Kerviel - 16.06.2010

Facebook Twitter
Kerviel : le procès révèle un précédent - Justice - Actualités é
Kerviel déjà menacé d'être «viré» après un premier dérapage en 2 Nouvelle journée du procès Kerviel devant le tribunal correctionnel de Paris et nouvelle révélation aujourd'hui. « Je lui ai dit: si tu recommences, tu seras viré »: un ancien chef de Jérôme Kerviel a raconté mercredi le premier dérapage de l'ancien trader, en juillet 2005. Tu gagnes combien ? 200 000 euros Kerviel déjà menacé d'être «viré» après un premier dérapage en 2
Sociétés : Guéguerre de graphiques au procès Kerviel Pour montrer la réalité de la trésorerie de l'ex-trader, les avocats de la Société Générale et ceux de Jérôme Kerviel ont recours à des courbes et des histogrammes qui aboutissent plutôt à semer la confusion. Quoi de mieux qu'un joli graphique pour mettre à la portée de tous une assertion complexe en matière financière? Rien. Le procès de Jérôme Kerviel, qui s'est ouvert le 8 juin au tribunal correctionnel de Paris, est donc le théâtre d'une guéguerre de courbes et d'histogrammes. Ce mardi, il est question de, du temps où il officiait à la Société Générale. Comme d'habitude, deux théories s'affrontent. Sociétés : Guéguerre de graphiques au procès Kerviel
France : Jérôme Kerviel admet avoir produit des faux France : Jérôme Kerviel admet avoir produit des faux L'ancien trader de la Société Générale a notamment reconnu mercredi avoir confectionné de faux e-mails pour contourner les contrôles de la banque. Jérôme Kerviel a explicitement reconnu, ce mercredi, devant le tribunal correctionnel de Paris, avoir commis les délits (abus de confiance, faux et usage, intrusion dans un système informatique) qui lui sont reprochés et lui font encourir cinq ans de prison. Certes, il s'efforce d'introduire une nuance qui renvoie à son système de défense - «la banque savait tout». Reste que, après un questionnement long et précis du tribunal, le président Dominique Pauthe et ses deux assesseures se complétant parfaitement, l'ancien trader de la Société Générale n'a pas pu esquiver l'assaut du ministère public. Le procureur, Jean-Michel Aldebert, chef de la section financière du parquet, l'interroge: «Avez-vous créé des opérations fictives pour masquer des pertes ou des gains ?»
Jérôme Kerviel contre la Société Générale : le procès en direct

Procès Kerviel : "on ne pouvait pas ne pas savoir" - Finance et

Le chef de l'Etat a annoncé mardi sa volonté de soulager les entreprises de quelque 30 milliards d'euros de charges d'ici à 2017. Réactions. L'action Airbus Group (ex-EADS) a progressé de plus de 70% en 12 mois. Trop vite, trop haut? L'avis de deux experts. Le chef de l'Etat a présenté ses propositions pour relancer la croissance et l'emploi de son "Pacte de responsabilité". Procès Kerviel : "on ne pouvait pas ne pas savoir" - Finance et
Kerviel admet avoir rédigé des faux - Société

Kerviel admet avoir rédigé des faux - Société

Un think tank américain a sondé les frontières morales la population de 40 pays. Et les Français sont dans le peloton de tête des plus tolérants. Jugé pour le viol, la séquestration et le meurtre d'une étudiante de 19 ans, Alain Delannoy reconnaît entièrement les faits.
Procès Kerviel: l'ancien trader mis en difficultés - LePost.fr Procès Kerviel: l'ancien trader mis en difficultés - LePost.fr Jérôme Kerviel 16/06/2010 à 20h14 - mis à jour le 16/06/2010 à 20h16 | vues | réactions Jerôme Kerviel poussé dans ses retranchements ce mercredi. Au 7ème jour de son procès devant le tribunal correctionnel de Paris, l'ancien trader de la Société générale a été mis en difficultés par le tribunal et les trois avocats de la banque, inique Le Nouvel Obs.Interrogé sur les opérations fictives qui lui ont permis de prendre des positions vertigineuses sur les marchés financiers, Jerôme Kerviel a reconnu explicitement avoir créé de "faux e-mails pour contourner les contrôles de la banque". Tout en continuant sur sa ligne de défense ("la banque savait tout"), l'ancien trader a reconnu certains des faits qui lui sont reprochés, comme le rapporte Le Figaro: Le procureur: "Avez-vous créé des opérations fictives pour masquer des pertes ou des gains?"
Ambition SG 2015 : la Société Générale se recentre sur les activ
Kerviel, les mots pour ne pas dire - Chroniques judiciaires - Bl Kerviel, les mots pour ne pas dire - Chroniques judiciaires - Bl Jérôme Kerviel a parfaitement intégré les consignes de son ancien employeur, la Société Générale: "Utiliser la complexité technique" pour noyer l'interlocuteur dès que l'on est mis en difficulté. Au septième jour d'audience, il en maîtrise parfaitement l'art. Plus le procès avance et plus on est frappé par cela: Jérôme Kerviel est un pur produit du système qu'il dénonce.
France : Kerviel sur le grill
France : Kerviel: Socgen admet des failles de sécurité
France : Kerviel perçu comme "faussaire" par la justice
Kervial avait failli être viré en 2005 Au septième jour de son procès, Jérôme Kerviel a reconnu avoir fait des faux pour déjouer les contrôles et cacher ses opérations frauduleuses. «Que ce soit bête, débile, je vous le concède, mais j'étais dans une spirale... c'était un boulevard», s'est encore une fois justifié l'ancien trader de la Société Générale, 33 ans, jugé depuis le 8 juin pour avoir causé une perte de 4,9 milliards d'euros début 2008. A partir de mars 2007, ses prises de positions ont commencé à représenter des sommes astronomiques, pour atteindre près de 50 milliards d'euros début 2008, lorsque la «fraude» a été découverte. Il devait donc dissimuler ses engagements, ses gains et ses pertes, beaucoup trop importants par rapport à son mandat. Pour justifier ses prises de positions, il utilisait de nombreux artifices: «écart de méthodes», «erreur de saisie», fabrication de faux mails de supposées «contreparties»... Kervial avait failli être viré en 2005