Vulgarisation

Facebook Twitter

Another “IQ gene”: new methods, old flaws. Ceci n'est pas un gène de l'intelligence. (Agence Science-Presse) Oubliez l’idée d’une bosse des maths ou d’un talent «naturel» pour les sciences.

Ceci n'est pas un gène de l'intelligence

L’impact le plus fort que puisse avoir un gène sur le Q.I. vient d’être trouvé —et cet impact est minuscule. Cliquer sur la photo pour agrandir Vingt et un mille personnes dont le cerveau a été passé au «scanner» —l’imagerie par résonance magnétique— et de qui on a analysé l’ADN: une très grosse étude internationale, impliquant 207 chercheurs d’une centaine d’institutions, dans le but était de savoir si on serait enfin capable, une fois pour toutes, de détecter une corrélation entre l’intelligence et les gènes. Best evidence yet that a single gene can affect IQ - health - 16 April 2012. Races et génétique, c’est reparti. Cliquez sur l’image Bon alors on a droit à ce débat à intervalles réguliers : tous les humains ne sont pas identiques, donc y a-t-il du vrai dans la notion de races humaines ?

Si vous dites « non », vous êtes surement un horrible censeur de la science au nom du politiquement correct. Si vous dites « oui », vous êtes un surement un affreux eugéniste, prêt à réveiller les mânes d’Hitler. La discussion est repartie récemment suite à des billets sur plusieurs blogs scientifiques anglophones. (OK récemment c’est tout relatif, j’ai eu un peu de boulot ces derniers temps, alors cette note a pris du retard. Born nice? Peoples' niceness may reside in their genes, study finds. It turns out that the milk of human kindness is evoked by something besides mom's good example. Research by psychologists at the University at Buffalo and the University of California, Irvine, has found that at least part of the reason some people are kind and generous is that their genes nudge them toward it.

Sanford School of Public Policy. Voting behavior cannot be predicted by one or two genes as previous researchers have claimed, according to Evan Charney, a Duke University professor of public policy and political science.

Sanford School of Public Policy

Génétique médicale : plus c'est gros, moins c'est beau. Sur l'excellent blog Genomes Unzipped, plusieurs scientifiques des génomes (génomiciens ?)

Génétique médicale : plus c'est gros, moins c'est beau

Ont eu une discussion d'un effet curieux et intéressant de génétique médicale et surtout psychiatrique. Il n'y a pas si longtemps, ces études se basaient sur des échantillons tout petits, pour des raisons pratiques. MIND Reviews: Someone Else's Twin: The True Story of Babies Switched at Birth. "Générosité" de Richard Powers : la littérature des gènes. « Générosité » de Richard Powers (éd.

"Générosité" de Richard Powers : la littérature des gènes

Le Cherche-Midi). Better brain wiring linked to family genes. The human genome project, 10 years in: Did they oversell the revolution? En amitié, on partage tout… même les gènes ! Les réseaux d'amitié peuvent être déterminés par des raisons génétiques. © Dolarz, Flickr, CC by-nc-sa 2.0 En amitié, on partage tout… même les gènes !

En amitié, on partage tout… même les gènes !

- 1 Photo Des amis au sein d’un groupe partageraient bien plus de choses que simplement du temps, des activités ou une façon de s’habiller. Resurrecting the so-called 'depression gene': new evidence that our genes play a role in our response to adversity. La dictature du gène. J’avais remarqué l’info dans les Lu, Vu & Entendu de Slate.fr, sans y accorder plus d’importance que cela : on aurait découvert un gène de l’infidélité et du “petit coup d’un soir bonsoir”.

La dictature du gène

Je me suis dit : “Encore une ânerie” et j’ai tourné une page dans mon cerveau. Puis l’info est revenue ailleurs, notamment sur des sites anglo-saxons, qui titraient sur le “slut gene”, littéralement “le gène de la salope” (là, là, là, là, là, etc). Cette fois-ci, au lieu de tourner une nouvelle fois la page, j’ai fait “pause”. Mauvais gènes. (Agence Science-Presse) L’humain est décidément une machine moins fiable qu’il en a l’air.

Mauvais gènes

Nous héritons à la naissance, en moyenne, de 250 à 300 gènes défectueux. Cliquer sur la photo pour agrandir Les uns peuvent augmenter le risque de cancer, les autres le diabète, et ainsi de suite. Mais on aurait tort de croire que cette découverte soit une surprise : la vaste recherche qui est derrière — appelée le Projet 1000 génomes — a précisément pour but de rechercher les variations dans le code génétique, d’une personne à l’autre. Les chercheurs espèrent entre autres trouver des variations qui ne sont présentes que dans moins de 5 % de la population, et identifier la cause génétique d’une maladie, ou bien remonter son « arbre généalogique », si besoin jusqu’à la préhistoire.

Combien de gènes déterminent Bertrand Delanoë ? ou la contre-attaque de la “whiz-génétique” » Article » OwniSciences, Société, découvertes et culture scientifique. Gène de l'homosexualité masculine, gène du gauchiste, de la croyance religieuse ou de l’addiction au jeu, la génétique du comportement, ou “whiz-génétique”, reçoit une attention disproportionnée, alors que la plupart de ses “découvertes” résistent rarement à un examen plus attentif.

Combien de gènes déterminent Bertrand Delanoë ? ou la contre-attaque de la “whiz-génétique” » Article » OwniSciences, Société, découvertes et culture scientifique

L’homosexualité est un choix. En tous cas, c’est ce que les conservateurs religieux veulent nous faire croire. Mais voter à gauche serait génétique. Enfin c’est ce que des chercheurs de l’Université de Californie à San Diego (UCSD) et d’Harvard voudraient nous faire croire. Oui, l’inévitable est arrivé. L’auteur principal, James Fowler, de l’UCSD, s’est focalisé sur DRD4 car ce gène avait été précédemment relié à la “recherche de nouveauté”. L’influence de la nutrition sur les gènes. Understanding Genetics: Human Health and the Genome.

Les bases génétiques de la différence. “Paris japonica” : la fleur au plus grand génome - En quête de sciences - Blog LeMonde.fr. Une petite fleur japonaise possède 50 fois plus d'ADN que l'homme, c'est ce qu'ont découvert des scientifiques britanniques.

“Paris japonica” : la fleur au plus grand génome - En quête de sciences - Blog LeMonde.fr

Cette plante qui pousse au Japon, la Paris Japonica, détient désormais le record du plus grand génome jamais découvert pour un être eucaryote – dont les cellules sont dotées d'un noyau. Le fichier ADN financé par les assureurs - POLICEtcetera - Blog LeMonde.fr. On savait les caisses vides, mais on ne s'attendait pas à voir le ministre de l'Intérieur faire la manche.

Le fichier ADN financé par les assureurs - POLICEtcetera - Blog LeMonde.fr

En deux mots, il sollicite les compagnies d'assurance pour assurer le bon fonctionnement de la police technique et scientifique. « Concrètement, cela prendra la forme d'un fonds (...) Les compagnies ont tout à gagner de leur participation, si l'on identifie les cambrioleurs et que l'on récupère les biens volés, les assureurs n'auront pas à indemniser les victimes et les cambrioleurs seront hors d'état de nuire », a déclaré Brice Hortefeux. Lors de sa visite au laboratoire de Versailles, il aurait même confié qu'il avait demandé aux assureurs une contribution de six millions d'euros sur trois ans. Et ce ne sont pas des paroles en l'air, puisqu'une disposition en ce sens a été ajoutée à LOPPSI 2, sous la forme d'un article 9 bis. The Brain, From Womb To Tomb. Epigenetics arise!

Last week I quipped on twitter that epigenetics had started to become the scientific deus ex machina of our age, a phenomenon which offered the potential for boundless explanatory power. In the past I have felt that sexual selection and random genetic drift have fulfilled the same roles as one-size-fits-all-explanations at the service of all. The critiques of adaptationism have taken hold broadly, but in lieu of that old-standby it seems that people naturally go seeking other theoretical gurus instead of admitting ignorance as to the nature of things. Le stress vécu pendant l’enfance modifie le cerveau. Les bébés privés d'amour maternel pourraient développer une dérégulation des bonnes fonctions du cerveau. © Etolane / Licence Creative Commons Le stress ou l’anxiété sont des moyens naturels d’alerter l’organisme d’un danger, mais certaines formes chroniques sont pathologiques, au même titre que certaines maladies psychiatriques et neurologiques (comme la schizophrénie ou la maladie de Parkinson).

Ces trois maladies sont liées à des dérégulations du fonctionnement du cerveau, le dénominateur commun étant un neurotransmetteur, l’acide γ-aminobutyrique ou GABA. Comme tous les neurotransmetteurs, il agit au niveau des synapses, la région intermédiaire entre deux neurones. Au lieu d’activer le neurone suivant, la molécule GABA inhibe son excitation : c’est un neurotransmetteur inhibiteur. Certaines molécules dont l’action est similaire à celle du GABA sont donc utilisées comme anxiolytiques ou comme médicaments pour réduire l’activité nerveuse et apaiser le patient. Vous êtes un doberman. (Agence Science-Presse) La recherche de gènes liés à des troubles psychiatriques chez les humains a été décevante, en partie parce que le diagnostic comporte souvent une part de subjectivité. Mais chez le chien, c’est différent. Cliquer sur la photo pour agrandir C’est ainsi qu’on a le berger allemand obsessif, le teckel narcoleptique, le cocker épileptique, le collie et sa phobie des sons...

Mom tells daughters of her BRCA gene. Heritability and genetic test essay. Where does the myth of a gene for things like intelligence come from? I recently received an email from a company called MyGeneProfile: "By discovering your child's inborn talents & personality traits, it can surely provide a great head start to groom your child in the right way ... our Inborn Talent Genetic Test has 99.8% accuracy. " I'd registered to receive information from the company having heard it was offering a genetic test for such diverse traits as optimism, composure, intelligence and dancing. Personal genomes: The case of the missing heritability.