background preloader

Webacteurs et crowdsourcing

Facebook Twitter

Membres du groupe:

Dauny Fanny
Grellier Elsa
Laidet-Forestier Ninon
Logeais Zoé
Paubert Cassandre

Description:

Le crowdsourcing est un domaine émergent de la gestion de connaissances.

Il est aussi appelé production participative et est l'utilisation de la créativité de l'intelligence et du savoir-faire d'un grand nombre de personnes, en sous-traitance, pour réaliser certaines tâches traditionnellement effectuées par un employé ou un entrepreneur. Le Crowdsourcing - Culture Pub (PEA Culture Pub) - Sup de Pub Lyon. Définition en vidéo du crowdsourcing. Courte vidéo expliquant ce qu'est le crowdsourcing. Crowdsourcing et communication participative ont le vent en poupe ! De plus en plus d’annonceurs sollicitent la contribution des internautes et de la communauté pour concevoir leur communication, créer des visuels ou produire des contenus pour leur marque.

Il s'agit de quelques exemples de crowdsourcing issus des campagnes de communication de grandes sociétés telles que Doritos, Mini et McDonald's. – fannydy

Même si l’intérêt peut être financier, c’est aussi un moyen très efficace pour davantage impliquer les consommateurs.

Crowdsourcing et communication participative ont le vent en poupe !

Les marques ont besoin de leurs fans pour exister et elles l’ont bien compris. DORITOS par exemple et sa campagne de communication récurrente « Crash the Superbowl ». Pour ce véritable rendez-vous incontournable aux Etats-Unis, DORITOS laisse carte blanche à ses fans pour concevoir la création du spot de publicité qui sera diffusé le soir du grand match. Résultat : des milliers de vidéos réalisées et un engagement inespéré de la communauté de fans !! 3 exemples de crowdsourcing et leurs résultats concrets. 3 exemples de crowdsourcing et leurs résultats concrets Suite de mon précédent article sur le marketing collaboratif, voici 3 exemples concrets de crowdsourcing auprès de la foule : génération d’idées ou de solutions grâce à l’intelligence collective.

3 exemples de crowdsourcing et leurs résultats concrets

Création participative. Crowdsourcing. Ecrit par B.Bathelot, mis à jour le .

Crowdsourcing

Glossaires : Economie digitale | Environnement digital | Marque / produit. L'utilisation du crowdsourcing par les marques : Marketing, Communication.

Exemples de crowdsourcing tirés des campagnes de communication des entreprises Heineken et Budweiser. – fannydy

Le crowdsourcing. Ce nouveau concept de crowdsourcing (littéralement « approvisionnement par la foule ») désigne une sorte de place de marché alimentée par les internautes et sur lesquelles les entreprises viennent s'alimenter.

Le crowdsourcing

Créé en 2006 par Jeff Howe et Mark Robinson, du magazine Wired, ce néologisme, calqué sur l'outsourcing, consiste à utiliser l'intelligence, la créativité et le savoir-faire des internautes. En fait, l'Internet participatif a stimulé l'essor du travail collaboratif. Certains sites 2.0 permettent donc aux internautes de valoriser leurs connaissances. Crowdsourcing : Définition et cas concrets. Quelle marque ne voudrait pas créer le produit que tout le monde s’arracherait ?

Crowdsourcing : Définition et cas concrets

Aucune, je pense. Pour cela, il n’y a qu’un seul moyen : prendre en compte les attentes des consommateurs et les faire participer à la conception du produit. C’est ce que l’on appelle le crowdsourcing ou la co-conception. Crowdsourcing : Définition Le crowdsourcing consiste, pour les éditeurs de sites, à utiliser les internautes pour créer des contenus, répondre aux questions d’autres visiteurs, voire participer à la conception du site. Source : Journal du net. La stratégie du crowdsourcing, un marketing participatif et collaboratif : définition, exemples. Le crowdsourcing, une réelle innovation. Le crowdsourcing a révolutionné nos façons d’innover et le rapport des marques avec leurs consommateurs.

Le crowdsourcing, une réelle innovation

Cette pratique collaborative s’intègre aujourd’hui de plus en plus dans notre quotidien. Quelle est sa réelle ambition ? Domino’s qui propose d’inventer sa propre pizza et d’en faire la promotion, Oxylane qui permet à n’importe quel internaute d’inventer les accessoires sportifs de demain, Open Meteo Data, une plateforme alimentée par les observations terrain en temps réel des membres… Ce ne sont que quelques exemples parmi les milliers d’opérations de crowdsourcing auquel nous pouvons désormais prendre part sur la toile, pour tenter d’inventer les produits et services de demain.

«Crowdsourcing», le retour de la tarte à la crème. L'année 2010 s'annonce comme celle de tous les débats, même des vrais-faux débats… Le dernier en date a été lancé par le blog/site jesuisunclown.com autour du «crowdsourcing», cette forme de mise à contribution de la créativité et de l'intelligence d'une grande masse d'internautes.

«Crowdsourcing», le retour de la tarte à la crème

Les esprits s'échauffent, la polémique enfle et l'on y entend tout et son contraire. Cette année va être effectivement déterminante. Les consommateurs que nous sommes ont connu plus de bouleversements en vingt ans que jamais dans l'histoire. Nous avons vécu et subi Internet, le 11 septembre, la télé-réalité, les outils de mobilité, les crises alimentaires sur les viandes, les poissons, les légumes, la crise boursière, économique et maintenant sociale, l'urgence climatique, des crises religieuses…

Le « crowdsourcing » entre-t-il dans l'âge de raison ? À peine quatre ans d'âge et déjà une notoriété qui n'est plus à démontrer.

Le « crowdsourcing » entre-t-il dans l'âge de raison ?

Voilà résumée la jeune et grande histoire du « crowdsourcing », un néologisme inventé en 2006 par Jeff Howe et Mark Robinson, rédacteurs au Wired Magazine. Depuis, derrière ce mot, chacun est venu ajouter ce qu'il voulait : marketing participatif ou collaboratif, cocréation, etc. Les appellations diffèrent pour illustrer ce littéral « approvisionnement par la foule » de plus en plus utilisé par les annonceurs. Le principe : faire appel à la créativité, l'intelligence et le savoir-faire des internautes pour sa communication et ses produits.

Sur le papier, la technique paraît idéale, celle-ci jouant à plein sur l'idée collaborative du Web 2.0. « En quelques années, la recommandation d'un consommateur à un autre consommateur est devenue la forme ultime de la confiance », souligne Corentin Monot, planneur stratégique chez TBWA Paris. Certains ne vont pas au bout de leur démarche collaborative. 4 exemples innovants de Crowdsourcing. Comment Heineken utilise le crowdsourcing pour l’innovation et le marketing. J’ai récemment lu une interview de Ellen Bark, responsable innovation chez Heineken, parlant de la stratégie d’innovation ouverte au sein de l’entreprise.

Comment Heineken utilise le crowdsourcing pour l’innovation et le marketing

Cette interview est publiée sur PSFK, en anglais, et je trouvais intéressant de la traduire en français pour la rendre accessible à davantage de personnes. Ce qu’elle dit est intéressant dans le sens où Heineken utilise le crowdsourcing via divers plateformes, comme je soulignais déjà en septembre 2011. Depuis, d’autres plateformes ont été lancées, et l’interview révèle bien la maturité de la marque lorsqu’il s’agit d’utiliser les idées de la foule pour le marketing et l’innovation.

Voici la traduction de l’entretien (les illustrations ont été ajoutées a posteriori). Parlez-nous de vous et de votre rôle chez Heineken. Je suis arrivé chez Heineken en 2009, et j’exerce le rôle de chef de projet innovation (Innovation Program Manager) au sein de la division Global Commerce Innovation. Le crowdsourcing dans la communication: portrait de l’agence parisienne Creads.

Image via lesfrancaisvusdutrain.com Cette semaine, la SNCF a lancé une grande opération de crowdsourcing: avec le concours Les Français Vus Du Train, elle vise à faire participer les consommateurs, en leur faisant connaître l’exposition SNCF qui se tient actuellement aux Jardins du Luxembourg à Paris.

Le crowdsourcing dans la communication: portrait de l’agence parisienne Creads

L’agence qui se cache derrière cette action de communication site web s’appelle Creads, et se positionne comme la première et l’unique agence de communication participative en France. Aujourd’hui présente à Paris, Tokyo et à Barcelone, Creads compte des grandes marques parmi ses références: Areva, Bouygues Telecom, Decathlon ou Société Générale. L’un des fondateurs, Julien Mechin a eu la gentillesse de me présenter son l’agence, qui joue à fond la carte du crowdsourcing communautaire. D’internautes à webacteurs: le web n’appartient plus aux corporations. Êtes-vous utilisateurs de Facebook ? MySpace ? Avez-vous votre blogue personnel ? Vous êtes un Webacteur. Interview de David Gross-Amblard à propos du crowdsourcing. Utiliser les compétences des internautes pour créer du contenu, répondre à des questions ou encore résoudre des problèmes, tel est le principe du crowdsourcing.

Dans cet épisode du podcast audio, David Gross-Amblard nous parle de cette pratique en vogue dans le monde de la recherche. Avec l'essor d'Internet, le crowdsourcing, littéralement « approvisionnement par la foule », s'est considérablement développé, la Toile permettant d'atteindre un nombre important de contributeurs potentiels. Vecteur de la tendance collaborative, ce phénomène déjà bien ancré dans le monde du logiciel libre ou de l'encyclopédie collaborative (Wikipédia par exemple), se développe de plus en plus dans le milieu scientifique. Une expérience de science participative, le jeu vidéo en ligne Foldit, a par exemple permis aux biochimistes de résoudre un problème sur la structure tridimensionnelle des protéines.