background preloader

USAGE DU NUMERIQUE

Facebook Twitter

Pratiques des adolescents sur Internet et les médias sociaux. L'article de la Revue Française des Sciences de l'Information et de la Communication prend appui sur certains des résultats de l’étude JAMES (Jeunes/Activité/Médias/Enquête suisse) menée en 2012, en partenariat avec les Universités de Zürich, de Lugano et de Genève.

Pratiques des adolescents sur Internet et les médias sociaux

Cette enquête visait à mesurer les usages des médias et réseaux sociaux par les adolescents et, à l’échelle suisse, à combler un manque en matière de recherche sur les pratiques médiatiques des adolescents. Les auteurs du présent article s'appuient notamment sur un questionnaire fermé et standardisé, soumis à un échantillon de 1169 élèves âgés de 12 à 19 ans, et fréquentant des écoles (écoles de commerce, collèges) ou établissements professionnels (places d’apprentissage). Usages des médias chez les adolescents L'étude relève que les « 15-19 ans » ne sont que 16 % en France à lire la presse (gratuite et payante) tous les jours en 2009.

Le livre numérique, planche de salut pour la lecture ? 1 « Quant aux étudiants de licence, ils ne savent plus utiliser de livres, ont désappris à en lire.

Le livre numérique, planche de salut pour la lecture ?

L (...) 1Les pratiques de lecture chez les jeunes, en particulier chez les étudiants, sont régulièrement le sujet de considérations alarmistes et de propos empreints d’indignation morale. Enseignants de collège, de lycée, puis d’université dissertent sur le déclin de la lecture chez leurs élèves ou de l’illégitimité culturelle de certains de leurs livres de chevet.

Des éditeurs, notamment ceux des secteurs scolaire, parascolaire ou universitaire1, dressent un constat similaire et appellent de leurs vœux, en grands marchands qu’ils sont (Mollier, 1988), le retour du livre au centre des apprentissages tout en fustigeant la lecture par chapitres et le « photocopillage ». Enfin, la presse contribue à chanter l’antienne du déclin de la lecture, révélant la disparition d’une certaine culture humaniste regrettée. 5Notre propos s’articulera autour de trois points. Tableau 1. Tableau 2. Portrait d’un étudiant qui lit en numérique : « Maintenant, à choisir, je préfère acheter un livre numérique ! » Cette semaine, Lettres Numériques vous propose un nouveau portrait de lecteur numérique : Boris Noëson, diplômé en bioingénieur qui suit actuellement un programme d’études consacré au management à Pékin.

Portrait d’un étudiant qui lit en numérique : « Maintenant, à choisir, je préfère acheter un livre numérique ! »

Passionné par le piano et l’informatique, deux domaines qui occupent ses temps libres et lectures, ce jeune étudiant bruxellois de 27 ans nous partage son expérience personnelle et sa vision du livre numérique. Comment et quand avez-vous commencé à lire des livres numériques ? Avez-vous vu beaucoup de publicités ou lu des articles sur le sujet ? J’ai commencé à lire des livres numériques il y a à peu près 10 ans. J’en lisais de temps en temps sur mon ordinateur, mais pas des livres en entier : je trouve ça peu pratique de lire sur un ordinateur, même si c’est un portable.

Quel type(s) de support(s) de lecture avez-vous ? La tablette est bien plus pratique pour lire un livre numérique car, comme un livre, on peut l’emporter partout et lire dans n’importe quelle position. Ma Classe 3.0 : une plateforme qui vise à construire l’école de demain. À l’heure où l’e-education devient une priorité clairement affichée du gouvernement, un consortium d’entreprises développe une plate-forme d’apprentissage en ligne.

Ma Classe 3.0 : une plateforme qui vise à construire l’école de demain

Les Éditions Hatier, Gutenberg Technology, Domoscio et des chercheurs de l’Institut Mines-Télécom (Télécom ParisTech) et la Chaire UNESCO « Innovation Transmission Edition Numériques » (Université Paris 8) associent ainsi leurs compétences. Ma classe 3.0 a été retenue pour l'obtention d'une subvention dans le cadre du troisième appel à projets financé par le programme d'Investissements d'avenir. Les projets sélectionnés devaient être consacrés aux « Apprentissages fondamentaux à l'École » dédiés au soutien au déploiement expérimental de technologies et services numériques dans le champ éducatif La plateforme Ma classe 3.0, ouverte et collaborative, repose sur l’utilisation notamment de la vidéo comme support de cours.

Prenons un exemple dans un livre de grammaire française : le sujet du verbe. Les déconnectés volontaires. Mails, SMS, tweets...

Les déconnectés volontaires

Face au flux continu issu des technologies de la communication, certains pratiquent la déconnexion volontaire. Ce nouveau comportement a fait l'objet d'une étude pilotée par le sociologue Francis Jauréguiberry. Avalanche de mails et de SMS à traiter en urgence, appels intempestifs et chronophages, crainte diffuse d’être surveillé et géolocalisé à son insu, risques d’addiction… Après le formidable engouement pour les technologies de l’information et de la communication (TIC), la magie est en train de retomber. L’Homo connexus cherche aujourd’hui à prendre de la distance et à remettre les outils numériques à leur juste place. Comble du comble, ce sont les hyperconnectés de la Silicon Valley qui les premiers ont sauté le pas. La pause numérique, un phénomène en plein essor Avec la généralisation des smartphones et des tablettes, la connexion est devenue permanente et l’injonction à rester « branché » s’est affirmée de plus en plus.