background preloader

Bretagne

Facebook Twitter

Accueil. Rennes : bilan d'un an d'Open-Data. Crédit photo : Monica’s Dad / Flickr Tout commence en décembre 2009, lorsque, sans demander une quelconque autorisation, un développeur indépendant lance la première application pour les vélos en libre-service rennais.

Rennes : bilan d'un an d'Open-Data

Sa mise en ligne sur l’App Store va jouer un rôle déclencheur, en poussant Keolis Rennes, l’opérateur des transports en commun local, et Rennes Métropole à se lancer conjointement dans une réflexion sur l’ouverture des données. En quelques mois seulement, les deux acteurs vont libérer pèle-mèle des dizaines de jeux de datas dans l’espoir que les citoyens s’en emparent. Information sur les réseaux de transports en communs, sur l’emplacement des équipements urbains ou plus récemment sur les données budgétaires municipales : au total, ce sont 157 jeux de données brutes qui sont aujourd’hui librement disponible sur le portail Data.Rennes-Metropole.fr. Mais où en sommes nous aujourd’hui ? Le bilan est cependant nettement plus mitigé du point de vue des entreprises locales. L’open data, made in Rennes.

Comment peut-on utiliser les données libérées par Rennes?

L’open data, made in Rennes

Quelques exemples sortis du concours de la communauté urbaine comme une appli pour aider les handicapés à se déplacer dans la ville ou une autre pour comparer les points forts des quartiers. Le concours de développement de services et d’applications, initié par Rennes Métropole suite à l’ouverture des données publiques sur le territoire vient de s’achever. Un premier point d’étape s’impose sur les 43 applications et services qui ont participé. Au-delà des exemples de See.Click.Fix et de “Where does my money go?”

– deux réalisations des pionniers anglo-saxons de l’open data-, quelles sont les réalisations ici, en France ? A l’origine, c’est l’histoire d’un jeu de données, l’un parmi la centaine qui ont été mis à disposition des développeurs. L’emplacement des passages piétons ne figure pas dans les jeux de données ouvertes. Accueil. Les rencontres 2011. Les différences dans les processus de collecte des données de l’échelle locale à l’échelle nationale sont importantes si l’on compare les domaines de l’eau, de la biodiversité ou des déchets par exemple - avec un impact fort sur les potentiels d’exploitation de ces données.

Les rencontres 2011

Les outils de traitement et de diffusion de ces données évoluent très rapidement et sont parfois en avance sur la qualité des données que l'on y trouve. Ces évolutions soulèvent donc de nombreuses interrogations. Comment garantir la qualité d’une base de données nationale renseignée par des centaines d’utilisateurs ? Comment répondre avec un même outil aux besoins nationaux et locaux ? Quels sont les nouveaux projets sur l’ouverture des données publiques ? Quelles sont les questions juridiques à se poser, les licences à utiliser, pour la diffusion des données ? Télécharger la brochure avec le détail de la journée. Piétons, vélos, partagez vos données durant la semaine de la mobilité.

Le projet de Partages, Usages et Modélisations de la Donnée Publique, retenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) consiste à construire collectivement avec les piétons et les cyclistes une carte des parcours dans la ville de Rennes.

Piétons, vélos, partagez vos données durant la semaine de la mobilité

Nous connaissons les infrastructures: pistes cyclables, parcs vélo, largeurs des trottoirs,… etc. Mais, qu’en est-il de l’usage ? Combien d’utilisateurs ? À quelles heures ? Quels parcours ? L’objectif est donc de connaître les habitudes et les itinéraires d’utilisateurs urbains de la marche et du vélo, grâce aux contributions de volontaires-usagers (avec des dispositifs numériques). Ce projet est assez passionnant car dans une logique complémentaire à la démarche « Open data », où le public et des entreprises ont créé des applications (surtout en lien avec les transports : bus, vélo) à partir de données ouvertes. Ce projet sera présenté au public durant la semaine de la mobilité, le 15 septembre à 18h30 :