Nouveaux contours géographiques, nouveau contexte économique et nouvelles logiques pour l’action publique contribuent à la transformation du cadre dans lequel évoluent les acteurs publics et privés qui fabriquent la ville. L’action territoriale se passe désormais autant entre les territoires qu’en leur sein : il s’agit à la fois d’articuler des territoires distincts [1] et de faire vivre ensemble les différentes échelles de la métropole. Dans ce cadre, l’enjeu du débat francilien n’est pas de trouver une forme optimale de gouvernement de la métropole mais d’identifier les obstacles qui empêchent la structuration de ces échanges et la concrétisation des projets. Renforcer l’efficacité opérationnelle des dispositifs techniques doit aller de pair avec l’amélioration du caractère démocratique des processus décisionnels. Du local et du métropolitain : Paris, métropole multi-échelles - Du local et du métropolitain : Paris, métropole multi-échelles -
Fabriquer du local dans la métropole (pdf)
techni-Cit-s.pdf (Objet application/pdf) - Mozilla Firefox
unnamed
txt145.pdf (Objet application/pdf)
Spécial Île-de-France d’Intercommunalités - culture et territoir Spécial Île-de-France d’Intercommunalités - culture et territoir a consacré récemment un hors-série à l’Île-de-France, abordant la question de la gouvernance de la métropole francilienne en la comparant à d’autres grandes métropoles internationales, examinant les différentes hypothèses en présence pour donner davantage de cohérence institutionnelle à ce territoire singulier. www.adcf.org Voir également les travaux de l’Observatoire de la décentralisation créé par le Sénat, dans sa séance du 29 janvier 2008, consacrée à la gouvernance locale en Île-de-France
Organisation territoriale : Le chef de l’Etat appelle à de nouvelles simplificationsCrédit © Présidence de la République/C.AlixEn savoir plus Nouveau mandat communautaire 2014/2020Repères sur les institutions intercommunales et les droits des élus communautairesEn savoir plus Réaction de l'AdCF après le vote de la loi Lebranchu-Escoffier (MAPAM)En savoir plus Réforme fiscale : le Premier ministre reçoit les associations de collectivitésEn savoir plus L'intercommunalité : 3 minutes pour comprendre. Infographie animée pour comprendre son fonctionnement, le nouveau scrutin Accueil

Accueil

Fiche actualité
intercoHS-IDF.pdf (Objet application/pdf)
Contribution_Ctes_AdCF_SDRIF.pdf (Objet application/pdf)
3scenarii_coeur_agglo.pdf (Objet application/pdf)
Observatoire de la décentralisation : bulletin de la semaine du
Intercommunalité, Sarkozy et gouvernance du « Grand Paris », que Avec le débat sur le Grand Paris, la création de la conférence métropolitaine, la confirmation du rôle de la Région et le renouveau intercommunal, beaucoup de choses qui nous concernent se jouent actuellement. Un article de Frédéric Gilli, professeur à Science Po, dans le Monde du 8 mai, souligne l’importance de l’effervescence intercommunale et tout particulièrement de la constitution de la nouvelle agglomération Montreuil-Bagnolet-Pantin etc. dans le contexte actuel du grand Paris, suite au discours du Président de la République. Intercommunalité, Sarkozy et gouvernance du « Grand Paris », que
Grand Paris. Jacques Marsaud : «Couvrir l’Ile-de-France d’interc
La plus grande intercommunalité d'Ile-de-France verra le jour en La plus grande intercommunalité d'Ile-de-France verra le jour en Bagnolet, Bobigny, Bondy, Les Lilas, Le Pré-Saint-Gervais, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin et Romainville vont s’unir pour former la quatrième (mais première par la taille) intercommunalité de Seine-Saint Denis après Plaine Commune, la communauté de communes de l’Aéroport du Bourget et la communauté d’agglomération de Clichy-sous-Bois-Montfermeil. Les maires de neuf villes de Seine-Saint-Denis se sont réunis vendredi à la mairie de Romainville pour annoncer la création de "la plus grande intercommunalité d'Ile-de-France" au 1er janvier 2010, ont-ils annoncé dans une conférence de presse commune.Pour les villes concernées (Bagnolet, Bobigny, Bondy, Les Lilas, Le Pré-Saint-Gervais, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin et Romainville) il s'agit de "changer d'échelle, de se hisser à la hauteur des défis de la période actuelle et de se doter d'outils modernes pour entrer pleinement dans le XXIème siècle" selon Dominique Voynet, maire de Montreuil."
Pour compléter la note précédente "A propos du Grand-Paris, d’Orbival en Grand-Huit, de Val-de-Marne en Seine-Saint-Denis", un retour rapide sur un article de la Gazette des Communes, que j’avais oublier de citer et qui éclaire d'un jour presque cruel l'impuissance du syndicat mixte Paris-Métropole. Cet article intitulé, Est Ensemble ne veut pas être l’oublié du Grand Paris, explique que la nouvelle communauté d'agglomération - la plus grande d'Ile-de-France - qui rassemble depuis le 1er janvier 2010, 400.000 habitants en Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Bobigny, Bondy, Le Pré-Saint-Gervais, Les Lilas, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Romainville) voudrait bien rencontrer le secrétaire d’Etat à la région-capitale pour discuter Grand-Paris. L’article explique que « Son premier acte sera de solliciter un entretien auprès de Christian Blanc, le secrétaire d’Etat à la région capitale, pour «faire entendre la voix de ce territoire dans le Grand Paris». Quand Est-Ensemble découvre le Grand-Paris, c’est pour mieux oub Quand Est-Ensemble découvre le Grand-Paris, c’est pour mieux oub