background preloader

Le travail à la mine

Facebook Twitter

Le blog des Hauts de France: L'histoire du charbon. Le charbon est le produit de la décomposition des végétaux à l’abri de l’air.Dans une lagune d’eau douce peu profonde, s’installe une forêt dense.

Le blog des Hauts de France: L'histoire du charbon

Le fond de la lagune s’enfonce (phénomène de subsidence), la végétation noyée se dépose et formera plus tard la veine de charbon.Lorsque la subsidence se ralentit et s’arrête, la lagune se comble petit à petit et lorsque la profondeur d’eau le permet, la forêt se réinstalle et le cycle recommence. La durée d’un cycle, variable, est de l’ordre de 50.000 ans. 1ère découverte du charbon dans le Nord-Pas-de-Calais La première veine de charbon dans le Nord Pas-de-Calais a été découverte en 1720 à Fresnes sur Escaut.

Cependant le type de charbon n’était pas apte à tous les usages. Différentes formes de terrils en fonction des époques. Le terril est un amoncellement de roches stériles et de déchets qui, remontés avec le charbon, étaient triés en surface. Exploitation des Terrils. Le travail dans les mines. Contexte historique François Bonhommé a représenté avec une grande fidélité l’activité sidérurgique et métallurgique dans les grands foyers industriels de la France du milieu du XIXe siècle, entre Abainville et Le Creusot.

Le travail dans les mines

Il n’a pas éludé la représentation des paysages et du travail liés à l’extraction du charbon qui, dans le cas des bassins de Blanzy et du Creusot, se trouvaient si proches de ceux du fer et si étroitement associés à eux. Si Constantin Meunier a puisé son inspiration dans une région différente – la Belgique du “ sillon Sambre-Meuse ” –, ses sujets peuvent être rapprochés de ceux de Bonhommé, lui aussi attentif aux acteurs et aux gestes du travail, et appartiennent à un même contexte contemporain. Analyse des images Dans l’exploitation de la houille, le cheval a été l’auxiliaire indispensable de l’homme : sans lui, le charbon abattu n’aurait jamais pu être véhiculé jusqu’aux ascenseurs qui remontaient la production à la surface. Interprétation Bibliographie. Les travailleurs de la mine : ceux du jour. Contexte historique Les grandes heures du charbon dans le Pas-de-Calais au début du XXe siècle Si l’électricité et le pétrole marquent l’entrée dans l’ère de la seconde industrialisation, le charbon demeure partout, au début du XXe siècle, la première source d’énergie.

Les travailleurs de la mine : ceux du jour

Son extraction progresse à grand rythme et fournit près de 90 % de la consommation énergétique mondiale dans les années 1910. Loin derrière celle des États-Unis, de l’Allemagne et de la Grande-Bretagne, la production française passe de 19 à 41 millions de tonnes entre 1880 et 1913. Pour l’essentiel, cette croissance repose sur l’exploitation des gisements du Pas-de-Calais, entre les concessions de Dourges et de Fléchinelle.

Analyse des images Travaux de jour Les deux documents photographiques représentent des activités de surface, « au jour ». Le moulinage, ou clichage, se déroule quant à lui sur une aire ouverte à tous les vents, comme le montre la seconde photographie. Interprétation Au-delà des clichés Bibliographie. Les travailleurs de la mine : autour de l'abattage. Contexte historique Les mineurs au tournant du XXe siècle : une identité en construction Avec près de 300 000 travailleurs au début du XXe siècle, les mines arrivent en huitième position en termes de nombre d’actifs employés dans les branches industrielles françaises.

Les travailleurs de la mine : autour de l'abattage

Malgré la variété des attitudes d’un bassin à l’autre, les employeurs, réunis au sein du Comité central des houillères de France, s’efforcent d’opposer un front commun aux revendications ouvrières. L’homogénéité de la population, l’isolement des corons et la cohésion des équipes du fond de la mine favorisent la construction d’identités communautaires propices aux mobilisations de masse. Si les modalités d’action n’évoluent guère, les mineurs apprennent à rationaliser et à discipliner leurs luttes.

Analyse des images Travailler au fond Ces trois clichés pris sous terre montrent trois activités périphériques de l’abattage. Interprétation Mineur, un métier à risques Bibliographie Pour citer cet article.  Galeries virtuelles des photographies de Doisneau - Mineurs.