background preloader

Misandrie & déconne

Facebook Twitter

Les raisons de ma “misandrie” Bingo. Misandrie ? On accuse souvent les féministes d'être misandres, c'est à dire de détester les hommes.

Misandrie ?

Déjà en 1901, à la une d'une gazette on voyait une femme demander à une autre "es tu féministe ? " et de lui répondre "non j'aime trop les hommes". L'accusation n'est pas nouvelle ; on reproche encore aux militants anticapitalistes de détester le patronat, voire de vouloir le pendre au premier réverbère venu ce qui doit équivaloir à la castration que voudraient infliger toutes les féministes. On reprochait aux militants noirs des années 60 et 70 d'eux aussi, vouloir la mort de l'homme blanc ; comme si la demande d'égalité n'était au fond qu'une volonté de prendre le pouvoir. Le féminisme n'est pas un idéologie confortable ; elle oblige à revoir chacune de ses positions, chaque chose que l'on croyait acquise, normale. Mais qu'est ce que le féminisme ? Au fur et à mesure, on s'est rendu compte que cela devait passer par un changement des rôles sociaux des hommes et des femmes. La misandrie n’existe pas. Désolé de vous l’apprendre comme ça de but en blanc, mais c’est ce qui est expliqué dans l’article « Misandry isn’t real, dudez » que je viens de lire et qui est tellement juste que je me sens presque obligé de le traduire pour le diffuser plus largement encore.

La misandrie n’existe pas

Je suis un homme, et j’ai besoin du féminisme. Pas de l’égalitarisme ni du masculinisme. Du féminisme. Et voici pourquoi. Tout ce dont parlent les défenseur de l’égalitarisme ou les masculinistes à propos de ce que les hommes ne peuvent socialement pas faire sans être discriminés relève directement de la misogynie. Est-ce que vous comprenez ça ? Les mecs, est-ce que vous pouvez imaginer un seul moment où l’on s’est foutu de vous et où ça n’avait aucun rapport avec ce qu’une société misogyne voit comme un attribut féminin ? Comment pouvez vous espérer améliorer les choses en défendant les « droits des hommes » ? But I'm A Nice Guy. L'essor de la misandrie ironique. Chaque mois, le Misandrist Book Club [club de lecture misandre, NdT] se réunit pour faire progresser sa machination secrète axée autour de la haine des hommes: deux douzaines de femmes, jeunes, actives et vivant aux quatre coins du pays, lisent des livres écrits exclusivement par des femmes –Trois amies de Judy Blume, The Flamethrowers de Rachel Kushner ou encore Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie– et en discutent via une liste de diffusion.

L'essor de la misandrie ironique

Pour les générations antérieures, ce genre de groupe était simplement un «club de lecture féministe», mais comme me l'a expliqué l'une des ses membres, «le qualifier de “misandre” nous semblait plus rigolo». La «misandrie» –soit, littéralement, la haine des hommes– est une accusation jetée à la face des féministes depuis les origines du mouvement de libération des femmes. Si on en croit leurs détracteurs, en œuvrant pour l'autonomie des femmes, les féministes ne font en réalité qu'oppresser les hommes. YOUR BALLS ARE NOT THAT BIG. C'est un homme hétéro cis blanc... MISANDRY. Artxygrunge asked: as a feminist who believes in equality you are a fucking abortion to society. i would LOVE to push you down a flight of stairs you cunty, uncultured fuck stick. feminism isn't about degrading men to push women to the top, it's about equality you fucking elitist dipshit. kys lmao. 76 notes Tags: misandrist answers artxygrunge Anonymous asked: i was venting to my grandma about how sucky men are & she was like i'm gonna let you in on a secret: men are assholes, no matter how far back you go. they always have been. don't marry an old white man. be a lesbian. 133 notes Tags: misandrist answers your grandma is as cool as sophia in sunglasses Anonymous.

MISANDRY

Misandre radicale. Misandry Mermaid. Les violences des hommes. Depuis près de vingt ans, avec beaucoup d’autres femmes et très peu d’hommes, j’ai participé à des nombreuses initiatives pour dénoncer les violences des hommes sur les femmes : lettres ouvertes, appels solennels, campagnes de presse, pétitions, émissions, colloques, séminaires, publication de revues, d’articles, de livres….

Les violences des hommes

Au terme de ce bilan, si nous avons pu obtenir de notables succès, le résultat est cependant globalement négatif quant à la simple reconnaissance de la réalité de ces violences. J’ai donc pensé que, peut être, simplement, faudrait-il décrire ces violences telles qu’elles se manifestent. Not all men: How discussing women’s issues gets derailed. Photo by Shutterstock / ollyy The following article is a discussion about violence, violence against women, and the oppression women face every day.

Not all men: How discussing women’s issues gets derailed.

Racists Getting Fired.