background preloader

Révolution digitale/numérique

Facebook Twitter

Questionnaire sur la Stratégie Digitale. Jeremy Rifkin : « Partageons l'énergie comme l'information » L’Américain, pour qui on est entré dans la « civilisation de l’empathie », donne une leçon de modernité à Sarkozy, chantre du nucléaire. « Une nouvelle conscience pour un monde en crise », sous-titre : « La Civilisation de l’empathie », qui vient de paraître en français (Les Liens qui Libèrent, 29 euros) fera-t-il date ?

Jeremy Rifkin : « Partageons l'énergie comme l'information »

Si l’on en croit le devenir des précédents essais du président de la Fondation pour les tendances économiques, c’est probable. Depuis les années 70, celui qui fait profession de conseiller des grands de ce monde assène quelques vérités, qui lui valent d’être critiqué. Ainsi : en 1977 dans « Who should play God ? Venu à Paris pour parler de l’émergence d’une nouvelle civilisation, Jeremy Rifkin, conseiller de la gauche américaine et européenne, a cet art d’annoncer les catastrophes à coup de données précises et de sourires malicieux. La couverture de « Une nouvelle conscience pour un monde en crise » de Jeremy Rifkin.

Pour faire simple, sa thèse est la suivante : Jeremy Rifkin plaît beaucoup, mais il maîtrise mal ce dont il parle. Tribune Jeremy Rifkin, économiste américain, est l’auteur de « La Troisième révolution industrielle ».

Jeremy Rifkin plaît beaucoup, mais il maîtrise mal ce dont il parle

Très à la mode dans les milieux politiques (de gauche comme de droite), il se fait rémunérer des sommes non négligeables pour des « master plan » qui promettent un avenir meilleur. Il a ainsi été payé 350 000 euros par le conseil régional du Nord-Pas-de-Calais. Jeremy Rifkin, devant la Chambre des députés, pour le premier Forum sur les politiques industrielles, à Mexico le 28 mai 2013 (CARLOS PEREDA/NEWSCOM/SIPA)

✔ Comment la révolution numérique bouleverse l’entreprise ? Quand les opérateurs télécoms passent à côté de la révolution digitale... Quel nouveau management face à la révolution du digital ? Le bouleversement lié à l'instauration du numérique est bien en marche.

Quel nouveau management face à la révolution du digital ?

La révolution digitale est en train de redessiner le comportement des individus au sein de la société Plus que technologique, ce bouleversement est donc d'ordre culturel. Mais pour l'accompagner dans le monde de l'entreprise, les moyens managériaux mis en œuvre sont-ils suffisants ? Quelles mutations les dirigeants devront-ils opérer pour s'adapter à cette transformation inéluctable dans l'organisation du travail ? Comment intégrer la dimension digitale dans les pratiques managériales et organisationnelles au service de la marque et des salariés ? Le manager d'aujourd'hui peut-il devenir "digital manager" demain et avec quelles compétences nouvelles ? Avec : Isabelle Bordry : Co-fondateur de Retency, Vice-Président de "Nous Citoyens", ex Directrice Générale de Yahoo France.

Révolution numérique : quel impact sur l'économie ? Nécessaire pour protéger l’appareil productif français et maintenir la compétitivité du pays, la digitalisation de l’économie est porteuse d’un risque de déstabilisation des grands équilibres économiques, sociaux et géographiques.

Révolution numérique : quel impact sur l'économie ?

Ce paradoxe s’illustre dans l’étude « #DigitalImpact : Think, Act » (document PDF, 27 pages) réalisée par Roland Berger. Le cabinet de conseil est formel : la transformation des modes de production liée à cette « troisième révolution industrielle » (après la vapeur au 19e siècle et le moteur à explosion associé à la télétransmission au 20e siècle) aura des effets en cascade. L’extension des possibilités d’automatisation remettra notamment en question la place de l’homme dans les processus de création de valeur, y compris sur l’aspect décisionnel. En s’appuyant sur une enquête menée en 2013 par l’université d’Oxford, Roland Berger estime que 42 % des métiers en France présentent une probabilité d’automatisation forte du fait de la numérisation de l’économie.

Les patrons face aux « révolutions » Es quelque 600 patrons à qui le Medef Gironde avait donné rendez-vous jeudi dernier à Kedge pour sa désormais traditionnelle Université des Entreprises, n'ont pas regretté le déplacement.

Les patrons face aux « révolutions »

Le thème choisi, « ces révolutions qui nous attendent » était attractif. Ce n'est pas à une révolte sociale que les organisateurs voulaient préparer les esprits mais à ces ruptures, nombreuses, qui font déjà la réalité économique des affaires : révolution numérique bien sûr, mais aussi du comportement... es quelque 600 patrons à qui le Medef Gironde avait donné rendez-vous jeudi dernier à Kedge pour sa désormais traditionnelle Université des Entreprises, n'ont pas regretté le déplacement. Le thème choisi, « ces révolutions qui nous attendent » était attractif. Transformation digitale et émergence de l’Afrique. Les nouvelles technologies sont au cœur de la transformation des organisations et des systèmes économiques et sociaux dans le monde.

Transformation digitale et émergence de l’Afrique

L’Afrique émergente n’échappe pas à cette influence. Il s’agit donc de réfléchir à l’impact des nouvelles technologies de l’information et de la communication sur l’ensemble du continent. Si elle ne prétend pas pouvoir résoudre tous les problèmes, l’ « économie de la connaissance » est incontestablement porteuse d’espoirs pour l’Afrique. On a parlé d’émergence pour le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud (BRICS). A présent, on parle de l’émergence du Mexique et de l’Indonésie. Les pays africains sont considérés comme en voie de développement. Révolution numérique : la nécessité de réinventer certains métiers traditionnels. Delphine Pramotton BLOGUE – La vague de l’internet des objets (IoT) n’a pas fini de bouleverser le marché.

Révolution numérique : la nécessité de réinventer certains métiers traditionnels

À L’heure où Amazon se lance dans l’impression 3D d’objets à la demande et où Google diversifie ses initiatives dans le secteur de la santé au travers sa filiale Calico, les technologies disruptives n’arrêtent pas de faire des ravages et de changer l’équilibre des forces en présence. Les entreprises d’hier, aussi importantes qu’elles soient, subissent les impacts d’un marché en pleine mutation, dont celui des intermédiaires. Les consommateurs reprennent du pouvoir et dépensent maintenant de façon plus avertie, recherchent le produit le moins cher ou celui de meilleure qualité et achètent de plus en plus de manière électronique.

Le modèle d’affaires traditionnel des intermédiaires se trouvant de plus en plus mis à mal, les rôles et la raison d’être de certains de ces agents sont menacés. Les quatre facteurs d’un renouveau Qu’en pensez-vous? Le numérique, d'une révolution à l'autre - Les Echos. Énergie - Environnement Total : Christophe de Margerie meurt dans un accident d’avion DE NOTRE CORRESPONDANT A MOSCOU Le jet privé du PDG de Total a percuté au décollage une déneigeuse à l’aéroport de Vnukovo.

Le numérique, d'une révolution à l'autre - Les Echos

Christophe de Margerie venait... Politique. La révolution numérique contraint les banques à former massivement leurs salariés, Banque - Assurances. Société Générale fait sa révolution numérique… avec Microsoft ?! - C'est pas mon idée ! Jeremy Rifkin : « La troisième révolution industrielle a commencé » L'économiste américain Jeremy Rifkin soutient la thèse que la révolution numérique actuelle pourrait marquer l'avènement d'un nouveau mode d'organisation fondé sur l'économie sociale.

Jeremy Rifkin : « La troisième révolution industrielle a commencé »

Vous annoncez que le capitalisme va disparaître d'ici cinquante ans. Comment ? Je pense plutôt qu'il va se transformer. Nous assistons à une troisième révolution industrielle qui marquera l'émergence d'un nouveau modèle économique, fondé sur le partage et les communautés collaboratives. Car les nouvelles technologies permettent de réduire drastiquement le coût marginal de production, c'est-à-dire le coût de production d'une unité supplémentaire.

Après la Révolution numérique… ou : Le capitalisme se meurt, vive les communaux collaboratifs. Dans son dernier ouvrage, La nouvelle société du coût marginal zéro, l’internet des objets.

Après la Révolution numérique… ou : Le capitalisme se meurt, vive les communaux collaboratifs

L’émergence des communaux collaboratifs et l’éclipse du capitalisme (éds. LLL. Les Liens qui Libèrent), Jeremy Rifkin annonce le déclin du capitalisme, éclipsé par les mouvements collaboratifs et la production à petite échelle. Une métamorphose de tout le système économique actuel, rendue possible grâce à l’Internet des objets, aux énergies renouvelables, aux logiciels libres, à l’économie sociale et solidaire, aux progrès de l’intelligence artificielle ou encore aux imprimantes 3D… nous explique l’économiste et prospectiviste américain.

Ne ratons pas la révolution numérique et Bougeons-Nous ! Le Medef de Gironde se met à l'heure des "révolutions" qui touchent les entreprises. L'Assemblée va être placée sous le signe de "la révolution numérique" (Bartolone) Claude Bartolone a souhaité mercredi que l'Assemblée soit désormais placée "sous le signe de la révolution numérique", avec notamment l'expérimentation d'une consultation des citoyens sur un projet de loi, à commencer par le texte sur la fin de vie. Convaincu que "la révolution numérique n'est pas seulement une évolution technologique" mais "une révolution démocratique, culturelle, sociale" et qu'elle nécessite "une Assemblée numérique pour une République numérique", le président de l'Assemblée a annoncé trois chantiers lors de sa conférence de presse de rentrée devant l'Association des journalistes parlementaires.

"Déjà, l'an dernier, nous avons passé un cap" sur la dématérialisation, s'est félicité M. Convention USF : du PGI à la révolution sociétale numérique - Actualités Clubs. Comment l'Assemblée nationale veut rattraper son retard dans le numérique. Une petite « révolution numérique » se dessine à l’Assemblée nationale. L’Assemblée nationale devrait mettre en place avant la fin de l’année prochaine un programme d'« innovation fellows » qui permettra à des personnes rémunérées de circuler librement au sein des services parlementaires, et ce afin de formuler des recommandations visant à améliorer la diffusion du numérique au Palais Bourbon.

C’est en tout cas ce que vient d'annoncer le président de l’assemblée, Claude Bartolone, qui a également indiqué que des consultations en ligne auraient lieu à titre expérimental sur différents projets de loi. Comme chaque année à l’occasion de la reprise des travaux parlementaires, Claude Bartolone donnait hier une conférence de presse censée faire le point sur l’année qui vient de s’écouler et sur celle qui s’annonce. La révolution numérique bouleverse les aménageurs de magasins - Les Echos. "Révolution numérique" à l'Assemblée nationale. "Une Assemblée numérique pour une République numérique". Claude Bartolone a présenté ses trois chantiers lors de sa conférence de presse de rentrée devant l'Association des journalistes parlementaires. Révolution numérique, révolution culturelle ? de Rémy Rieffel - Chapitres. Sommes-nous aujourd'hui les acteurs d'une troisième révolution industrielle, après une première fondée sur l'essor de la machine à vapeur et du chemin de fer, puis une deuxième symbolisée par l'exploitation de l'électricité et du pétrole?

Elles ont en commun de grands réseaux (chemin de fer, électricité, Internet), des innovateurs (James Watt et sa machine à vapeur, Thomas Edison et son empire industriel, Bill Gates et son entreprise Microsoft) et un imaginaire qui annonce la naissance d'une nouvelle humanité. À partir du domaine de la culture (cinéma, photographie, livre, musique, arts, presse, radio, télévision... ), Rémy Rieffel prend l'exacte mesure de cette révolution dans les relations à soi-même et aux autres, dans l'accès au savoir ou aux connaissances, dans le rapport à l'information et à l'argumentation.

Introduction. Marketing : jusqu’où aller dans l’innovation technologique ? Les directeurs marketing vivent une époque formidable. En effet, jamais peut être dans l’histoire des entreprises et des marques, ils n’ont eu à leur disposition autant d’outils et d’opportunités pour tester et déployer de nouveaux concepts. Et cela en grande partie grâce aux nouvelles technologies et au catalyseur qu’est Internet. Certes les professionnels du marketing n’ont pas attendu le Net et les Smartphones pour innover.