background preloader

*

Facebook Twitter

Une société sans croissance: la politique à l’heure de la «grande stagnation» L’entrée des démocraties occidentales dans une ère sans croissance paraît de plus en plus crédible. Or, le triomphe de l’Etat nation libéral-démocratique et social a été profondément lié aux «Trente Glorieuses». Que peut-on en attendre pour l’avenir de nos régimes politiques? Nicolas Sarkozy se faisait fort d’aller la «chercher avec les dents», tandis que François Hollande la guette désespérément. En son nom, Pierre Gattaz prétend «tout renégocier»: aucun sacrifice ne serait de trop pour précipiter son retour, du Smic aux seuils sociaux dans les entreprises. Au niveau de l’Union européenne (UE), une stratégie baptisée «Europe 2020» lui a été dédiée, en l’affublant des adjectifs «intelligente, durable et inclusive».

L’expansion en volume du produit intérieur brut (PIB), soit la fameuse «croissance», a fini par bénéficier dans nos sociétés d’une adoration quasi religieuse. La fin de la croissance apparait bien sûr comme un horizon positif pour certains citoyens de sensibilité écologiste. « Produire autrement et partager le travail pour en finir avec le chômage » Reporterre - La Fête du Travail a-t-elle encore un sens pour vous qui avez écrit en 1995 Le travail. Une valeur en voie de disparition ?

Dominique Méda - Dans cet ouvrage, je ne décrivais pas une situation objective. J’exprimais le souhait que le travail prenne moins de place dans nos vies et soit mieux réparti entre les membres de la société, pour que chacun assume ses rôles de travailleur, parent, citoyen, ami… Continuer à faire du partage du travail une cause commune aux travailleurs de tous les pays – puisque je rappelle qu’il s’agit d’une Fête internationale des travailleurs !

– et conserver un jour férié pour formuler des propositions destinées à améliorer leur situation me paraît non seulement une excellente chose, mais aussi une absolue nécessité. Les chiffres du chômage sont parus la semaine dernière : 3 349 300 demandeurs d’emploi. Quelles solutions l’écologie apporte-t-elle pour sortir de ces impasses ? Comment ? Par un changement de la production. Le plus grand bien ! L'Allemagne, un modèle rattrapé par ses faiblesses ? L'Allemagne est souvent considérée comme le modèle à imiter. On aurait donc pu s'attendre à ce que le rapport annuel du Fonds monétaire international (FMI) sur l'économie du pays, publié le 6 août, lui décerne les félicitations du jury. C'est loin d'être le cas. Bien sûr, l'Allemagne, à l'équilibre budgétaire, est toujours considérée comme "une ancre de la stabilité européenne" par les experts du Fonds.

Mais après le rebond de 2010-2011, ses performances économiques ne sont plus si impressionnantes que cela. Rattrapée par le marasme en zone euro Depuis la dernière livraison de son rapport, le FMI constate un retournement de situation : Berlin n'est plus immunisé contre la récession de la zone euro. De quoi apporter de l'eau au moulin de ceux qui critiquent de longue date la stratégie allemande de gestion de la crise européenne, mais aussi sa stratégie de rebond au début des années 2000. Bien sûr, la solidité de l'économie allemande est bien réelle. Le rôle contesté des réformes Schröder. Piketty superstar : Hollande l’a ignoré, l’Amérique l’a adoubé | American Miroir. Thomas Piketty à l’Economic Policy Institute à Washington DC, le 15 avril 2014 (IVAN COURONNE/AFP) Le Français Thomas Piketty, nouvelle star mondiale de l’économie ? Reçu à la Maison Blanche cette semaine par les conseillers d’Obama, puis par le secrétaire américain au Trésor.

Invité d’honneur d’une conférence animée par deux Nobel. Son influence comparée à celle de Marx par une presse en délire. Son ouvrage, à peine publié en anglais, déjà best-seller aux Etats-Unis. Pour qui a vécu au quotidien le « French bashing » hystérique du début des années 2000 – il faut dire que je vivais alors au Texas, où ils ne donnaient pas dans la subtilité idéologique –, cet engouement pour un intellectuel français ne manque pas de saveur. Aussi fort qu’un blockbuster hollywoodien Piketty et Hollande Pendant la campagne présidentielle française, Thomas Piketty avait signé, avec une cinquantaine d’autres économistes, une tribune de soutien à François Hollande.

Piketty à l’origine de Occupy Wall Street ? Jeremy Rifkin plaît beaucoup, mais il maîtrise mal ce dont il parle. Tribune Jeremy Rifkin, économiste américain, est l’auteur de « La Troisième révolution industrielle ». Très à la mode dans les milieux politiques (de gauche comme de droite), il se fait rémunérer des sommes non négligeables pour des « master plan » qui promettent un avenir meilleur.

Il a ainsi été payé 350 000 euros par le conseil régional du Nord-Pas-de-Calais. Jeremy Rifkin, devant la Chambre des députés, pour le premier Forum sur les politiques industrielles, à Mexico le 28 mai 2013 (CARLOS PEREDA/NEWSCOM/SIPA) L’auteur Bertand Cassoret est ingénieur et docteur en génie électrique, maître de conférences à l’université d’Artois depuis 1996. Le discours de Jeremy Rifkin plaît aux politiques parce qu’il est optimiste et fait rêver. La technique n’est pas son problème Le livre de Jeremy Rifkin explique comment « le pouvoir latéral va transformer l’énergie, l’économie et le monde ». Confusions, bizarreries et caricature Ses propos montrent qu’il maîtrise mal ce dont il parle. J. L’ether, la future monnaie qui vaut déjà des millions. Un Canadien âgé de 20 ans a réuni plus de 18 millions de dollars en six semaines en vendant des ethers, une monnaie électronique qui n’existe pas encore.

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Yves Eudes Dès l’âge de 17 ans, Vitalik Buterin, Canadien né en Russie et habitant à Toronto, s’est passionné pour le bitcoin, la principale monnaie électronique circulant sur Internet : « J’ai commencé des études d’informatique, mais au bout d’un an j’ai abandonné la fac pour me consacrer entièrement au bitcoin. Pas question pour moi de rater cette aventure. » Il participe même à un projet de création d’un système de transactions en bitcoins anonymes et intraçables.

Pourtant, il en arrive rapidement à la conclusion que le système est imparfait, et limité. A la fin de 2013, à l’âge de 19 ans, il décide d’inventer sa propre monnaie électronique, qui sera fondée sur des algorithmes encore plus sophistiqués. Pour donner vie à son projet, il monte une start-up, Ethereum. Unpicking Piketty - Weekly Worker. Publishing 'sensation' Once upon a time, there was an obscure French mainstream economist who collaborated with others (Emmanuel Saez, Anthony Atkinson and Gabriel Zucman) on various studies of inequality of income and wealth in modern economies like the US.

After some years of research, this Frenchman developed a theory that the inequality of wealth in capitalist economies tends to increase to the point where it could cause major social instability. This tendency is the “central contradiction of capitalism”. That economist is Thomas Piketty. There has been a profusion of reviews, debates and interviews with the man of the moment. The title is a clear allusion to Karl Marx’s Capital, published in 1867. He was brought up in Clichy, a mainly working class district of Paris. Why ‘Marx is wrong’ Marx reckoned that wages would be stagnant or falling.

The data attack Piketty’s book is bursting with data - and, in my view, this is all to the good. Capital and wealth R greater than g. Le faircoin, une monnaie en ligne équitable au service des coopératives. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Yves Eudes Le rêve d’une « coopérative mondiale », qui hante les militants libertaires depuis des décennies, a refait surface début 2014 en Catalogne, au sein de la Cooperativa catalana integral (CCI), un réseau regroupant des coopératives de production, des squats et des associations écologistes et altermondialistes. L’objectif, ambitieux, est de « créer un outil révolutionnaire pour construire une autre économie mondiale » en s’inspirant des principes « des communautés peer-to-peer, du coopérativisme ouvert et l’éthique des hackers ».

Pour parvenir à un tel résultat fonctionnant sur le plan mondial, le fondateur du mouvement, Enric Duran, 38 ans, incite les associations alternatives d’autres régions d’Europe à se regrouper sur le modèle de la CCI, puis à se fédérer au sein d’un réseau d’échange et d’entraide baptisé Fair Coop. Il emprunte 492 000 euros et refuse de rembourser La quête d’une monnaie éthique Récupérer une monnaie effondrée. "Les maîtres de demain seront les compagnies d'assurance et les agrégateurs de données" (Attali) Un scénario de science-fiction, une vision exagérée. L'économiste et écrivain Jacques Attali, le professeur de l'ESCP Jean-Marc Daniel et la Présidente de General Electric France Clara Gaymard étaient tous d'accord pour qualifier ainsi la théorie de l'essayiste américain Jeremy Rifkin à propos de l'impact d'Internet sur les entreprises et le capitalisme en général dans le futur.

En visio-conférence, mardi 25 novembre, lors d'une conférence sur le thème "Internet va-t-il tuer le capitalisme ? " organisée par l'institut G9+, Jeremy Rifkin a prédit l'avènement d'une troisième révolution industrielle due notamment au développement exponentiel de l'Internet des objets, vers la fin du capitalisme. Combiné à de nouvelles formes d'énergie, de transport et de logistique, il ferait passer l'économie de marché à une économie du partage et de la mutualisation, rendant le coût marginal des services proche de zéro. Une valeur qui dépend des informations et de l'intelligence Vecteur de forte concurrence. Jeremy Rifkin, l’Internet des objets et la société des Barbapapa. Tribune On savait depuis son livre sur la troisième révolution industrielle, mais cela se confirme avec son dernier livre (« La nouvelle société du coût marginal zéro », éd.

Les liens qui libèrent, 2014) que Jeremy Rifkin envisageait l’avenir radieux de la production et de la consommation d’objets de sa future société d’hyperabondance sur le mode de « l’Internet des objets » : des imprimantes 3D partout, permettant à chacun de produire à domicile ou dans de micro-unités d’innombrables objets matériels de la vie quotidienne, jusqu’à des « voitures imprimées », en étant guidé par des programmes en ligne (logiciels gratuits), moyennant divers matériaux de base, plastiques souvent, mais aussi « ordures, papier recyclé, plastique recyclé, métaux recyclés... ». On a depuis longtemps l’Internet de l’information mais deux autres grands réseaux viendraient s’y connecter pour former le système de production du futur. Aucun autre « spécialiste » que Rifkin ne dit cela dans le monde ! Comment la société produit des métiers «inutiles» Selon David Graeber, anthropologue américain, l'économie contemporaine créerait une multitude de métiers «inutiles» notamment dans le secteur des services (consulting, management, RH, communication...)

Il estime aussi que ces travailleurs en seraient conscients. Notre métier sert-il réellement à quelque chose? Ressentez-vous parfois une inutilité profonde lorsque vous excécutez les tâches que vous êtes sommés d'effectuer au travail? En pleine période estivale, la tribune de l'anthroplogue américain David Graeber intitulée «Du phénomène des jobs à la con» a eu l'effet d'une bombe. Selon lui, le monde du travail actuel regorge de métiers inutiles, qui découlent directement des progrès technologiques. David Graeber, qui se définit comme anarchiste, critique en fait le principe même de la division du travail. David Graeber estime également que les personnes concernées sont conscientes de l'inutilité de leurs tâches. Sortir d’une crise économique. L’économiste vedette Paul Krugman ne décolère pas. Non pas tant parce que la crise était évitable, mais parce qu’on la laisse perdurer.

Ses éditoriaux dans le New York Times et son dernier ouvrage (Krugman, 2012) l’affirment avec force : depuis bientôt cinq ans, les États-Unis et l’Europe sont victimes d’un désastre économique dont le remède est, d’après lui, testé, approuvé, facile à administrer et bon marché. À ses yeux, le problème est simple : la demande reste insuffisante tandis que l’offre est abondante. En d’autres termes, les pays en crise n’utilisent pas les ressources dont ils disposent. Leur main d’œuvre au chômage est généralement disposée à travailler mais les emplois manquent ; la plupart des entreprises sont en état de fonctionnement mais les commandes se font attendre ; les magasins sont normalement approvisionnés mais beaucoup restent déserts. Mauvaises solutions Pour Krugman, l’austérité expansionniste est un mirage qui n’existe que dans les articles des économistes. Ha-Joon Chang : La finance ? Une arme de destruction massive… Lundi 12 novembre 2012 1 12 /11 /Nov /2012 05:11 Le ton est presque badin, Ha-Joon, professeur d’économie à Cambridge, ouvrant sur les sept façons de lire son essai, selon que l’on soit ou non informé, selon que l’on veuille ou non s‘informer.

Economiste hétérodoxe, attaché au système capitaliste, il nous livre ici une réflexion réjouissante, sinon inquiétante, sur l’issue d’une crise dont on nous promet qu’elle sera bientôt presque derrière nous. C’est ce "presque", on l’aura compris, le nœud du problème, qui invite les peuples à se serrer toujours davantage la ceinture, dans l’illusion d’un sacrifice collectif salutaire… L’économie mondiale est en lambeaux, nous dit sans ambages Ha-Joon. Ça, on le savait. Les chômeurs ? Pourquoi ce désastre ? Passons sur les démonstrations, simples et chiffrées. Prenez les entreprises : faut-il les gérer dans l’intérêt des actionnaires ? Autre exemple : enrichir les riches n’enrichit pas les pauvres. Réchauffement : une révolution économique est nécessaire. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Laurence Caramel Le temps est écoulé : si les Etats accordent encore quelque importance à l'objectif de limiter la hausse moyenne des températures mondiales à 2°C d'ici la fin du siècle, ils doivent agir dès maintenant en déployant des politiques d'une envergure sans commune mesure avec les initiatives prises jusqu'à présent.

Tel est l'un des principaux messages du nouveau rapport sur « l'atténuation du changement climatique » du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), dont la synthèse a été publiée, dimanche 13 avril à Berlin. Ce texte d'une trentaine de pages et qui constitue le « résumé pour les décideurs » est destiné à éclairer les gouvernements dans leurs choix en compilant l'état des connaissances sur les possibles scénarios de décarbonisation de l'économie mondiale. Près de 1200 projections ont été analysées et 235 scientifiques de 57 pays ont participé à sa rédaction. Comment ? Est-ce réaliste ? André Gorz. André Gorz (February 9, 1923, Vienna – September 22, 2007, Vosnon , France ), pen name of Gérard Horst , born Gerhart Hirsch , also known by his pen name Michel Bosquet, was an Austrian and French social philosopher . Also a journalist , he co-founded Le Nouvel Observateur weekly in 1964.

A supporter of Jean-Paul Sartre 's existentialist version of Marxism after World War Two, in the aftermath of the May '68 student riots, he became more concerned with political ecology . In the 1960s and 1970s, he was a main theorist in the New Left movement. His central theme was wage labour issues such as liberation from work, the just distribution of work, social alienation , and a guaranteed basic income . [ 1 ] Career [ edit ] Early life [ edit ] Born in Vienna under the name of Gerhart Hirsch, he was the son of a Jewish wood salesman [ citation needed ] and a Catholic mother, who came from a cultivated background and worked as a secretary. 1960s–1980s [ edit ] 1980s–2000s [ edit ] Death [ edit ]

Richard Rorty. Ces dix leçons inattendues d’un économiste du bonheur. Podcasts des conférences et tables-rondes. Poser le sujet - Séminaire de recherche Marcel Gauchet Transmettre/Apprendre. .Marcel Gauchet Le Blog. Tough times for the Tao of Democracy: Collective social contract vs Liberalism. "La mise en place d’un protectionnisme au niveau national est impossible" - PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE. Après l'empire : Essai sur la décomposition du système américain. Les prochains séminaires - Chaire Marcel Gauchet. Après la démocratie: Amazon.fr: Emmanuel Todd. L'illusion economique: Amazon.fr: Todd Emmanuel. Conférences : Chaire Marcel Gauchet. L'invention de l'Europe: Amazon.fr: Emmanuel Todd. .Emmanuel Todd. In France, Old Protectionist Idea Reawakened. Emmanuel Todd explose Sarko en direct sur France 3.

Emmanuel Todd vs Alain Finkelkraut - 14.09.07 - 2/3. [podcast] Séminaire - Poser le débat. [podcast] Mais que transmet la famille ? Mais que transmet la famille ? • Séminaire Transmettre/Apprendre. [podcast] Pourquoi parler dIvan Illich ? Pourquoi parler d’Ivan Illich ? - Séminaire Marcel Gauchet Transmettre/Apprendre. [podcast] Tradition-Transmission-Catéchèse : la transmission de la foi. Transmettre/Apprendre - La cassure des années 70. [podcast] Théorie de la connaissance - Nathalie Bulle. Théorie de la connaissance et modèle pédagogique ? [podcast] Les relations maître-disciple : une expression de la transmission. [podcast] Premier bilan et perspectives dinvestigation. Qu'est-ce qu'apprendre - Marcel Gauchet.

Premier bilan d’investigation. Tradition-Transmission-Catéchèse ? Je me suis replongée dans Une société sans école de Ivan Illich. Relation maître-disciple : une expression de la transmission. Et si Internet et le Libre réalisaient la société sans école d'Ivan Illitch ?

[podcast] Qu'est-ce qu'apprendre. [podcast] Dominique Ottavi - Mettre en lumière une doxa. Rencontres & Débats Audio. Dominique Ottavi : mettre en lumière une doxa. Rencontres & Débats Audio. Face à face : Vygotsky-Piaget. Book clubs: Reading "Capital": Chapter 2. Book clubs: Reading "Capital": Introduction. Book clubs: Reading "Capital": Chapters 7, 8, and 9.

Book clubs: Reading "Capital": Chapters 10, 11, and 12. Free exchange: All men are created unequal. Capitalism and its critics: A modern Marx. David Harvey Reviews Piketty's Capital in the 21st Century. Le Capital au 21ème siècle, de Thomas Piketty. Savage capitalism is back – and it will not tame itself | David Graeber | Commentisfree. Robert Skidelsky explores the financial ecosystem that produced Jordan Belfort. Thomas Piketty's Capital: everything you need to know about the surprise bestseller.

The 1-Star Amazon Reviews Of Thomas Piketty's Book Are Pretty Funny. Professor Piketty Fights Orthodoxy and Attacks Inequality. Thomas Piketty and the search for ‘r’ Piketty – in French it’s worse. Kapital for the Twenty-First Century? Piketty, un marxisme de sous-préfecture. The big economic debate of the 21st C has just been launched – and it’s about power rather than money. This ‘ridiculously far-left’ economist is candy for liberals. Contradictions of Capitalism: In Conversation with David Harvey | Novara Media. A world rate of profit revisited with Maito and Piketty. Today’s Wonky Elite Is in Love With the Wrong French Intellectual. What’s At Stake In The Tocqueville/Piketty Debate.

Piketty's Tax Hikes Won't Help the Middle Class. Piketty va se révéler une arme anti-marxiste encore plus efficace que Keynes. Reprendre le titre de Marx; vider le contenu de sa substance. My review of Megan McArdle’s review of Capital In the 21st Century. J. Bradford DeLong is surprised by the poverty of conservative criticism of Capital in the Twenty-First Century. Joseph Schumpeter (1883-1950) Karl Polanyi, le marché et le socialisme. Penser/Compter – La gauche, le nombre des fonctionnaires et la revalorisation des traitements. Piketty à Hollande: davantage d'audace! Poulos Gets Piketty—and Tocqueville—Wrong. Le petit livre rouge de la révolution fiscale.

Piketty for Ghosts of Tom Joad Readers | Ghosts of Tom Joad - Peter Van Buren. First Dog on the Moon explains the reaction to Thomas Piketty's new book – cartoon. Piketty’s Triumph. Book Review: 'Capital in the Twenty-First Century' by Thomas Piketty. Even Billionaires Love This Guy's Book About Inequality - The Market Now. Ten questions for Thomas Piketty, the economist who exposed capitalism’s fatal flaw. Richesses et croissance : les tromperies statistiques de Thomas Piketty. Pourquoi le livre de Piketty est-il un succès aux Etats-Unis ? Thomas Piketty - capital21cen. BrankoMilan: Piketty-related arguments: ... Book review: Robert Skidelsky on Capital in the 21st Century by Thomas Piketty.

Piketty Blitz [Scoop.it]