background preloader

Zaire_groupef_psy

Facebook Twitter

Zaïre Tiffany

Etudiante en Psychologie et en Sciences du langage. Centre d'intérêt : Construction de l'identité virtuelle

Représentation de soi et identité numérique. Représentation de soi et identité numérique. Notes Sur l’observation abstractive de la personne et le schéma-silhouette de soi dans la communication médiée par ordinateur, voir également notre analyse (Georges, 2007 : p. 39-42). « Ce mouvement de rapport avec soi, de dialogue avec soi à travers les autres, s’atteste à travers les marques d’adresse explicites à l’autre (“Qu’en pensez-vous ?”

Représentation de soi et identité numérique

, “Êtes-vous d’accord avec moi ?” , “Laissez-moi un commentaire”, ou encore “Signez mon livre d’or pour laisser une trace de votre passage.”) » (Klein, 1999) Nous utilisons le terme d’embrayage en référence à l’analyse rhétorique de la métaphore. Plus précisément, les ligateurs forment un système complexe. Sur la conscience de soi selon William James et son application à la CMO, voir également Georges, 2007 : p. 193-197.

Les citations traductions de l’auteur. Problèmes d'identité. Internet et identité. Introduction Le concept d'identité est dans la vie de chacun lié tout d'abord à la réponse immédiate à la question "qui suis-je?

Internet et identité

", déclinée en identité civile. Mais cette réponse n'est pas unidimensionnelle et renvoie à des composantes culturelles et historiques multiples telles que la nationalité, la religion, une opinion politique etc. qui viennent compléter la définition de la personne par elle même et par les autres. L'origine latine du mot ("idem" le même, de même) renvoie au postulat de la permanence et la stabilité de ces composantes. Les analyses dites " post-modernes" de l'identité envisagent également le procès de la construction des représentations d'une définition du soi élaborées par l'individu concerné en interaction avec le groupe auquel il se reconnaît appartenir, qui le reconnaît comme sien, mais aussi par les "out-groupers", censés apporter un regard plus subjectif .

I. Communautés et solidarités en réseau. Identité virtuelle. Identité virtuelle. L'engagement en apprentissage est une question centrale qui se pose forcément à un moment donné pour tout concepteur de dispositif de formation.

Identité virtuelle

Comme le rappelle Etienne Bourgeois(1998) cette question de l'engagement peut être traité à deux niveaux, dans un premier temps l'engagement en tant que processus poussant un individu à entrée en formation à un certain moment de son histoire de vie, puis dans un second temps, l'engagement en tant qu'implication et investissement de l'individu dans le processus d'apprentissage. C'est sur ce second niveau que nous avons choisi d'axer notre problématique et c'est de lui que nous parlerons lorsque nous emploierons le terme d'"engagement". Identité virtuelle versus identité sociale.

Veille, Doc. et Péda.: Identité virtuelle versus identité sociale. Identité virtuelle versus identité sociale : devenons-nous fous ?

Veille, Doc. et Péda.: Identité virtuelle versus identité sociale

Le développement incessant d'Internet pousse toujours plus de personnes à rejoindre de plus en plus fidèlement le réseau. Le nombre d'heures de connexions ne cessent de croître, fruit de l'attractivité d'Internet. Les gouvernements, les associations, les gens appellent la population mondiale à rejoindre Internet. Aussi, en rejoignant Internet on se crée plus ou moins consciemment au moins une identité virtuelle. Cela présente-t-il des risques ? 1) Identité virtuelle : une construction plus ou moins consciente1.1) Une construction automatiqueDès que l'on rejoint Internet, a fortiori avec l'avènement du web 2.0, on se crée son identité virtuelle. 2) Identité sociale, je te hais !

2.2) Les "no-life" ou l'identité virtuelle mortelleConcrètement, observons les "no-life", ces individus qui n'ont (pratiquement) plus de vie sociale. 3) Du commun des mortels au commun des immortels ? L'identité numérique, temporelle et systémique. Le blogue de Florence Meichel : L'identité numérique temporelle et systémique. La réflexion qui suit émerge depuis quelques temps déjà au travers de ce que je vis, lis et interagis sur le net !

Le blogue de Florence Meichel : L'identité numérique temporelle et systémique

Yann Le Guennec m'a interpellée avec son commentaire d'une grande pertinence sur l'identité numérique : "nous avons à faire à 2 modèles de représentation de l’identité numérique. Le premier modèle est une structure hiérarchique, une étoile centrée sur l’individu et son identité disons, socio-administrative. C’est dans ce modèle que je positionne cette typologie: .

Dans cette typologie, la simulation par exemple n’est simulation que par référence à un soi vu comme réel, la simulation est notée comme du domaine de la projection, nécessairement projeté à partir d’un réel de référence. Le second modèle est un réseau non hiérarchique d’entités diverses et variées qui ont toutes une forme de réalité, qu’elle soit numérique, biologique, etc… Le réseau composé de ces entités en interactions est l’identité numérique.

Essayons de synthétiser et d'approfondir ce champs de réflexion : Construction de L'identité virtuelle.