background preloader

Violence et désir mimétique chez René Girard

Facebook Twitter

René Girard, le penseur du désir et de la violence Magazine Philo Hors-série - René Girard - Association Recherches Mimétiques. René Girard ► Le rôle de la violence dans la culture humaine. René Girard - La Violence au Cœur des Sociétés (2002) L'évènement René Girard. Entre Charybde et Scylla : une théorie mimétique du politique. René Girard : podcast France Culture. Portrait René Girard. Décès René Girard Télérama. Théorie du mimétisme, du bouc émissaire… les écrits de ce penseur autodidacte, inclassable et croyant, ont profondément marqué son époque.

Décès René Girard Télérama

Les titres de ses livres résonnent, tels d'étranges feux d'artifice, bouquets finaux, quasi menaces : Je vois Satan tomber comme l'éclair ; Des choses cachées depuis la fondation du monde ; Achever Clausewitz ; Sanglantes origines ; La Route antique des hommes pervers ; La Violence et le Sacré. Il est mort, pourtant, avant de vivre l'Apocalypse. L'anthropologue René Girard, fondateur de la théorie mimétique, s'est éteint à Stanford, en Californie, le 4 novembre 2015, à l'âge de quatre-vingt-onze ans.

Né le 25 décembre 1923, le jour de Noël, à Avignon, où son père était conservateur de la bibliothèque et du musée, René Girard, élève chahuteur durant son enfance, entre à l'Ecole des Chartes en 1943. . « Ces instruments d'analyse ne sont pas des idées philosophiques ; ce ne sont pas non plus des concepts sociologiques ou anthropologiques reconnus. Article "Désir mimétique" Philolog. Le désir mimétique peut être une bonne illustration de ce que nous avons analysé avec Spinoza sous l'expression de nécessité passionnelle.

Article "Désir mimétique" Philolog

L'auteur part du constat que la nature n'a pas fixé les objets de nos désirs, cette indétermination conduisant souvent les hommes à s'en remettre aux autres pour élire tel ou tel objet. Il est ainsi amené à dénoncer une double illusion : L'illusion subjectiviste consistant à penser que nos désirs se fondent dans notre spontanéité. L'illusion objectiviste consistant à croire que ce sont les qualités intrinsèques de l'objet qui font sa séduction.