Musique

Facebook Twitter
La Quenelle Culturelle
Studio Performances and Interviews - Last.fm Discover
The Music Maze
The Music Maze
Concerts, tour dates, and festivals for your favorite artists
Brainfeeders & Mindfuckers Au départ, ce n'était qu'un terme technique. Un drone, c'est un long bourdonnement, saturé, qui ne s'arrête jamais. Une sorte de bruit grave et dénué de toute mélodie, issu des musiques traditionnelles. Brainfeeders & Mindfuckers
On peut parfois se demander juste avant l’entame d’un film si l’on va mettre du temps à y entrer, si la mise en place de l’intrigue va s’éterniser. Dans 12 years a slave, on n’a tout simplement pas le temps de tergiverser. Et ce, dès le premier plan, où apparaissent plusieurs rangées d’esclaves, immobiles. Nos yeux sont occupés à les scruter, les analyser. Il nous est impossible de louper une seule miette de leurs attitudes, leurs postures, leurs regards soucieux et craintifs, aussi nombreux soient-ils. De la lune on entend tout De la lune on entend tout
Depuis son décès prématuré et inattendu il y a quatre ans déjà, Jay Reatard continue de faire parler de lui. Tout récemment le label lyonnais créé pour l'occasion (Teenage Hate Records, en référence au premier album de Jay) a édité un très beau disque en son honneur avec des reprises de ses "classiques" par la fine fleur des groupes garage français actuels (JC Satan, Cheveu, The Rebels Of Tijuana...) intitulé Jay Reatard, A French Tribute. Son rock nerveux mais mélodique n'a cessé d'inspirer une horde de groupes qui lui doivent tout, pas de Ty Segall ni de Thee Oh Sees sans Jay selon moi. Mais ce qui nous intéresse ici c'est ce documentaire vidéo réalisé en 2012 par Alex Hammond et Ian Markiewicz, sorti en DVD en 2013 et accompagné d'une compilation vinyle qu'il est aujourd'hui difficile de se procurer. C'est à ma connaissance le seul documentaire digne de ce nom qu'il m'ait été donné de voir à son sujet. Des Oreilles Dans Babylone Des Oreilles Dans Babylone
Ears of Panda Avant la dernière ligne droite (qui devrait être publié vendredi ou samedi et dimanche), on continue avec la suite du top albums 2013 où l’on se rend compte que l’année aura été riche et diversifiée mais surtout que Panda Panda se radicalise. A côté des plaisirs pop faciles, on retrouve là encore des albums beaucoup moins accessibles à l’image de Pharmakon ou Colin Stetson. Là encore, le panel des genres est large. Avec le temps, on finit par prendre du plaisir à écouter des mecs s’égosiller et dans des disques où l’intérêt est ailleurs que dans les mélodies. Ears of Panda
Megaupload Island
Grooveshark
Miojo Indie Miojo Indie Leo Fressato Brazilian/Indie/Alternativehttp://www.leofressato.com.br/ Por: Cleber Facchi Leo Fressato é um romântico confesso, e como todos os indivíduos de sua espécie, sofrer parece ser o destino mais óbvio a ser encarado. Não por acaso, cada uma das 12 músicas que alimentam Canções para o inverno passar depressa (2013, Independente), estreia solo do curitibano, são perfumadas pela dor e a saudade. Mais conhecido pelos versos de Oração, faixa que apresentou ao Brasil o trabalho d’A Banda Mais Bonita Da Cidade, Fressato usa do primeiro registro em estúdio como um artifício claro de exorcizar demônios, assumir a culpa e ainda assim se apaixonar. Uma frente rica de percursos inexatos que acabam, voluntária ou involuntariamente, corrompidos pela melancolia.
Accueil – Last