background preloader

Deep Web

Facebook Twitter

[Dossier] Dans les tréfonds du Darknet. La plupart des internautes n’affleurent que la surface du web (qui correspondrait à 10 % de l’internet global).

[Dossier] Dans les tréfonds du Darknet

Les autres, initiés ou connaisseurs, naviguent dans des eaux plus profondes où le darknet jouit d’une position particulière. Ce web trouble et anonyme nourrit les fantasmes. Pour le meilleur et le pire. Petite visite guidée dans le Darknet. Top 10 des choses les plus terrifiantes du Darknet, le web illégal. Vous pensiez qu’Internet, c’était se balader sur Facebook, twitter, visionner quelques vidéos sur YouTube ou écrire des mails à vos proches ?

Top 10 des choses les plus terrifiantes du Darknet, le web illégal

Vous aviez tort. Ce web là ne représente que 10% des possibilités qu’un utilisateur classique a accès avec son ordinateur. Comme pour notre cerveau, il existe une partie cachée, sombre, dont peu de gens connaissent l’existence. Le web profond, appelé aussi web invisible ou web caché (en anglais Deep web) désigne la partie de la Toile accessible en ligne, mais non indexée par les moteurs de recherche classiques généralistes (certains moteurs, tels que BASE, prennent en compte cette partie du réseau).

What Is The Dark Web? The “dark web” is a part of the world wide web that requires special software to access.

What Is The Dark Web?

Once inside, web sites and other services can be accessed through a browser in much the same way as the normal web. However, some sites are effectively “hidden”, in that they have not been indexed by a search engine and can only be accessed if you know the address of the site. Special markets also operate within the dark web called, “darknet markets”, which mainly sell illegal products like drugs and firearms, paid for in the cryptocurrency Bitcoin. There is even a crowdfunded “Assassination Market”, where users can pay towards having someone assassinated. Because of the the dark web’s almost total anonymity, it has been the place of choice for groups wanting to stay hidden online from governments and law enforcement agencies.

Going Dark There are a number of ways to access the dark web, including the use of Tor, Freenet and I2P. It is a mistake to think that Tor is entirely anonymous. Tout savoir sur le marché noir sur Internet. L'éditeur de solutions de séucrité G-Data a mis en ligne un excellent rapport qui passe en revu les outils et les méthodes utilisés par les trafiquants pour faire du marché noir en ligne (blackmarket comme on dit en anglais).

Tout savoir sur le marché noir sur Internet

On y apprend les différences entre les structures techniques, le nom des différents lieux d'échange, les réseaux anonymes et publics, ainsi qu'un petit passage en revue des produits qu'on peut y trouver. En gros c'est 1000 € les faux papiers, 5 € les 20 000 spams, 10 € l'heure d'attaque Ddos, 50 € la carte bancaire...Etc. Il y a même les noms des sites qui proposent de faire du blanchiment de Bitcoin. Tor développe une messagerie instantanée. Un serveur TOR hébergé dans la RAM « Korben Korben. Un serveur TOR hébergé dans la RAM Si vous voulez aider les gens qui ont besoin de passer par Tor pour accéder à un Internet non censuré ou qui cherchent à protéger leur identité lorsqu'ils sont en ligne, il existe une distrib Linux basée sur uClibc qui n'a pour seul but que de faire tourner un serveur TOR en RAM (mémoire vive de l'ordinateur).

Un serveur TOR hébergé dans la RAM « Korben Korben

L'intérêt ? Éviter le stockage de logs, ne pas se prendre la tête avec l'installation, faire disparaitre toutes les traces en cas d'extinction du serveur, recycler de vieux ordis sans disque dur...etc. Tor-Ramdisk fera parfaitement office de nœud intermédiaire ou de sortie. Par contre, il ne pourra pas héberger de services cachés. Lantern - Un clone de TOR sans anonymat « Korben Korben. Sans pour autant assurer l'anonymat relatif que Tor permet, Lantern est une nouvelle initiative qui permet à ceux qui ont un internet censuré, de passer par la connexion d'autres Internautes à l'autre bout du monde afin d'accéder librement à l'information.

Lantern - Un clone de TOR sans anonymat « Korben Korben

Qui a peur du grand méchant «darknet»? Il est, régulièrement, le terrain virtuel de reportages propres à effrayer la fameuse «ménagère de moins de 50 ans».

Qui a peur du grand méchant «darknet»?

Bienvenue dans «le darknet», présenté comme un Internet «bis» sans foi ni loi... Mais qu'y a-t-il, au juste, derrière le fantasme? Sur la page web consacrée au reportage «Darknet: la face cachée du Net» diffusé vendredi 14 novembre sur France 2 dans l'émission Envoyé spécial, le «pitch» donne le ton : «On y trouve de tout: drogues, armes, numéros de cartes de crédit.

En toute liberté et dans l'anonymat total.»Avant d'ajouter, histoire de rétablir un peu la balance: «Mais c'est de là aussi que peuvent agir les cybermilitants traqués par les dictatures.» «Quelle part de réalité, quelle part de boursouflure journalistique?» Safeplug : un routeur Tor mettant l'anonymat à la portée du premier venu. Pogoplug surfe à son tour sur la vague Prism.

Safeplug : un routeur Tor mettant l'anonymat à la portée du premier venu

Il lance effectivement le Safeplug, un appareil permettant au premier venu d'assurer son anonymat sur Internet au travers du réseau anonyme Tor. Pogoplug, qui commercialisait jusqu'à présent des appareils permettant de mettre en place son propre cloud, lance aujourd'hui le Safeplug, un appareil promettant cette fois de bloquer facilement le pistage sur Internet. SafeIP, un logiciel pour dissimuler votre adresse IP quand vous êtes sur Internet. Avec l'affaire NSA/PRISM, avec les déboires de sécurité, de gestion chaotique de la vie privée à certains endroits de la toile, la prudence est désormais de mise lors des sessions de surf sur Internet.

SafeIP, un logiciel pour dissimuler votre adresse IP quand vous êtes sur Internet

2 outils pour communiquer sur les darknets. La décentralisation (p2p), c'est l'avenir de la liberté d'expression et j'ai testé des derniers jours plusieurs outils en rapport avec ce thème.

2 outils pour communiquer sur les darknets

Tout d'abord, j'ai jeté mon dévolu sur Nightweb, une solution Desktop / Mobile (Android uniquement) qui permet d'écrire des articles (blogging) et de partager des images via le darknet I2P. La version mobile est sympathique, mais la version Desktop pas vraiment fonctionnelle. De plus, les fonctionnalités sont assez limitées, mais je ne jette pas la pierre à ce projet prometteur puisqu'il est encore très jeune. À côté de ça, je suis tombé sur Syndie. Ce logiciel qui frotte sa grosse poitrine sur la Ferrari rouge de la NSA est à la fois un outil de blogging et un forum totalement décentralisé et anonyme. Syndie permet aussi de récupérer des archives de sites complets pour les consulter tout en étant déconnecté.

Web Recherche. 4chan. La NSA publie le guide du parfait hacker. The Hidden Wiki.