background preloader

Sécurité

Facebook Twitter

Les questions de sécurité informatique que toute petite entreprise doit se poser - Guide Informatique - Toute l'actualité informatique et des TI: News, dossiers, agenda. Une tribune libre de Tanguy de Coatpont, Directeur Général de Kaspersky Lab, expert mondial en sécurité informatique domestique et professionnelle Face à la prolifération des menaces informatiques, il est devenu crucial pour chaque entreprise de se protéger au mieux des attaques, mais les avis divergent sur la façon d’y procéder.

Les questions de sécurité informatique que toute petite entreprise doit se poser - Guide Informatique - Toute l'actualité informatique et des TI: News, dossiers, agenda

Un informaticien aguerri vous donnerait tellement de conseils techniques en tout genre que vous vous sentiriez perdu par la quantité d’informations. Un informaticien moins bavard suggérera tout simplement de prendre un bon antivirus et de changer vos mots de passe régulièrement ; mais cela s’avérerait un peu trop léger. Il existe tout de même des méthodes simples à retenir sans se noyer dans le casse-tête de l’informatique. Voici quelques points essentiels qui vous aideront à trouver la solution la plus adaptée à votre cas : 1.

Les données constituent l’enjeu principal. 2. La première étape consiste à comprendre ce que signifie « protéger ».

Microsoft

Linux. Switch Routeur ... Android. Logiciel de securite. Faille et piratage. Ransomware. Pourquoi Microsoft abandonne le Bitcoin. L’annonce de Microsoft est pour le moins laconique : « Le Microsoft Store n’accepte plus les Bitcoins.

Pourquoi Microsoft abandonne le Bitcoin

Vous ne pouvez plus charger votre compte Microsoft en Bitcoins. Le solde de votre compte restera disponible pour des achats sur le Microsoft Store, mais ne pourra pas être remboursé. » Pourquoi ce soudain revirement ? Certains évoquent un faible nombre de transactions, rendant le support de cette crypto-monnaie peu rentable. Mais la véritable raison pourrait bien se trouver ailleurs. Les États-Unis n’en sont toutefois pas au niveau de la Russie, qui a purement et simplement interdit l’usage de cette monnaie. En dehors des classiques explications complotistes, une réalité plus crue est de mise : le Bitcoin est massivement utilisé pour blanchir de l’argent et soutenir les activités de groupes criminels. Les pirates du dimanche qui s’essaient aux ransomwares s’appuient ainsi massivement sur cette crypto-monnaie pour faire payer leurs victimes. Crédit photo : © Nina-Lisa – Shutterstock.

Sécurité : vos cartes bancaires ne sont plus à l'abri face à ces nouveaux hackers. Quoi de plus sécurisé qu’une banque pour garder votre argent au frais ?

Sécurité : vos cartes bancaires ne sont plus à l'abri face à ces nouveaux hackers

Apparemment, pas tant que ça puisque des hackers ont réussi à créer un programme capable de s’installer sur des distributeurs automatiques pour les pirater à distance. S’il faut reconnaître une belle évolution du genre humain, c’est la sophistication de son système monétaire. Fini les temps où l’échange équivalent régnait, et où les chiffres et nombres ont dû être créé pour donner valeur équivalente aux poules et aux boeufs : les billets, pièces et banques nous donnent tous de quoi avoir une base commune sur laquelle construire nos capitaux.

Cybersécurité : « Nous sommes mal armés face à la déferlante des objets connectés » ARM acquiert Offspark pour sécuriser les objets connectés. La solution PolarSSL de Offspark fait désormais partie d'ARM.

ARM acquiert Offspark pour sécuriser les objets connectés

(crédit : D.R.) Les fabricants de puces tels que ARM et Intel cherchent à améliorer la sécurité des logiciels et composants indispensables aux objets connectés. Avec l'acquisition de la société néerlandaise Offspark, ARM montre comment les fournisseurs de puces ont l'intention d'intégrer plus de fonctionnalités liées à la sécurité dans leurs logiciels et leurs micro-circuits dédiés à l'Internet des objets. C'est un des principaux points qui aidera les objets connectés à atteindre une plus grande échelle. La sécurité est l'aspect le plus fondamental pour rassurer les gens qui ont décidé de faire confiance à l'IoT et c'est seulement possible avec une solution sur mesure, selon Paul Bakker, le CEO d'Offspark.

Offspark a réussi à se faire un nom avec sa technologie PolarSSL, qui est déjà utilisée pour protéger le trafic de capteurs, de modems et de smartphones. La sécurité de l'IoT au coeur des discussions. Experts et utilisateurs divergent sur les pratiques de sécurité en ligne. Le 14/08/2015, par Kristin Burnham / CSO (adapté par Jean Elyan), Sécurité, 1238 mots Les experts n'ont pas la même approche que utilisateurs sur les comportements à adopter pour se protéger sur le web, ainsi que le fait apparaître une récente enquête de Google.

Experts et utilisateurs divergent sur les pratiques de sécurité en ligne

99% des responsables IT français inquiets de la sécurité des objets connectés. Les objets connectés dans l'entreprise sont aussi des vecteurs de risque en termes de sécurité IT.

99% des responsables IT français inquiets de la sécurité des objets connectés

(crédit : D.R.) Une enquête menée par le cabinet Vanson Bourne montre que les responsables informatiques français sont nombreux à s'impliquer dans des projets liés aux objets connectés. Cela ne les empêche pas de se montrer particulièrement vigilants sur les risques qui en découlent en matière de sécurité. Alors que l'on pensait que les responsables informatiques français étaient plutôt frileux en matière d'objets connectés, les résultats d'une enquête menée par le cabinet Vanson Bourne pour le compte de Trend Micro montrent que cela n'est vraiment pas le cas.

Parmi les 800 responsables informatiques dans le monde interrogés en novembre 2014, 86% des répondants français (100 au total) vont ainsi jusqu'à encourager l'utilisation des objets connectés dans leur organisation.

Autre