Serious games

Facebook Twitter
Exclusive RH - Les jeux sérieux à l’assaut des jeunes diplômés Les grandes entreprises en quête de jeunes diplômés sont de plus en plus nombreuses à surfer sur la vague des « serious game ». Un outil séduction récemment adopté avec succès par Carrefour et L’Oréal. Pour François de Wazières, directeur international du recrutement de L’Oréal, la voie des « serious game » rejoint bien la génération Y. « C’est sans doute la génération la plus performante que l’entreprise n’ait jamais rencontrée. Elle est internationale, « multizappeuse » d’informations, porteuse d’optimisme et créative », déclare-t-il. Forte de cette idée, l’entreprise de produits de beauté a lancé début février « Reveal by L’Oréal ». Exclusive RH - Les jeux sérieux à l’assaut des jeunes diplômés
Serious Games dans l'enseignement
Soyons sérieux, jouons ! (4/5) : Le jeu est le futur du travail Soyons sérieux, jouons ! (4/5) : Le jeu est le futur du travail Par Rémi Sussan le 11/03/10 | 16 commentaires | 6,581 lectures | Impression Dans son roman de 1959, Le temps désarticulé, l’auteur de science-fiction Philip K. Dick nous entraine dans une petite ville américaine des plus typiques. Dans cette bourgade vit un homme connu pour ses capacités à gagner constamment au concours “Où se trouvera le petit homme vert demain ?” publié régulièrement dans le journal local, ce qui lui permet de gagner sa vie sans trop se fatiguer. Mais comme souvent chez Dick tout cela n’est que simulacre.