background preloader

Libre

Facebook Twitter

Loisirs - DuckDuckGo. Loisirs - Google moins, web et vie privée. Vous en avez certainement entendu parler: Google change ses conditions de service. En gros, toutes les données que Google possède sur vous vont être centralisées. C’est énorme : chacune de vos recherches, chacun des sites que vous visitez et qui utilise Google Analytics, chacun de vos emails et de vos messages instantanées si vous êtes sur GMail, tout cela permet de faire de vous un portrait robot afin de vous proposer des publicités très personnalisées. Minority Report n’est pas loin ! Si la majorité silencieuse accepte ces conditions sans les lire, beaucoup se posent des questions.

Et hésitent : le confort ou la vie privée ? Personnellement, je pense que les deux sont possibles si vous êtes prêt à investir un minimum. Moi-même, je vous ai raconté pourquoi j’avais quitté Facebook et combien il était important d’utiliser des services décentralisés. Cependant, je suis loin d’être pur. Suis-je un traître ? Image publique Correspondance privée L’astuce ? Un surf sain et équilibré Au final. Pressebook:nosactions [Maison du Libre Brest] Présentation La Maison du libre est un collectif rassemblant des personnes et/ou des structures œuvrant sous les licences libres ou apparentées. Ainsi ce ne sont pas seulement les informaticiens qui sont concernés mais aussi les acteurs des cultures libres (musiciens, écrivains, photographes ..) et les producteurs de contenus mis en biens communs (associatifs, enseignants, personnes, etc.).

Ses objectifs sont de promouvoir le libre sous toutes ces formes et de contribuer à ce mouvement par des actions militantes, de conseil, d'accompagnement et de formation, d'organisation d'évènements et de projets autour des contenus, des créations et des logiciels libres, le tout reposant sur des standards ouverts. Illustrations Le cap de la maison du libre Article écrit le 8 mai 2013 par le président Et cela fonctionne, les collectivités (ville de Brest et BMO) nous font confiance. Nos activités hebdomadaires : Le mercredi, au tyfab, travaux sur des projets personnels.

Nos projets : Qu'est-ce qu'une œuvre libre. Il est possible de télécharger beaucoup de sons et musiques légalement et gratuitement sur Internet. Mais, de même qu'un logiciel gratuit n'est pas nécessairement un logiciel libre, une œuvre gratuitement téléchargeable n'est pas nécessairement une œuvre libre... Imaginons que vous prépariez un film et que vous cherchiez une musique pour l'agrémenter. Il va falloir vérifier non seulement que cette musique peut être intégrée à votre création, mais aussi qu'elle ne vous empêchera pas ultérieurement de diffuser votre film comme bon vous semble.

Pour cela, vous allez vous poser deux questions : ai-je le droit seulement d'écouter ce morceau, ou puis-je le modifier (par exemple en l'intégrant à mon film pour le sonoriser) ? Pourrai-je ensuite le diffuser en même temps que mon film, y compris (qui sait ?) À des fins commerciales ? Les quatre libertés Ces questions sonnent sans doute familièrement à vos oreilles... Revenons, en effet, à la définition du logiciel libre. Et les licences dans tout ça ? Trouver des ressources sonores libres. Dans le précédent billet nous avons vu ce qu'était une œuvre libre. Voici à présent une liste de sites proposant des ressources sonores libres (bruitages, boucles, échantillons, musiques).

Celles-ci vous seront utiles pour sonoriser vos films par exemple. Sans ordre particulier : LASONOTHEQUE.org Langue : FRAdresse : : bruitages (+ quelques échantillons)Format : WAV et MP3Licence : Creative Commons BY-SA 2.0 sur tout le siteRemarques de navigation : Accès direct à la liste complète des sons disponibles : / Accès au formulaire de recherche : 100% musique dig.ccmixter Langue : ENAdresse : : musiquesFormat : MP3Licence : Licences Creative Commons libres pour cette partie du siteRemarques de navigation : Il s'agit d'un moteur de recherche pour ccMixter.

Freesound Langue : ENAdresse : FMA - Free Music Archive. Sommes-nous en train de tuer l'Internet ? TEA - The Ebook Alternative : la révolution du livre numérique peut commencer, et avec elle la reconquête de nos libertés. Comme vous pouvez le voir, j'ai choisi un titre sobre pour ce billet... J'aurais préféré titrer : « TEA - The Ebook Alternative : la solution contre les parasites » (vous comprendrez pourquoi en lisant le billet) mais cela aurait été moins explicite a priori.

Dans un précédent billet, je dressais un sombre tableau de notre avenir numérique : les App Stores centralisés et contrôlés par une poignée d'acteurs américains (Apple, Amazon et Google) sont un recul inouï par rapport au Web et sa liberté tous azimuts. Heureusement, plusieurs initiatives se concrétisent en 2012 pour nous rendre nos libertés élémentaires de citoyens à l'ère du numérique : liberté de s'informer, liberté de s'exprimer.

Précédent L'heure du TEA Et justement, l'initiative que je vous présente aujourd'hui est celle d'un nouvel App Store ouvert pour les livres numériques, indépendant du système que vous utilisez. TEA est la première plateforme open source de distribution de livres numériques. En savoir plus : Actualités du Parti Pirate. Derniers articles [Politique] Le Parti Pirate va faire reconnaître l'inconstitutionnalité du vote électronique L'élection des députés des Français de l'étranger a relancé le débat du vote électronique. Le Parti Pirate s'est toujours exprimé contre ces systèmes qui sont vulnérables à la fraude, et les très nombreux incidents et irrégularités du vote par Internet ont propulsé ce thème de campagne sur le devant de la scène. En parallèle de l'excellent travail de son équipe de candidats des français de l'étranger, qui ont déposé un recours pour faire invalider l'élection, le Parti Pirate vient de lancer une procédure pour mettre un terme définitif au vote électronique.

Le concept de vote électronique semble séduisant au premier abord : pouvoir s'affranchir des contraintes de dépouillement avec les machines à voter électronique, et ne plus avoir à se déplacer grâce au vote par Internet, présenterait un avantage certain. . + Lire la suite + Lire la suite + Lire la suite + Lire la suite. Loisirs - 2011 à la carte. Tour d'horizon des meilleures cartes de 2011 par l'auteur du site anglais de datavisualisation Spatial Analysis. Des connections sur Facebook aux collaborations scientifiques, tout se cartographie ! Alors que 2011 touche à sa fin, il est bon de revenir sur cette année déterminante pour la cartographie et l’analyse spatiale. Les données géographiques se sont massivement ouvertes, et ont été rendues largement accessibles, conduisant à la production presque quotidienne de cartes inédites et intéressantes.

L’usage croissant de technologie telle que les Google Fusion Tables a rendu la cartographie des données plus facile que jamais. Pour trouver l’inspiration pour une nouvelle année de cartographie, et sans classement particulier, voilà le Best Of 2011 de l’analyse spatiale. La carte des connections Facebook de Paul Butler Celle-ci se faufile tout juste dans le classement, puisqu’elle a été réalisée en décembre 2010. La carte des noms de famille aux États Unis Voyage dans la galaxie. En cours - Bépo, libérons les claviers, une touche après l'autre. Le saviez-vous ? Il n’y a pas que l’azerty (ou le qwerty) dans la vie des claviers qui peuvent eux aussi se libérer !

Il faut parfois du temps pour apprivoiser GNU/Linux et libérer son ordinateur acheté avec un système d’exploitation propriétaire dedans. Mais ceux qui y sont arrivés savent pourtant que le jeu en vaut la chandelle. Et s’il en allait de même de nos claviers, libérables grâce à la disposition bépo sous Creative Commons By-Sa, spécialement conçue pour la saisie du français ? Ceux qui ont fait l’effort de migrer de l’azerty au bépo peuvent en témoigner : vous aurez alors le plaisir de tapoter sur un clavier libre tout en gagnant en confort et rapidité d’exécution, ce qui est bien là l’essentiel.

Et pour vous donner plus envie encore de vous y frotter, rien de tel qu’une présentation assortie d’un petit voyage dans le temps pour comprendre comment et pourquoi le bépo a vu le jour. Une belle histoire (à rebondissements) racontée par notre ami Ploum. Surprenons-nous à rêver. En cours - Le making of d'Arduino ou la fabuleuse histoire d'un circuit imprimé. Système - YUMI - Multiboot USB Creator (Windows) YUMI UEFI Changelog 04/28/19 Version 0.0.1.5: Quick fix to support newer Parted Magic 2019. 04/27/19 Version 0.0.1.4: Update to support Manjaro 18.04, System Rescue Cd 6.0.3.

Added support for Raspberry Pi Desktop. 02/14/19 Version 0.0.1.3: Update to support Kodachi and Memtest86. 01/06/19 Version 0.0.1.2: Fix to remove duplicate Linux Distributions Menu entry. 01/05/19 Version 0.0.1.1: Update to support Acronis True Image 2019. 12/27/18 Version 0.0.1.0: Fix case in configfile path (change from EFI/boot to EFI/BOOT) in boot/grub/grub.cfg. 11/04/18 Version 0.0.0.9: Update to support newer Ubuntu and derivatives using initrd instead of initrd.lz,.gz, etc. 04/26/18 Version 0.0.0.8: Fix various broken links. 03/10/18 Version 0.0.0.7: Update to support UEFI 32 bit firmware. 12/10/17 Version 0.0.0.6: Update to support AEOMI Backupper. 10/06/17 Version 0.0.0.5: Update to support newer Tails and Manjaro. 01/19/17 Version 0.0.0.4: Fix to replace empty spaces in Distro filename with dashes.

Loisirs - La grande question sur la vie, l'univers et le reste. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans l'histoire[modifier | modifier le code] La recherche de la réponse ultime[modifier | modifier le code] La réponse ultime « Quarante-deux ! Cria Loonquawl. Et c'est tout ce que t'as à nous montrer au bout de sept millions et demi d'années de boulot ? — J'ai vérifié très soigneusement, dit l'ordinateur, et c'est incontestablement la réponse exacte. La recherche de la question ultime[modifier | modifier le code] Pensées Profondes informa les chercheurs qu'il construirait un deuxième ordinateur plus puissant, qui inclurait des êtres vivants dans son processus, pour leur dire quelle est la question.

Faute de connaître la question, les souris proposèrent « Combien de routes un homme doit-il prendre ? Les pièces de Scrabble d'Arthur[modifier | modifier le code] « Six fois neuf. Bien sûr, , pas 42 (sauf en base 13). La question de Marvin[modifier | modifier le code] L'impossibilité de découvrir la question ultime[modifier | modifier le code] Accueil - Disposition de clavier francophone et ergonomique b po. Thingiverse - Digital Designs for Physical Objects.

Le logiciel libre moteur de recherche. Unhosted : libre et salutaire tentative de séparer applications et données sur le Web. Il est désormais possible de se passer de la suite bureautique Microsoft Office et du système d’exploitation Windows en utilisant de fiables alternatives libres (GNU/Linux et Libreoffice pour ne pas les nommer). Mais quid du réseau social Facebook et des services Google par exemple ?

Est-il possible de proposer des alternatives libres à ces applications dans les nuages du web qui demandent une énorme bande passante et nécessitent des batteries de serveurs, avec tous les coûts faramineux qui vont avec (et que ne pourra jamais se permettre le moindre projet libre qui commence avec cinq gus dans un garage) ? L’enjeu est de taille car c’est de nos données qu’il s’agit et dont on fait commerce. Une piste de solution, qui sur le papier semble tout autant lumineuse que triviale, serait de pouvoir séparer l’application web des données que cette application traite. L’application serait quelque part sur un serveur et les données ailleurs sur un autre serveur (chez vous par exemple). Bonne lecture. Les enfants Montessori et le logiciel libre partagent de nombreux points commmuns. Née dans un quartier pauvre de Rome il y a plus d’un siècle, l’originale pédagogie Montessori n’a jamais cessé d’essaimer et connaît même un fort regain d’intérêt à l’aube de ce nouveau millénaire qui nous demande une solide capacité d’adaptation aux changements.

Michael Tiemann, figure du logiciel libre travaillant chez Red Hat mais aussi jeune papa, tente ici de rapprocher les deux domaines parce qu’il y voit de nombreux points communs. L’une de ses hypothèses est qu’un enfant qui aura suivi une méthode Montessori sera plus à même de comprendre, s’intéresser et s’impliquer dans le logiciel libre[1] Par extension et extrapolation, sera-t-il plus à même de comprendre, s’intéresser et s’impliquer dans le monde d’aujourd’hui mais surtout de demain ? Montessori et la voie de l’Open Source Michael Tiemann - 12 août 2011 - OpenSource.com(Traduction Framalang : ZeHiro et Mammig2) Montessori and the open source way. 20 recommandations pour accompagner la révolution de la fabrication personnelle.

Librologie 1 : Les mots interdits de Richard Stallman. Je vous ai présenté il y a peu ces Librologies, la nouvelle chronique que aKa m’a invité à tenir ici-même. Dans ce premier épisode je vous propose de nous intéresser au premier des Libristes : l’informaticien américain Richard Stallman, fondateur du mouvement Libre. Valentin Villenave[1] Librologie 1 : Les mots interdits de rms Qui de plus approprié pour cette première chronique Librologique, que Richard Stallman ? Né en 1953 — l’année même où paraissaient les premières Mythologies de Roland Barthes, auxquelles nous rendons ici hommage —, il est tout à la fois le premier auteur de logiciels tels qu’Emacs ou GCC, le fondateur du projet GNU, le co-auteur de la licence GPL et FDL, et par là l’instigateur du mouvement du logiciel Libre.

Ce terme me semble directement emprunté à l’anglais, où il se confond avec l’idée de secte : particulièrement aux États-Unis, où n’importe quelle association cultuelle peut bâtir « sa » religion. Le site gnu.org est à ce titre riche d’enseignements. Je veux que ma fille soit un hacker. Voici la traduction d'un texte écrit par un papa. Il a suscité de nombreux commentaires dont celui-ci : « je ne vous connais pas, mais vous devez être le meilleur père qui soit. » On vous laisse juge :) Commençons par définir ce que j’entends par le terme « hacker ». Il y a tellement de peurs, d’incertitudes et de doutes autour de ce terme.

De grandes institutions de contrôle veulent que vous ayez peur des hackers, veulent que vous pensiez que l’état d’esprit des hackers est dangereux. Cette vision ne peut pas être plus éloignée de la réalité. Les hackers ne sont pas des consommateurs bêtes et disciplinés – alors que les grandes institutions continuent de laver le cerveau des citoyens pour en faire des esclaves du système qu’elles ont créé ; les hackers savent qu’une vie est possible en dehors de ces systèmes fondés sur la dépendance des utilisateurs, une vie meilleure. Les hackers peuvent tout hacker – Ils ne sont pas limités à l’informatique et l’électronique. Image Flickr CC Vedia. Librologies : une nouvelle chronique hebdomadaire sur le Framablog. Bonjour à tous, amis lecteurs du Framablog ! À l’invitation d’aKa (qu’il en soit remercié jusqu’à la septième génération — je vous rappelle que Framasoft accepte aussi les dons), je me permets de vous proposer aujourd’hui, et pour les semaines à venir, une chronique hautement bavarde et intellectuelle (voire #lmi), en forme d’auto-critique du mouvement Libre et de ses alentours.

C’est une démarche nécessairement subjective, mais j’espère pouvoir aller au-delà de mon point de vue personnel pour pouvoir isoler, analyser et conceptualiser nos petites manies d’internautes et de Libristes. Ces chroniques se réfèrent abondamment aux Mythologies[1] que publiait Roland Barthes voilà presque 60 ans, à la frontière entre sémiologie, idéologie et politique : bref, c’est ici qu’on déballe les grands mots !

Valentin Villenave Librologie 0 : mythologie des Mythologies Certains collectionnent les timbres, d’autres codent en Python ; pour ma part, mon loisir préféré se nomme sémiologie. Benjamin Bayart: protéger la biodiversité du Net. Framasoft - Logiciels libres. Hackons l’école ! Librologie 1 : Les mots interdits de Richard Stallman.