background preloader

[Parti Pirate]

[Parti Pirate]
Derniers articles [Politique] Le Parti Pirate va faire reconnaître l'inconstitutionnalité du vote électronique L'élection des députés des Français de l'étranger a relancé le débat du vote électronique. Le Parti Pirate s'est toujours exprimé contre ces systèmes qui sont vulnérables à la fraude, et les très nombreux incidents et irrégularités du vote par Internet ont propulsé ce thème de campagne sur le devant de la scène. En parallèle de l'excellent travail de son équipe de candidats des français de l'étranger, qui ont déposé un recours pour faire invalider l'élection, le Parti Pirate vient de lancer une procédure pour mettre un terme définitif au vote électronique. Le concept de vote électronique semble séduisant au premier abord : pouvoir s'affranchir des contraintes de dépouillement avec les machines à voter électronique, et ne plus avoir à se déplacer grâce au vote par Internet, présenterait un avantage certain. + Lire la suite + Lire la suite + Lire la suite + Lire la suite

http://partipirate.org/blog/index.php

Rickard Falkvinge Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Rickard Falkvinge Rickard Falkvinge est diplômé de l'école indépendante Göteborgs Högre Samskola en 1991 où il étudie les sciences naturelles. Il est alors actif dans l'organisation Moderata Ungdomsförbundet, la branche étudiante du Parti du rassemblement modéré. En 1993, il suit des cours de Génie physique à l'école d'ingénieurs Chalmers tekniska högskola mais il abandonne pour travailler à temps plein en tant qu'entrepreneur. Falkvinge a travaillé comme chef de projet chez Microsoft.

Démocratie Liquide, Démocratie Libre Cet article est publié dans une rubrique dédiée à l’expression libre de nos membres, ou aux idées partagées, il n’engage que leur(s) auteur(s) respectifs. Peut-on concevoir une démocratie qui échappe au système pyramidal de la tribu et de son chef ? Pourrait-on s’aider de technologies numériques pour fonder et entretenir une vraie démocratie ? LCEN : Eric Besson annonce un nouveau décret sur le filtrage Le gouvernement n'a pas encore dit son dernier mot sur le projet de décret d'application de l'article 18 de la loi pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN). Lors d'une interview accordée (07'45) ce matin à France Inter, le ministre en charge de l'industrie et de l'économie numérique, Éric Besson, a fait savoir qu'une nouvelle version du texte allait prochainement être élaborée par ses services. La décision du ministre de réviser le décret relatif au filtrage fait suite à l'avis négatif rendu par le Conseil national du numérique (CNN) en début de semaine.

INDECT le méga cyber espion européen pire qu'ACTA Pire qu' ACTA, PIPA et SOPA réunis, il y a INDECT, le grand oublié des pétitions qui tournent en ce moment. Lancé en silence le 1er janvier 2009, le programme européen de recherche INDECT est étallé sur 5 ans. C'est le temps nécessaire pour mettre en place ce méga cyber espion. Officiellement, la Commission Européenne a chargé le consortium INDECT de mettre en place "un système intelligent d'information permettant l'observation, la recherche et la détection en vue d'assurer la sécurité des citoyens dans un environnement urbain" et dont le but est en fait "la détection automatique des menaces, des comportements anormaux ou de violence.". Voilà qui a le mérite d'être explicite ...

Le Parti Pirate Suédois débarque à Bruxelles Le Parti Pirate a remporté une victoire incroyable en Suède en totalisant 7,1% des voix, et atteignant 19% chez les 18-30 ans. Il gagne un siège au parlement Européen, peut être même deux à l’heure où nous écrivons ces lignes (seulement 75% des voix ont été comptées). Fondé en 2006 dans un climat de septicisme généralisé, [...] Les hackers ont enfin fait cracker le Sénat Enfin ! Le dernier rapport du Sénat sur la cyberdéfense montre un changement net de regard sur la communauté des hackers. Naguère assimilés à des vilains pirates informatiques avides de gains, ils sont maintenant considérés pour ce qu'ils sont vraiment : un précieux vivier de talents en matière de sécurité informatique. hacker : pirate informatique.Avec l’essor de l’internet s’est développée une nouvelle catégorie de pirates (hackers) agissant en groupes et essentiellement motivés par l’appât du gain. Ces groupes mettent au point des outils qu’ils peuvent exploiter directement ou offrir sur le marché à des clients tels que des organisations criminelles ou mafieuses, des officines d’espionnage économique, des entreprises ou des services de renseignement. En 2008 comme en 2012, le rapport du Sénat sur la cyberdéfense, dont la dernière mouture vient d’être remise par Jean-Marie Bockel, témoigne que le milieu des hackers semble toujours un peu mystérieux à nos parlementaires.

France: sauvons internet 0 ont signé la pétition. Ensemble allons jusqu'à 200 000 Publié le 29 Juin 2011Le gouvernement Sarkozy veut censurer internet par un décret qui pourrait bloquer des sites et pages de recherche que nous utilisons tous les jours. Mais un tollé national peut stopper cet assaut contre la liberté d'expression. Ce nouveau décret permettrait aux ministres de retirer tout contenu internet menaçant selon eux "l'ordre public", sans passer par un juge. C'est pourquoi un Conseil en charge de l'Internet créé par Sarkozy a condamné cette mesure comme étant inconstitutionnelle, et les experts internationaux sont en état d'alerte.

Collectif de parents contre le fichage des élèves Dernière mise à jour : avril 2013 → Lire tous nos articles dans notre rubrique Actions juridiques Au total 2103 plaintes contre X de parents d’élèves ont été déposées depuis mars 2009 pour s’opposer au fichage de leur enfant dans Base Elèves.

Pourquoi les pirates doivent défendre le revenu de base Le revenu de base est une solution économique qui va de pair avec la philosophie de la culture libre, et constitue une solide réponse face au contexte économique. S’ils veulent être crédibles et cohérents, les pirates ont donc tout intérêt à défendre haut et fort cette proposition. Les pirates le savent mieux quiconque: le monde est en train de changer, et l’économie n’en sortira pas indemne. Plus que d’une « nouvelle économie », nous assistons à l’émergence d’une « deuxième économie » dont les règles semblent échapper totalement au cadre fixés par l’économie officielle. Si le numérique pouvait vraiment créer la croissance de demain et l’emploi, depuis vingt ans que le secteur émerge, cela se serait vu. Si vraiment l’open-source était compatible avec l’économie classique, alors les monopoles de facebook, google and co ne seraient pas un problème pour nos libertés.

Les droits des consommateurs passent par l'action de groupe, la vente liée et la neutralité du net Paris, lundi 4 juillet 2011, communiqué de presse. La commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale va débuter, mardi 5 juillet 2011, l'examen du projet de loi « renforçant les droits, la protection et l’information des consommateurs ». Ce projet représente un retour en arrière inquiétant pour les libertés et pour les droits des utilisateurs, avec l'omission de l'action de groupe, qui était pourtant une promesse de Nicolas Sarkozy dès 2007, et avec une tentative très préoccupante de filtrage du net à l’initiative de la DGCCRF. Frédéric Lefebvre avait indiqué début juin, lors de la présentation du projet de loi, que la promesse d'introduire des actions de groupe dans le droit français faite par Nicolas Sarkozy en 2007 ne sera pas tenue.

projet de traité ACTA : une traduction Le traité ACTA vise à en finir avec la contrefaçon en général et donc avec la "internet piracy". Il prévoit une coopération internationale renforcée et donne une large place aux agences administratives. En fichier joint l’original (anglophone) en .pdf [avertissements : • DPI = droit de propriété intellectuelle = IPR dans l’original (intellectual property rights) • l’original est une ébauche et sa syntaxe est approximative.

Related:  librePolitiquePartis...ASSOS ET COLLECTIFSThink Tank