background preloader

Smartphone & Tablettes

Facebook Twitter

Toujours connecté avec un smartphone : trouver la bonne média attitude : guide pédagogique (par l’Académie de Versailles) Dans la série des mémoTICe, le CRDP de l’Académie de Versailles propose une nouvelle ressource librement téléchargeable sur le site d’éducation aux médias CToutNet : Toujours connecté : trouver la bonne média attitude (4 pages, en pdf) publié en janvier 2013 sous licence Creative Commons By-NC-ND.

Toujours connecté avec un smartphone : trouver la bonne média attitude : guide pédagogique (par l’Académie de Versailles)

Ce dossier d’éducation au numérique est destiné principalement aux adolescents qui possèdent un smartphone (ordiphone) et en font un usage important. Si le smartphone peut être un outil de plaisir, de socialisation, de communication et d’échange, il peut aussi constituer une gêne pour soi et les autres. Ce mémoTICe s’intéresse aux pratiques liées à l’ordiphone : notamment le respect des règles et de conventions, idées reçues et l’adoption d’une bonne média-attitude. À travers des dessins ludiques et de courts paragraphes, sont abordés des situations de vie avec les smartphones et un appel à des pratiques raisonnées et à une civilité avec les outils mobiles via 6 thèmes clés : Licence :

Le smartphone de Mr Selfie. Des smartphones, ils en ont, alors on les utilise… Impressionnant le nombre d’enseignants qui déclarent inviter leurs élèves à utiliser leur téléphone portable (ou plutôt leur smartphone) en classe.

Des smartphones, ils en ont, alors on les utilise…

Alors que le téléphone mobile est interdit dans la loi » Article L511-5 Créé par LOI n° 2010-788 du 12 juillet 2010 – art. 183 (V) : « Dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges, l’utilisation durant toute activité d’enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur, par un élève, d’un téléphone mobile est interdite. » Le site du service public précise cependant que « À l’école et au collège, l’utilisation du téléphone portable pendant les heures de cours est interdite.

L’élève ne peut donc pas l’utiliser ni en remplacement de sa calculatrice, ni pour consulter. Il pourra le faire pendant les heures d’interclasse ou de récréation, sauf mention contraire du règlement intérieur. » ( consulté le 22 octobre 2014). Comment sécuriser son smartphone ? Partager Avec l'avènement du smartphone, le vol de mobile est devenu un phénomène de grande ampleur.

Comment sécuriser son smartphone ?

Plus de 80 apps pour vos classes. La tablette numérique est une source quasi inépuisable d'outils et de ressources pour l'éducation.

Plus de 80 apps pour vos classes

Le magasin d'applications Google Play comporte aujourd'hui des centaines de milliers d'applications. Toutefois la sélection des apps les plus appropriées pour nos activités en classe n'est pas toujours facile, surtout si l'on recherche des applications en français. Aussi, Eti-Education vous propose ici une sélection de quelques apps Android qui nous ont semblé mériter l'attention des enseignants. Les tablettes tactiles dans l'éducation et l'enseignement. Aspects pédagogiques. Tablettes numériques. Exemples & Bonnes pratiques pédagogie TIC. Le portable sème la zizanie dans les collèges. Du bon usage des smartphones à l'école. L'Agence nationale des Usages des TICE - Témoignages d'enseignants.

Un usage innovant des smartphones en classe. Difficile parfois, entre discours technophiles, ou techno-sceptiques, de réaliser ce que peuvent apporter réellement les technologies de l’Information et de la communication dans l’enseignement.

Un usage innovant des smartphones en classe

Le site de L’Agence nationale des usages des TICE est une bonne façon de constater de visu les pratiques innovantes, notamment grâce à sa rubrique “Témoignages”, qui propose de nombreuses vidéos. La dernière en date notamment, “Réalisation de tutoriels vidéo en physique-chimie à l’aide de smartphones” est très intéressante. Elle présente l’expérience menée par David Latouche, professeur de physique-chimie au lycée Saint-Exupéry de Mantes-la-Jolie (78), auprès de ses élèves de première S, dans le cadre du projet européen iTEC . La démarche n’est pas banale : le professeur demande à ses élèves d’illustrer une expérience de chimie en enregistrant en vidéo leurs manipulations et leurs explications à l’aide d’un smartphone. Un projet que je trouve très convainquant et précurseur. Cachez ce cellulaire que je ne saurais voir à l’école… Depuis la publication de cet article dans le contexte d’un « spécial rentrée » du Magazine L’actualité, trois entrevues médias se sont présentées à moi.

Cachez ce cellulaire que je ne saurais voir à l’école…

La semaine dernière à la radio de Radio-Canada, j’ai eu l’occasion de discuter une vingtaine de minutes du sujet avec Catherine Lachaussée, mais je n’ai vu aucune trace en ligne de notre échange. Puisque je serai au FM 93 de 10 h 00 à 11 h et à l’émission Franchement Martineau sur LCN autour de 13 h ce lundi prochain (entrevue annulée), je me suis dit que ce serait bien de rassembler quelques notes pouvant mieux situer ma perspective. Gérer les mobiles en classe — Enseigner avec le numérique.

Une appli pour gérer le smartphone de votre enfant. Smartphones en cours : une interdiction difficile à appliquer. Les ados ne peuvent plus vivre sans leur téléphone mobile, greffé à la main.

Smartphones en cours : une interdiction difficile à appliquer

Au collège et au lycée, les professeurs sont confrontés à ce problème au quotidien. Girl hand touching screen on smart phone © nenetus – Fotolia.com Faut-il tolérer les téléphones mobiles dans les établissements scolaires ? La loi du 12 juillet 2010 interdisant l’utilisation du portable dans l’enceinte de l’école et au collège afin de les protéger des ondes électromagnétiques, est difficile à appliquer. Au collège, surtout, sans parler du lycée. Monique Aquilina a longuement réfléchi à cette problématique quand elle dirigeait le lycée Galilée de Gennevilliers (92), classé en zone d’éducation prioritaire (Zep). « Nous nous sommes longuement interrogés sur une éventuelle interdiction totale au sein de l’établissement.

Sur une heure de cours, la capacité de concentration d’un élève varie de 15 à 30 minutes.