background preloader

Science et Technique

Facebook Twitter

Interaction élémentaire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Interaction élémentaire

Les puissances de ces forces fondamentales sont normalement très différentes (voir plus bas), mais si l'énergie cinétique des particules augmente, les puissances se rapprochent. On pense que les quatre forces avaient la même puissance aux énergies extrêmement élevées qui étaient en jeu juste après le Big Bang. Interaction forte[modifier | modifier le code] L'interaction nucléaire forte a les propriétés suivantes : elle est responsable de la cohésion de tous les hadrons (baryons et mésons), c'est-à-dire toutes les particules composées de quarks ; elle est responsable, indirectement, de la cohésion des noyaux atomiques ;rayon d'action seulement 2,5·10−15 m (0,000 000 000 000 0025 m), car la charge de couleur n'apparaît pas "nue" à des distances plus grandes (voir Confinement de couleur) ;la plus puissante de toutes les interactions connues ;transportée par les gluons.

Interaction électromagnétique[modifier | modifier le code] Interaction élémentaire. Champ électrique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Champ électrique

Champ électrique Représentation du champ électrique en quelques points de l'espace dû à une charge élémentaire positive. Champ électrique associé à son propagateur qu'est le photon. , subit de la part des autres charges présentes (fixes ou mobiles) une force (dite de Lorentz) qui se décompose en deux parties: expression dans laquelle. Ceinture de Van Allen.

Électrostatique. Metapapier, le papier peint qui bloque les ondes Wi-Fi et GSM. La structure du Metapapier consiste en des motifs imprimés avec de l’encre à base d’argent qui joue le rôle de conducteur.

Metapapier, le papier peint qui bloque les ondes Wi-Fi et GSM

Les lignes parallèles sont liées aux fréquences des réseaux Wi-Fi et GSM qui sont filtrées par les lignes formant un pont. © Centre technique du papier Metapapier, le papier peint qui bloque les ondes Wi-Fi et GSM - 2 Photos Comment se protéger des ondes électromagnétiques dégagées par les réseaux sans fil Wi-Fi et GSM ? Une question qui n’a cessé de prendre de l’importance ces dernières années alors que plus personne n’échappe aujourd’hui à l’exposition à ce type de rayonnement (bien que sa nocivité n'ait pas encore été confirmée). Des chercheurs français de l'institut polytechnique Grenoble INP (laboratoires LCIS et IMEP-LAHC) et du Centre technique du papier (CTP) ont conçu un papier peint capable d’agir comme un filtre pour bloquer spécifiquement les ondes émises par un réseau Wi-Fi (2,4 et 5,5 GHz) et GSM (0,9, 1,8 et 2,1 GHz).

À voir aussi sur Internet. Hydrogène. Théorie des cordes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Théorie des cordes

Les niveaux de grossissements : monde macroscopique, monde moléculaire, monde atomique, monde subatomique, monde des cordes. La théorie des cordes est un domaine actif de recherche traitant de l'une des questions de la physique théorique : fournir une description de la gravité quantique c’est-à-dire l’unification de la mécanique quantique et de la théorie de la relativité générale. La principale particularité de la théorie des cordes est que son ambition ne s’arrête pas à cette réconciliation, mais qu’elle prétend réussir à unifier les quatre interactions élémentaires connues, on parle de théorie du tout.

Résonances de Schumann. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Résonances de Schumann

Elles sont nommées d'après le physicien allemand Winfried Otto Schumann qui les prédit dans les années 1950. Elles furent observées dans les années 1960. Prédiction et observation[modifier | modifier le code] La prédiction des résonances de Schumann est attribuée au physicien allemand Winfried Otto Schumann qui en avait anticipé l'existence dans les années 1950[1],[2], mais il fallut attendre une décennie pour qu'elles soient mesurées[1],[3],[4]. Magnétosphère. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Magnétosphère

La magnétosphère est la région entourant un objet céleste dans laquelle les phénomènes physiques sont dominés ou organisés par son champ magnétique[1] . La magnétosphère terrestre est située au-delà de l'ionosphère, c'est-à-dire au-dessus de 800 à 1 000 km d'altitude. S'il n'y avait pas de vent solaire, le spectre magnétique de la Terre serait semblable à celui d'un aimant droit isolé. En réalité, la magnétosphère agit comme un écran et protège la surface terrestre des excès du vent solaire, nocif pour les poumons.

Structure interne de la Terre. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Structure interne de la Terre

Ces couches sont délimitées par des discontinuités, comme la discontinuité de Mohorovic, celle de Gutenberg, nommée d'après le sismologue Beno Gutenberg, ou bien celle de Lehmann. Pour comprendre cette constitution, il faut remonter à la formation de la Terre, par accrétion de météorites, les différentes couches s'étant alors mises en place sous l'influence de divers paramètres, comme la masse volumique de ses constituants. Quelques jalons historiques[modifier | modifier le code] Dynamo terrestre. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dynamo terrestre

Schéma du champ magnétique terrestre Théorie[modifier | modifier le code] Le phénomène, bien que bien compris expérimentalement, n'est pas encore très bien décrit par la théorie. Magnétotellurique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Magnétotellurique

La magnétotellurique, écrite aussi magnéto-tellurique et plus rarement mentionnée sous le terme de magnétotellurisme, est une technique d'exploration géophysique basée sur les variations de résistivité du sous-sol, utilisant le champ magnétique induit par les courants telluriques. Station de magnétotellurique Il s'agit d'une méthode de prospection électromagnétique où l'on ne maîtrise pas l'émission. Des courants électriques, d'origine naturelle ou artificielle parcourent en permanence le sous-sol. Leurs variations induisent des champs magnétiques qui peuvent être détectés en surface.

Courant tellurique. Code source. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Code source

Copie d'écran de code source Java. Le code source est un texte qui représente les instructions qui doivent être exécutées par un microprocesseur. Le code source se matérialise souvent sous la forme d'un ensemble de fichiers textes. Le code source est généralement écrit dans un langage de programmation permettant ainsi une meilleure compréhension par des humains. Une fois le code source écrit, il permet de générer une représentation binaire d'une séquence d'instructions — code binaire — exécutables par un microprocesseur. Dénomination[modifier | modifier le code] Il tourne, elle bouge : Sommaire. Cds39.ffspeleo.fr/rdv/rdv2010/ssf/vent_150510.pdf.