background preloader

Wepwawet

Facebook Twitter

Hicks

Conférence de presse de rentrée du 2015 SNES-FSU. Rentrée : pour le Snes-FSU, le ministère « s’est coupé de la réalité » Le SNES-FSU n'abandonne pas la lutte face à la réforme du collège.

Rentrée : pour le Snes-FSU, le ministère « s’est coupé de la réalité »

Une nouvelle grève est prévue en septembre. Le syndicat décrit "un mécontentement" général des enseignants, et un ministère "coupé des réalités". © Chlorophylle – Fotolia Une “absence de souffle et de projets” : ainsi Frédérique Rolet, porte-parole du Snes-FSU, décrivait-elle, lors de la conférence de rentrée de son syndicat, ce mercredi 26 août, la présentation par Najat Vallaud-Belkacem de son “plan” pour l’année à venir.

Pour la co-secrétaire générale du syndicat, “il y a beaucoup de recyclage, l’impression d’un empilement et d’un grand vide”. Création de postes : “une urgence” Le Snes égratigne la réforme du collège et appelle à la grève. Le Syndicat National des Enseignements de Second degré (Snes-FSU) appelle à la grève et à manifester pour protester contre la réforme du collège.

Le Snes égratigne la réforme du collège et appelle à la grève

Au lendemain de la conférence de rentrée de la ministre de l’Education, le Snes-FSU monte déjà au créneau. À moins d’une semaine de la reprise des cours, le principal syndicat des enseignants du secondaire appelle déjà à la grève et à une grande manifestation contre la réforme du collège, que Najat Vallaud-Belkacem compte mettre en place à la rentrée 2016. Une réunion inter-syndicale décidera mardi prochain de la date de la grève. Une manifestation est déjà prévue pour octobre. Réforme du collège. Vers une grève des enseignants en septembre ? « Quoi qu'en dise la ministre, le dossier n'est évidemment pas clos.

Réforme du collège. Vers une grève des enseignants en septembre ?

Il n'est pas question que la réforme se mette en place en l'état à la rentrée 2016 », a dit Frédérique Rolet, co-secrétaire général du Snes-FSU, premier syndicat du secondaire, au lendemain de la conférence de rentrée de Najat Vallaud-Belkacem, qui avait réitéré sa « détermination ». « Quel intérêt un gouvernement peut avoir à mettre en œuvre une réforme qui n'est pas portée par les personnels ? », a déclaré Roland Hubert, également co-secrétaire général. Les dates des mobilisations ne seront pas finalisées mardi 1er septembre, jour de la rentrée, chaque syndicat devant consulter sa base, a précisé le Snes. Changer les textes de la réforme Pour Mme Rolet il est toujours possible de changer les textes de la réforme, publiés au Journal officiel en mai au lendemain d'une première grève. Le Snes promet une grève dès septembre. "Le dossier n'est évidemment pas clos".

Le Snes promet une grève dès septembre

Pour Frédérique Rolet et Roland Hubert, secrétaires généraux du Snes, le premier syndicat du secondaire, le principe d'une grève en septembre contre la réforme du collège est acté. L'intersyndicale se réunira le 1er septembre pour en discuter et fixer la date. Le Snes promet une grève dès septembre. Éducation : le Snes promet une rentrée animée. Contre la réforme du collège, le principal syndicat d'enseignant du second degré annonce une grève en septembre avant une manifestation nationale en octobre.

Éducation : le Snes promet une rentrée animée

«Notre priorité pour cette rentrée, c'est la réforme du collège. Nous allons tout faire pour qu'elle soit remise à plat. Le dossier est loin d'être clos», affirme Roland Hubert, co-secrétaire général du Snes-FSU, principal syndicat d'enseignants du second degré. Lors d'une intersyndicale organisée mardi prochain, une grève sera programmée en septembre avant une manifestation nationale en octobre. Le collège reste une épine dans le pied de l'exécutif - Les Echos. Politique Les Verts et Macron s’invitent avec fracas à l’Université...

Le collège reste une épine dans le pied de l'exécutif - Les Echos

Comme chaque année ou presque, la rentrée ne se passe pas comme prévu au PS... Crise à EELV : « Les écologistes réformistes sont... Après François de Rugy, Jean-Vincent Placé quitte EELV. Selon Daniel Boy, politologue et spécialiste de l’écologie politique au Cevipof, une fracture... EELV : Jean-Vincent Placé démissionne. Réforme du collège : le Snes-FSU promet une grève en septembre. 26 Août 2015, 18h39 | MAJ : 26 Août 2015, 20h17.

Réforme du collège : le Snes-FSU promet une grève en septembre

Liberté de la presse. Libertés d'expressions dans le Code pénal. Limites de la liberté d'expression. Seront punis de cinq ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende ceux qui, par l'un des moyens énoncés à l'article précédent, auront directement provoqué, dans le cas où cette provocation n'aurait pas été suivie d'effet, à commettre l'une des infractions suivantes : 1° Les atteintes volontaires à la vie, les atteintes volontaires à l'intégrité de la personne et les agressions sexuelles, définies par le livre II du code pénal ; 2° Les vols, les extorsions et les destructions, dégradations et détériorations volontaires dangereuses pour les personnes, définis par le livre III du code pénal.

Limites de la liberté d'expression

Ceux qui, par les mêmes moyens, auront directement provoqué à l'un des crimes et délits portant atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation prévus par le titre Ier du livre IV du code pénal, seront punis des mêmes peines. Tous cris ou chants séditieux proférés dans les lieux ou réunions publics seront punis de l'amende prévue pour les contraventions de la 5° classe.

De « Charlie » à Dieudonné, jusqu'où va la liberté d'expression ? « Pourquoi Dieudonné est-il attaqué alors que “Charlie Hebdo” peut faire des “unes” sur la religion ? » La question revient souvent. « Pourquoi Dieudonné est-il attaqué alors que Charlie Hebdo peut faire des “unes” sur la religion » ? La question est revenue, lancinante, durant les dernières heures de notre suivi en direct de la tuerie à Charlie Hebdo et de ses conséquences. Elle correspond à une interrogation d'une partie de nos lecteurs : que recouvre la formule « liberté d'expression », et où s'arrête-t-elle ? 1. La liberté d'expression est un principe absolu en France et en Europe, consacré par plusieurs textes fondamentaux. « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi », énonce l'article 11 de la Déclaration des droits de l'homme de 1789. « Toute personne a droit à la liberté d'expression. 2.

Convention européenne. La liberté d'expression aux États-Unis. La Déclaration universelle des droits de l'homme (DUDH) et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP), dont les États-Unis sont signataires, stipulent tous deux le droit des individus à la liberté d'expression.

La liberté d'expression aux États-Unis

Ce droit comprend la liberté de chercher, de recevoir et de répandre les informations et les idées de tous genres. Déclaration universelle des droits de l'homme. Haut de page.

Déclaration universelle des droits de l'homme

Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789. Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale, considérant que l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d'exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l'Homme, afin que cette Déclaration, constamment présente à tous les Membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés ; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous.

Untitled. J'écris ton nom. Sur mes cahiers d’écolier Sur mon pupitre et les arbres Sur le sable sur la neige J’écris ton nom Sur toutes les pages lues Sur toutes les pages blanches Pierre sang papier ou cendre J’écris ton nom. Liberté d'expression. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La liberté d'expression est le droit reconnu à l'individu de faire connaître le produit de son activité intellectuelle à son entourage[1]. Elle procède de la faculté de communiquer entre humains, qui a longtemps été seulement considérée comme simple phénomène naturel conditionnant la vie sociale, avant d'être solennellement érigée en liberté individuelle, aujourd'hui juridiquement garantie mais en réalité assez étroitement encadrée. La faculté de s'exprimer, phénomène social[modifier | modifier le code] Aussi loin que l'on puisse remonter dans l'Histoire, on observe que l'expression des idées, principalement sous sa forme verbale, mais aussi par l'écrit, a suscité l'intérêt des penseurs.

À l'origine, elle était avant tout considérée comme un élément essentiel du processus de structuration sociale permettant d'atteindre les idéaux suprêmes de vérité, de perfection et de justice. Prémices théoriques[modifier | modifier le code]