background preloader

Mythes, légendes, textes fondateurs et rituels japonais

Facebook Twitter

Respect for the Aged Day. Respect for the Aged Day (敬老の日, Keirō no Hi?)

Respect for the Aged Day

Is a Japanese holiday celebrated annually to honor elderly citizens.[1] It started in 1966 as a national holiday and was held on every September 15. After 2003, Respect for the Aged Day is held on the 3rd Monday of September due to the Happy Monday System. This national holiday traces its origins to 1947, when Nomadani-mura (later Yachiyo-cho, currently Taka-cho), Hyōgo Prefecture proclaimed September 15 Old Folks' Day (Toshiyori no Hi). Its popularity spread nationwide, and in 1966 it took its present name and status. Annually, Japanese media take the opportunity to feature the elderly, reporting on the population and highlighting the oldest people in the country.

References[edit] Jump up ^ Amy Chavez (2008-09-02). La cérémonie Donto Yaki - donto, Japon, sagicho, voyage - TetedeChat.com. Nous avons fêter Noël et le nouvel an au Japon, en famille d'adoption.

La cérémonie Donto Yaki - donto, Japon, sagicho, voyage - TetedeChat.com

En ce qui concerne Noël, ce n'est pas vraiment important ici, c'est plus un jour pour les couples (si,si) qu'un jour en famille, mais si vous êtes en ville il y aura quand même des décorations et une «petite» ambiance de fête, en revanche en province pas du tout… Pourtant Koji notre boss, peut-être en notre honneur nous a offert un repas de rois ! Paella (faite maison), et des gâteaux importés d'Allemagne, Italie et Espagne. Le nouvel an est plus intéressant, les coutumes sont bien différentes des nôtres. だるまさんが転んにゃ - Stalking Cat - Daruma Otoshi. Kami (divinité) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Kami (divinité)

Pour les articles homonymes, voir Kami. Amaterasu, un des principaux kamis de la religion shintoïste Dans certains cas, comme pour Izanagi et Izanami, les kamis sont des divinités personnifiées similaires aux dieux des mythologies antiques grecques et romaines. Butsudan. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Butsudan

Ne doit pas être confondu avec Budokan. Exemple de butsudan. Un butsudan (仏壇, butsudan?) Est un sanctuaire religieux dans les temples et les maisons des bouddhistes japonais et autres. Description[modifier | modifier le code] On trouve des butsudan de toutes dimensions dans les temples et les maisons. Histoire[modifier | modifier le code] Pour beaucoup de nouvelles sectes en cours de création, le butsudan a été placé dans des temples et en est devenu l'élément central.

Aujourd'hui, beaucoup de gens n'ont plus de temps et d'espace pour leurs butsudan. Bibliographie[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia : 1 2 3 soleil japonais - daruma otishi. だるまさんがころんだは、こどもの遊びの一種。

1 2 3 soleil japonais - daruma otishi

Daruma. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Daruma

Figurines Darumas au temple Shorinzan Daruma-ji, à Takasaki au Japon Daruma de l'équipe Chevrolet lors de la manche Japonaise du championnat WTCC. Daruma (達磨, Daruma?) Est le nom japonais de Bodhidharma (prononciation japonaise de Dharma). Trône du chrysanthème. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Trône du chrysanthème

Le trône Takamikura au palais impérial de Kyoto est essentiellement utilisé pour les cérémonies d'accession (1917). Selon certaines légendes, le trône du Chrysanthème est la plus ancienne dynastie monarchique de la planète. Dans le Nihonshoki, il est dit que l'empire du Japon a été fondé en 660 avant JC par l'empereur Jimmu. Selon la tradition, l'empereur Akihito est le 125e descendant de Jimmu. Les données historiques remontent à l'empereur Ōjin qui est présenté pour avoir régné au début du Ve siècle. Susanoo. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Susanoo

Susanoo (素戔嗚命/須佐之男命, Susano-o no Mikoto?) Est un dieu du shintoïsme. Légende[modifier | modifier le code] Susanoo (parfois transcrit en « Susanowo ») est le dieu des tempêtes, frère d'Amaterasu la déesse du soleil, et de Tsukuyomi le dieu de la lune, tous nés de l'ablution de leur père Izanagi après son retour du royaume des morts (Susanoo provient du nez de son père). Il a harcelé son père pour obtenir la permission d'aller aux enfers pour rendre visite à sa « mère » Izanami.

Cette dernière lui soumit un défi : celui d'enfanter des kamis mâles. Excédée par ces actes, Amaterasu se retira dans une caverne, entrainant une nuit perpétuelle. Il devint aussi le dieu de la fertilité. Izanagi. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Izanagi

Légende[modifier | modifier le code] La terre au commencement était vide et « comme une méduse dans la mer ». Une divinité masculine Izanagi et une divinité féminine Izanami décidèrent alors de descendre sur terre pour la peupler. Amaterasu. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Amaterasu

Amaterasu (天照, Amaterasu?) Est, dans le shintoïsme, la déesse du Soleil. Selon cette religion, tous les empereurs japonais l'auraient comme ancêtre. Elle aurait introduit la riziculture, la culture du blé et les vers à soie. Elle figure sur le drapeau japonais sous l'apparence du disque solaire, accompagné ou non de ses rayons. On accole parfois à son nom le qualificatif ōkami (大神, ōkami?) Jimmu. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'empereur Jinmu représenté par Tsukioka Yoshitoshi (1839-1892). L'empereur Jinmu (神武天皇, Jinmu Tennō?) , fondateur mythique du Japon, est considéré comme le descendant de la déité shinto Amaterasu. La maison impériale actuelle du Japon fonde ses droits au Trône du chrysanthème sur sa descendance directe de Jinmu. Charisma Man. Conbini, ces épiceries japonaises ouvertes 24/7/365. Charisma Man (BD) Tous ceux qui ont vécu au Japon, même quelques semaines, le connaissent.

Oh, peut-être pas sous cette dénomination parodique, mais vous en avez forcément croisé un, à un moment donné. Charisma Man est l’archétype de l’occidental venant s’installer au Japon pour quelque temps, et qui passe comme par magie du loser patenté dans son pays d’origine à l’alien exotique attirant. Il a été croqué de 1998 à 2006 par deux Canadiens, Larry Rodney et Glen Schroeder, dans Japanzine, un mensuel pour les expatriés au Japon. La création du personnage vient d’un constat de Rodney, qu’il expliquait en 2003 au Japan Times : « C’est comme si les Japonais voyaient les Occidentaux à travers une sorte de filtre.

Un exemple évident est le nombre de geeks que je vois dehors, avec à leur bras de superbes Japonaises. Jiraiya. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour l’article homophone, voir Jiraya. Jiraiya (児雷也) est un personnage du conte japonais Jiraiya Goketsu Monogatari (La Légende du Galant Jiraiya), populaire dans les représentations de kabuki. Jiraiya rencontre ensuite Tsunade, une belle jeune femme qui maîtrise la magie des escargots, qu’il épouse. Un des serviteurs de Jiraiya, Yashagoro, jaloux et ensorcelé par un serpent, reçoit les pouvoirs de la magie des serpents. Il prend le nom d’Orochimaru et décide d’attaquer son ancien maître. Jiraiya et Tsunade luttent contre Orochimaru, mais ils sont empoisonnés par le venin du serpent et tombent inconscients. Musashi Miyamoto.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Miyamoto Musashi (宮本 武蔵, Miyamoto Musashi?) , de son premier nom Shinmen Takezō (Miyamoto étant le nom de son village de naissance et Musashi, une autre façon de lire les idéogrammes écrivant Takezō; 12 mars 1584 – 19 juin 1645) est l'une des figures emblématiques du Japon, maître bushi, philosophe et le plus célèbre escrimeur de l'histoire du pays. Malédiction du Colonel. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un KFC à Osaka (sans statue du colonel). La Malédiction du Colonel (カーネルサンダースの呪い) est une légende urbaine japonaise. D'après elle, une malédiction aurait été lancée sur l'équipe de baseball des Hanshin Tigers par le Colonel Harland Sanders, défunt fondateur de la chaîne de restauration KFC et mascotte de l'enseigne. La raison de cette malédiction viendrait du mauvais traitement d'une des statues à son effigie située devant un de ses restaurants par des fans de l'équipe en 1985[1].

Les Hanshin Tigers sont basés dans le Kansaï, la deuxième plus grande zone métropolitaine au Japon. Comme c'est souvent le cas avec les malédictions sportives, la malédiction du Colonel est utilisée pour expliquer la traversée du désert que les Hanshin Tigers doivent endurer depuis leur unique victoire au championnat de 1985[4]. la malédiction aurait commencé lors de cette victoire. Histoire[modifier | modifier le code] Momotarō. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Poupée de Momotarō Légende[modifier | modifier le code] Selon la version de la légende, datant de l'Époque d'Edo, Momotarō est venu sur Terre dans une pêche qui descendait une rivière.

Il a été découvert par une vieille femme qui y lavait son linge. Celle-ci l'a adopté et élevé avec son mari. Mythologie japonaise. Contes et légendes traditionnels du Japon. Célébration de l'Hanami.