background preloader

Wdw_94

Facebook Twitter

Victorien

J'ai découvert que j'étais surdouée à 29 ans. Cette madmoiZelle a découvert qu'elle était surdouée à 29 ans. Pas parce qu'il n'y avait aucun signe avant, mais parce que le diagnostic a été extrêmement long et difficile à établir. Trigger warning tentative de suicide Certains passages peuvent être un peu choquants. Je suis un adulte surdoué : je me suis découverte comme telle à 29 ans. Eh oui, on parle tout le temps d’enfants surdoués, comme si cette caractéristique était rapidement visible. Mais parfois il arrive que ça ne soit pas décelé pendant l’enfance ; du coup on erre en chemin, on se cherche… C’est ce qui m’est arrivé, dès mes plus tendres années. Il y a longtemps que j’ai envie d’écrire mon « histoire », bien que je sois encore jeune pour me lancer dans une autobiographie. Dans son émission sur les surdoués, la psychologue qui intervenait a donné des caractéristiques qui ont particulièrement résonné en moi. Pour comprendre un peu mieux le contexte, faisons un petit retour en arrière.

Un enfant « normal » Libérée. Trop intelligent pour être heureux, Jeanne Siaud-Facchin. Comment définir cette population, au delà de ce que les médias montrent, de l’impression trompeuse d’un simple effet de mode et des débats de terminologie, et pourquoi s’en préoccuper?

Trop intelligent pour être heureux, Jeanne Siaud-Facchin

Le mythe d’un surdoué « hyper-performant » et « sur-avantagé » domine dans les esprits (y compris chez certains thérapeutes), avec en fond les confusions régnant autour de la notion d’intelligence, alors même que les psychologues reçoivent de plus en plus de patients, enfants et adultes en souffrance, présentant ce profil singulier, vulnérables psychiquement, car leur mode de fonctionnement est atypique. L’intellect et l’émotionnel se mêlant en eux de manière permanente, leur personnalité se construit singulièrement avec ces ressources-là, puissantes mais avec des bases inhabituelles, qui doivent être reconnues, intégrées et exploitées pour devenir une force et non source de trouble. Si chaque personnalité est unique, on relève plusieurs facettes communes. La dure vie des surdoués. Que deviennent, une fois adultes, les enfants surdoués ?

La dure vie des surdoués

Des adultes surdoués ? Là est la question. Les particularités des jeunes sujets dotés d’un QI élevé et d’un raisonnement différent de leurs semblables sont désormais un sujet acceptable socialement. Il a fallu du temps, mais les neurosciences, notamment l’imagerie médicale, montrent que le cerveau de ces enfants ne fonctionne pas selon le même mode que les autres. En revanche, jamais il n’est question de leur destin d’hommes et de femmes. Pour la première fois, une clinicienne spécialiste des surdoués, Jeanne Siaud-Facchin, s’intéresse non plus aux « zèbres », comme elle appelle ses petits patients, mais aux grands.

Avec l’expérience, Jeanne Siaud-Facchin a appris à reconnaître les surdoués à quelques signaux qu’ils émettent, souvent involontairement. Pas besoin, pourtant, d’être surdoué pour être président. C’est le cas d’Alix, charmante étudiante en médecine de 23 ans. Pascale a 45 ans. Passer le test ou pas ? C'est exact. Kaiken Grange,Jean Christophe.