Musique

Facebook Twitter

Michael Jackson) Billie Jean - Sungha Jung. Radiohead - No Surprises. Anatomy of a Mashup: Definitive Daft Punk visualised. Daft Punk - Aerodynamic (Specimen A & James D'ley Re-fix) Free Music | Listen to Music Online | All Djs. Last.fm - Écoutez une web radio et le plus grand catalogue de musique en ligne. A world of music.

Beta.deezer.com. Téléchargement de musique libre et gratuite. ‪Billie Jean‬‏ ‪Kleerup with Lykke Li - Until we bleed (HQ)‬‏ Droits d’auteur Bienvenue chez les Shadocks - Que Choisir en ligne. Perception de droits sur la diffusion des œuvres à la radio ou à la télévision, taxe sur la copie privée prélevée sur les ventes de CD ou de disques durs, mise à contribution des chaînes de télévision et des fournisseurs d’accès à Internet, perception de droits sur les spectacles vivants (qu’il s’agisse de superproduction ou de kermesse de village), perception sur les sites de musique en ligne, etc. : les prélèvements de droits d’auteur au sens large prennent aujourd’hui de multiples formes.

Droits d’auteur Bienvenue chez les Shadocks - Que Choisir en ligne

Visant à rémunérer la création, ils sont supportés par le consommateur, généralement sans que ce dernier prenne conscience des sommes en jeu. Elles sont loin d’être anecdotiques. 28% du gâteau pour un seul mec. 28% du gâteau pour un seul mec L'ami Guillaume a publié un article hier, qui peut faire pleurer les plus sensibles, mais qui m'a fait marrer.

28% du gâteau pour un seul mec

D'un côté, on a le président de la Sacem qui touche (d'après La Tribune) 750 000 € par an pour faire son taf (580 000 € net), ce qui fait 1 million d'euros au total avec toutes les charges.De l'autre, on a un chiffre de 7 centimes d'euros *minimum* reversés à la Sacem pour chaque titre vendu sur iTunes Question : Combien faut-il de morceaux de musique pour subvenir aux besoins du président de la SACEM ? Réponse : 14 millions par an ! Là où ça devient marrant, c'est que finalement, ce ne sont "que" 50 millions de titres MP3 qui ont été vendus cette année (soit un CA de 3,5 millions sur iTunes).

La musique légale peut être "illégitime et injuste" malgré Hadopi. Aurait-on oublié un sujet lors des débats Hadopi 1 et 2 ?

La musique légale peut être "illégitime et injuste" malgré Hadopi

Plusieurs députés viennent de saisir le ministère de la Culture d’une question sur la rémunération des artistes interprètes via les plateformes en ligne, labellisée Hadopi ou non. L’enjeu : ce que compte faire maintenant la Rue de Valois pour garantir une rémunération des artistes pour l’exploitation de leur musique en ligne. Le député Albert Facon (PS, contre Hadopi 1 et 2) a ainsi saisi le ministère de la Culture pour lui appeler son attention « sur l'absence de rémunération de la majorité des artistes interprètes sur les exploitations de musique en ligne réalisées sur les sites internet légaux, labellisés ou non par Hadopi ». Hollywood enterre une étude qui démontre que les pirates sont de bons clients.

Régulièrement, depuis une décennie, l'industrie culturelle répète à l'envi ce qui semble logique au quidam : pirater c'est voler.

Hollywood enterre une étude qui démontre que les pirates sont de bons clients

"Sans Hadopi, pas de Emma Leprince en 2021", dit la pub. "Le piratage nuit à la création artistique", répètent les FAI dans leurs contrats d'abonnement, comme le leur impose la loi. Mais est-ce bien vrai ? Les études ne manquent pas pour mettre en doute ces affirmations, y compris en France, que ce soit avec les travaux de l'Université de Rennes (complétés l'an dernier) ou ceux du chercheur Patrick Waelbroeck, recruté par l'Hadopi. Cette dernière avait elle-même découvert, dans son étude livrée en janvier dernier, que "les internautes déclarant un usage illicite ont une dépense (de biens culturels) légèrement supérieure à la moyenne", et qu'ils "sont moins nombreux que la moyenne à déclarer " aucune dépense "".