background preloader

Veille commerciale

Facebook Twitter

L’hémorragie continue chez Vivarte avec encore un nouveau plan social. Depuis des semaines, les syndicats demandaient des comptes à la direction du leader français de l’habillement sur le sort des salariés de Défi Mode.

L’hémorragie continue chez Vivarte avec encore un nouveau plan social

La réponse vient de tomber. Un quatrième Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) s’ouvre chez Vivarte. Il fait suite à ceux de la Halle, Kookaï et André, qui devraient aboutir d’ici l’été au licenciement de plus de 1.500 personnes. Défi Mode est une petite enseigne de vêtements installée dans les villes secondaires, trop petites pour accueillir une Halle aux Vêtements. Selon nos informations, 22 des 106 Défi Mode devraient fermer.

L’enseigne, qui réalise 53 millions d’euros de chiffre d’affaires pour une marge opérationnelle négative de 14,3% sur l’exercice 2013-2014, avait déjà été fragilisée l’an dernier quand une centaine de magasins avaient été transférés sous l’enseigne La Halle. « Clairement, l’enseigne n’a plus d’avenir et la direction est en train de l’achever », estime le délégué CFDT, Jean-Louis Alfred. Sophie Lécluse. Projet de cession des enseignes CVC et Défi Mode (Vivarte): les syndicats ind... Vivarte (La Halle, La Halle aux chaussures, André, Minelli, San Marina, Caroll, Kookaï...) a annoncé la semaine dernière à l'occasion de comités d'entreprise ses projets de cession de la CVC (140 salariés) et de Défi Mode (85 magasins, 340 salariés).

Projet de cession des enseignes CVC et Défi Mode (Vivarte): les syndicats ind...

Vivarte a par ailleurs annoncé mardi la vente d'Accessoire Diffusion (40 salariés) au chausseur Carel. Ces projets de cession interviennent après le lancement en 2015 de plans de sauvegarde de l'emploi (PSE) dans quatre de ses enseignes (La Halle, Kookaï, André et Défi Mode) avec quelque 1.700 suppressions de postes à la clé. "On est en train de tout liquider", a protesté auprès de l'AFP Jean-Louis Alfred, coordinateur CFDT, à l'issue d'un comité de groupe mardi consacré notamment à ces cessions, en faisant part de sa "crainte d'un démantèlement" du groupe. "Jusqu'où les politiques vont-ils laisser faire '", s'est-il demandé en évoquant, comme son homologue de la CGT Karim Cheboub, les "fonds spéculatifs" anglo-saxons qui sont actionnaires. Sinéquanone dépose le bilan et réclame six mois pour se redresser. INFO LE FIGARO - Frappée par la crise du prêt-à-porter, la griffe a déposé le bilan.

Sinéquanone dépose le bilan et réclame six mois pour se redresser

Elle envisage des fermetures de boutiques. Sinéquanone réclame six mois pour se remettre d'équerre. La griffe de prêt-à-porter a déposé le bilan entre Noël et le jour de l'An. Selon nos informations, le tribunal de commerce de Paris devrait la placer ce mardi en redressement judiciaire avec poursuite d'activité pour six mois, ce qui permettra de geler les créances ; il nommera un administrateur judiciaire pour assister le PDG, Paul-Henri Cécillon, un dirigeant spécialiste des sociétés en difficulté, appelé à la rescousse fin novembre par les deux fonds d'investissement actionnaires (IFE et Naxicap).

Depuis huit ans, le prêt-à-porter traverse une crise sans précédent en France, avec une baisse des ventes ininterrompue, tandis qu'Internet ne cesse de gagner des parts de marché sur les réseaux de boutiques physiques. Habillement : ça tangue chez Vivarte. Grand chambardement au sein du groupe propriétaire d'André et de la Halle avec, en vue, un changement d'actionnaire et de PDG.

Habillement : ça tangue chez Vivarte

Jannick Alimi @JannickAlimi1 | | MAJ : Selon nos informations, Vivarte, le leadeur français de l'habillement et de la chaussure, qui regroupe des enseignes aussi populaires qu'André, la Halle, Kookaï, Caroll, Chevignon, Naf Naf et Minelli, est sur le point de perdre l'un de ses plus importants actionnaires, le fonds d'investissement américain GoldenTree. Motif : une divergence stratégique avec Oaktree, un autre actionnaire, portant sur le rythme des restructurations, rythme que GoldenTree juge désormais trop rapide. Le PDG, Richard Simonin, en désaccord lui aussi, est sur la sellette. « Ce n'est pas le moment de changer d'actionnaires ni de patron, souligne un spécialiste du secteur. Vivarte est tout juste en train de se redresser et ces changements risquent d'inquiéter les marchés et de relancer la colère sociale. » Vivarte va changer de PDG et bientôt d'actionnaire, les syndicats inquiets. 1 600 emplois supprimés chez La Halle aux vêtements et André.

La direction du groupe Vivarte, spécialisé dans l'habillement, a annoncé mardi 7 avril la suppression de 1 600 postes dans plusieurs de ses enseignes.

1 600 emplois supprimés chez La Halle aux vêtements et André

Lors de comités centraux d'entreprise (CCE) dans les enseignes, la fermeture de 174 des 320 magasins La Halle aux vêtements a été annoncée, s'accompagnant de 1 500 suppressions de poste. La majorité des postes concernés sont dans les magasins, mais la logistique (75) et le siège (147) sont aussi touchés, a indiqué à l'AFP Karim Cheboub, secrétaire adjoint CGT au comité de groupe. Sinequanone en redressement judiciaire - A la une - Franchise Magazine.

Sinequanone a été placée la semaine dernière sous redressement judiciaire pour six mois par le tribunal de commerce de Paris.

Sinequanone en redressement judiciaire - A la une - Franchise Magazine

L’enseigne de prêt-à-porter paye plusieurs années de ventes en berne et une saison 2015 particulièrement mauvaise. Ses ventes y sont tombées à 40 millions d’euros (- 15 % par rapport à 2013), pour 4 millions de pertes. Créée en 1973, reprise en 2014, déjà en redressement, par le fonds Ife, la griffe espérait encore en juillet reprendre le déploiement de son réseau en France. Elle sera en fait sans doute amenée à fermer des boutiques pour réduire ses foyers de pertes. Sinequanone doit aussi "retrouver son ADN, qui tourne autour des robes élégantes pour les femmes actives et urbaines", estime sa direction. La Halle-André : chronique d’un naufrage. Le chiffre donne le tournis et montre l’ampleur de la déroute : le groupe Vivarte a annoncé mardi un plan social synonyme d’au moins 1.600 suppressions de postes.

La Halle-André : chronique d’un naufrage

La faute à un virage stratégique raté qui coûte d’autant plus cher que l’entreprise était déjà fragile. Et pourtant, Vivarte est présent sur toute la France à travers des marques connues de tous. Vivarte dans l’impasse après deux ans d’errements. Vivarte ou l'échec de la montée en gamme. Comment Vivarte (La Halle, André) a fait fuir ses clients. De pareilles nouvelles font douter de la reprise économique.

Comment Vivarte (La Halle, André) a fait fuir ses clients

Frappé de plein fouet par une concurrence agressive, le groupe de prêt-à-porter Vivarte annonce ce mardi la suppression de 1500 postes à la Halle aux Vêtements et d'une centaine chez André. Selon Le Monde, jusqu'à 1900 salariés pourraient être licenciés, car le groupe emploie de nombreux temps partiels. La nouvelle est politiquement si délicate que d'après Capital, le gouvernement a demandé qu'elle ait lieu après les élections départementales. Comment en est-on arrivé là?

Le "soulier" chasse la "chaussure" Stéphane Maquaire sauvera-t-il Vivarte ?