background preloader

Dépénalisation / Légalisation ...

Facebook Twitter

Légalisation du cannabis. Dépénaliser le cannabis.

Dépénalisation & Légalisation Corner

Dépénalisation du cannabis : où en est la France ? Europe 1<author id="23294" type="name">Gabriel Vedrenne</author> ENQUETE EUROPE 1 - C’est devenu un rituel : chaque année, les partisans de la dépénalisation et/ou de la légalisation du cannabis marchent chaque année au début du mois de mai pour se faire entendre.

Dépénalisation du cannabis : où en est la France ?

Joint à la main, des centaines de personnes ont donc manifesté samedi à Paris, dans plusieurs villes de province, mais aussi dans de nombreuses autres capitales : à Buenos Aires, les organisateurs de la marche ont ainsi revendiqué près de 150.000 manifestants. A Paris, les manifestants, plutôt jeunes, arborant pour certains des t-shirts et casquettes aux imprimés feuilles de cannabis ou des vêtements aux couleurs de la Jamaïque, ont rallié la place de la République depuis Bastille, dans des volutes de haschisch. "Qu'est-ce que nous voulons? Arguments contre la légalisation du cannabis en France.

Le débat sur la légalisation du cannabis en France est pour l’instant quasiment inexistant.

Arguments contre la légalisation du cannabis en France

Quelques initiatives sont pourtant à noter : la députée EELV Esther Benbassa a déposé en janvier 2014 une proposition de loi sur l’usage contrôlé du cannabis, proposition qui a été refusée au Sénat en avril 2015Libération avait appelé à un débat en 1976, repris aujourd’hui par l’appel du 18 jointchaque année, la marche mondiale du cannabis passe par la France, avec un succès assez relatif.

Cannabis : le légaliser ? La sécurité serait renforcée en France, pour 3 raisons. Avec 700.000 usagers réguliers, la France est le premier consommateur de cannabis dans le monde.

Cannabis : le légaliser ? La sécurité serait renforcée en France, pour 3 raisons

(Brennan Linsley/AP/SIPA) Dès que le mot cannabis est prononcé, la France est prise au mieux d’un attentisme dangereux, au pire d’un conservatisme coupable. Nos dirigeants, comme les citoyens, préfèrent détourner les yeux plutôt que de prendre leur responsabilité et agir pour le bien de tous. Si nous regardions de plus près la réalité au lieu de partir dans des fantasmes sur la drogue, nous nous apercevrions que notre modèle de lutte contre la drogue est un échec. Les nombreux moyens déployés pour réprimer la production, le commerce et la consommation de drogues, n’ont jamais eu d’impact sur leur réalité. Le cannabis toujours attractif Et pire, c’est notre vivre-ensemble qui est menacé par l’absence de régulation. Il faut cadrer le trafic Nous ne pouvons conserver ce modèle qui est simplement un échec.

L’intérêt de ce changement de modèle est triple. France: 1800 millions par an avec la légalisation du cannabis. Une fondation socialiste vise à mettre fin aux politiques répressives et à encourager la production et la consommation de cannabis comme un monopole de l’Etat. La France a une politique répressive sévère contre le cannabis qui s´appliquent, cependant, avec un peu de laxisme. Ses lois prévoient de lourdes amendes allant jusqu’à € 3750 et même la prison à vie pour le trafic et la prévalence, cependant, est un des plus élevés en Europe. La Fondation Terra Nova, proche du Parti socialiste au pouvoir oú figure comme personnage l’ancien Premier ministre Michel Rocard, se propose de légaliser la vente, la production et la consommation comme un monopole d’Etat. Les signataires de la présente analyse suggérent plusieurs scénarios, mais choisissent ce mode si le prix à la hausse passe à 40% pour éviter une augmentation de la consommation.

Le résultat: le trésor public recueillera chaque année 1 800 millions d’euros. malgré la législation sévère. Source: el pais. Marijuana, un super-médicament ? Enquête dans le National Geographic n°189, juin 2015. Plus d’une centaine de familles ont déménagé pour raisons médicales vers la ville de Colorado Spings, la Mecque des thérapies fondées sur la marijuana.

Marijuana, un super-médicament ? Enquête dans le National Geographic n°189, juin 2015

Oui, nous parlons bien de la marijuana — la drogue. Qui, comme l’opium dont fut extraite la morphine en 1805, possède des propriétés susceptibles d’en faire un médicament de premier plan. Il pourrait aider à lutter contre le glaucome, la sclérose en plaques, le sida, le cancer… Après soixante-dix ans de black-out, les recherches médicales ayant été quasi totalement interrompues parce que le cannabis est aussi une drogue, c’est une révolution. En réalité, on découvre que les principes actifs les plus intéressants dans la plante ne sont pas ceux qui font « planer ». Pourquoi se priver par principe d’un nouveau super-médicament ? Au sommaire de ce numéro : Politique-et-cannabis.pdf. Les bénéfices objectifs de la légalisation du cannabis.