background preloader

Contre la deconstruction de la pensée

Facebook Twitter

Love Is Not Algorithmic. Ivy League Schools Are Overrated. Send Your Kids Elsewhere. These enviable youngsters appear to be the winners in the race we have made of childhood.

Ivy League Schools Are Overrated. Send Your Kids Elsewhere.

But the reality is very different, as I have witnessed in many of my own students and heard from the hundreds of young people whom I have spoken with on campuses or who have written to me over the last few years. Our system of elite education manufactures young people who are smart and talented and driven, yes, but also anxious, timid, and lost, with little intellectual curiosity and a stunted sense of purpose: trapped in a bubble of privilege, heading meekly in the same direction, great at what they’re doing but with no idea why they’re doing it.

I should say that this subject is very personal for me. Like so many kids today, I went off to college like a sleepwalker. You chose the most prestigious place that let you in; up ahead were vaguely understood objectives: status, wealth—“success.” A young woman from another school wrote me this about her boyfriend at Yale: Edouard Louis : “J'ai deux langages en moi, celui de mon enfance et celui de la culture” Pour avoir dénoncé l'humiliation sociale, il a été accusé de trahir son milieu.

Edouard Louis : “J'ai deux langages en moi, celui de mon enfance et celui de la culture”

Aujourd'hui à Normale Sup, il s'en défend et place l'écriture au centre de son combat. En l'espace de quelques mois, Edouard Louis, 21 ans, a vécu une expérience extraordinaire. Noter le bac avec justice. Bac 2014 : Noter, c’est trop dur! À peine arrivé en poste, Benoit Hamon se doit de marquer les esprits et de laisser au plus vite son empreinte au ministère de l’ Éducation Nationale.

Bac 2014 : Noter, c’est trop dur!

Qui sait quelle prochaine tourmente électorale ou politique l’emportera bien vite dans les oubliettes du parlementarisme? On pourrait donc penser que le bouillant finistérien a décidé de refonder le système du collège unique et faussement démocratique qui piétine depuis 1975 ou qu’il prend enfin à bras le corps la nécessaire revalorisation des filières professionnelles pour remédier enfin au problème des classes ghetto et de la prééminence étouffante des filières générales.

On suppose que peut-être Benoit Hamon a enfin décidé de s’attaquer sérieusement à un corps d’inspection et de formation de plus en plus parasitaire et de moins en moins capable d’évaluer enseignants, enseignements et situations d’enseignements? Le chenapan au centre. Cette semaine, Marianne se fend d’un long article sur « ces enfants qui nous pourrissent la vie ».

Le chenapan au centre

Et d’évoquer les inévitables anecdotes sur les petits malappris qui renversent les verres de l’apéro entre copains, escagassent les hôtesses de l’air (ou les paisibles voyageurs de TGV), et le « marché » des sales gosses, marché plein de « supernannies » et autres redresseuses de monstres. Au même moment nous arrivent de Suède des nouvelles revigorantes à l’aube des élections européennes : les Scandinaves ont leur propre épidémie d’enfants-rois, et n’osent plus rien dire à cette marmaille déchaînée; Le mal vient de plus loin — de chez Philippe Meirieu. Discrimination positive. Henry de Montherlant. (Ce texte, écrit en 2011, fut publié dans le livre Montherlant aujourd’hui vu par 15 écrivains et hommes de théâtre, aux Editions de Paris Max Chaleil, Paris, 2012.

Henry de Montherlant

Romaric Sangars est né en 1977 à Grenoble. Il est critique littéraire.) « Nombreux sont-ils, depuis deux siècles, à l’extrême pointe des beautés neuves, les artistes voués au culte lunaire. Il a fallu qu’une véritable horde adore Thot sous les derniers cieux, et dilate ses mystères en de lancinants vertiges. Babel tombera ! Le goût et la vitesse. Le mois dernier se déroula, paraît-il, la « semaine du goût ».

Le goût et la vitesse

Au delà du fait que ce genre d’éphémérides modernes a quelque chose de ridicule et que celle-ci me semble ignominieusement discriminatoire à l’encontre des quatre sens restants, cet événement exprime néanmoins un fait pertinent : c’est que notre époque finit par réaliser qu’elle a tout affadi. Et pas seulement la saveur des pêches, laquelle n’est qu’un symptôme parmi d’autres, mais des sentiments les plus élevés jusqu’aux sensations les plus simples. Ainsi l’homme contemporain fait-il souvent songer à un patient en post-coma amnésique auquel il faut rapprendre chaque évidence. Même si la saveur d’une pêche n’est qu’un détail d’un problème infiniment plus ample, les choses concrètes, aussi triviales soient-elles, sont toujours le signe de réalités profondes. Si nous avons perdu le sens du goût véritable, c’est que nos palais ont d’abord été gavés de merde. . « I want it all and I want it now ! Théorie du genre : SOS Fantômes. La soi-disant théorie du « genre » n’en est pas une, nous expose-t-on pour rassurer les familles.

Théorie du genre : SOS Fantômes

En effet, ce n’est pas une théorie mais une pratique de la déconstruction qui tient moins à l’enseignement d’une vérité nécessaire qu’à l’obsession d’une égalité introuvable.