background preloader

Grandes découvertes

Facebook Twitter

Les cartes marines. La démesure ibérique : conquérir Pékin et Mexico. Dans L’Aigle et le Dragon.

La démesure ibérique : conquérir Pékin et Mexico

Démesure européenne et mondialisation au XVIe siècle, Serge Gruzinski propose une version redux de l’histoire de la Conquête du Mexique, à l’instar du film de Wong Kar-Wai, Les Cendres du temps, dont une image orne la couverture. Pour réécrire cette histoire bien connue , l’historien change de perspective : d’une part, cette épopée est replacée dans le contexte plus large d’une mondialisation au XVIe siècle et, d’autre part, elle est davantage envisagée comme "un saut dans l’inconnu" que comme un combat gagné d’avance par les Européens. Enfin, la vision de l’Autre est rétablie : l’objectif étant de faire, en quelque sorte, "une histoire à part égale" , en rupture avec une histoire eurocentrée des Grandes Découvertes. Aussi Serge Gruzinski compare-t-il pas à pas le déroulement de deux entreprises (ibériques) concomitantes. Les faits Le chapitre VI, intitulé "Ambassades ou conquêtes ?

" Le scénario aurait pu être similaire pour l’expédition de Cortés. Institut du monde arabe. Guidés par Sindbad le marin de légende, al-Idrîsî le géographe, Ibn Battûta l’explorateur et bien d’autres encore, embarquez au côté des Arabes, maîtres des mers, et des grands navigateurs européens qui empruntèrent leurs routes, pour un fabuleux périple en Méditerranée et jusqu’aux confins de l’océan Indien.

Institut du monde arabe

Des débuts de l’islam à l’aube du XVIIe siècle, une aventure en mer à voir et à vivre, au fil d’un parcours immersif exceptionnel mêlant son, images et procédés optiques. D’extraordinaires récits de voyages ont conté la richesse des échanges maritimes entre les mers de l’Ancien Monde. Les plus fameux des témoins-voyageurs partagent avec vous ces fabuleux récits, fils d’Ariane de l’exposition. Ils vous emmènent à la croisée de l’or d’Afrique et de l’argent d’Occident, des monnaies grecques et des diamants de Golconde, des verreries d’Alexandrie, de Venise ou de Bohême et des porcelaines, des soieries et des épices venues de Chine et des Moluques. L'histoire globale pour tous.

L'histoire globale pour tous [dimanche 03 février 2013 - 11:00] Histoire Inventer le monde.

L'histoire globale pour tous

Une histoire globale du XVe siècle Éditeur : La Documentation Française Combien de temps faut-il à une innovation pour se diffuser dans la société ? À défaut d'apporter une réponse, le dernier livre de Patrick Boucheron contribue à l'accélération de ce processus. Synthétiser le foisonnement Difficile de résumer en quelques pages la richesse des évolutions de l'histoire du monde. Ces mondialisations auraient pu être chinoise ou turque, puisqu'à cette époque, l'islam est l'un des principaux facteurs de décloisonnement du monde via le commerce. L'introduction en forme de récit se double d'une mise au point très claire dans le domaine de l'historiographie. Mettre en avant la diversité Les documents accompagnés de mises au point de l'auteur font la part belle aux peintures, aux photographies d'objets et aux cartes.

Finalement, c'est un support pédagogique luxueux qu'a édité La Documentation Française. Histoire de la cartographie. Le tour du monde avec la BNF. Comment les grands navigateurs, au XIV ème siècle, se représentaient ils la planète?

Le tour du monde avec la BNF

Avec quels instruments se lançaient ils sur les océans? Comment transcrivaient ils leurs découvertes? L'exposition de la BNF, "L'âge d'or des cartes marines, quand l'Europe découvrait le monde", répond à toutes ces questions et à bien d'autres. A la fois savante et didactique, elle aborde de nombreuses thématiques _le rôle des cartes, les grandes découvertes, l'hégémonie européenne, la création d'une iconographie des Nouveaux Mondes.._ à travers une sélection de 80 des plus belles cartes portulans du monde, et une centaine de pièces rares, globes, instruments astronomiques, objets d'art et d'ethnographie, dessins, estampes, manuscrits, rassemblés pour la première fois dans une scénographie très travaillée.

Une vision "européocentrée" du monde Les portulans, des oeuvres d'art La Bibliothèque Nationale de France s'enorgueillit de posséder la plus grande collection de "portulans"au monde. Béatrice Flammang.