background preloader

Esthétique relationnelle

Facebook Twitter

Point de Vue : « Expérimenter avec les habitants : vers une conception collective et progressive des espaces publics » Article écrit par le Collectif Etc, publié dans Métropolitiques.eu , le 29.09.2012 dans le dossier “Espaces publics urbains et concertation”. Crise économique, crise sociale, crise de la démocratie, crise énergétique, crise de l’éducation, crise du logement… Nous sommes aujourd’hui dans une situation de crise généralisée, globale. Si le retour de la gauche au pouvoir sur l’ensemble du territoire peut être porteur d’un changement, il n’en reste pas moins qu’une refonte structurelle de notre système politique s’impose.

Changer la manière de penser et de concevoir notre environnement et notre cadre de vie est une première réponse pour que nos quartiers et nos villes retrouvent les conditions d’émergence d’une société plus juste et plus égalitaire. Peut-être un peu rêveurs mais bien ancrés dans le réel, le Collectif Etc tente d’inventer les outils pour redonner aux citoyens un rôle moteur dans la vie collective. L’espace public comme « chantier ouvert » Place de Prague, Rennes. Que sont devenus les sapins Pif Gadget plantés par les enfants en 1975? L'idée a germé dans la tête de Joël Fauré: retrouver, près de 40 ans après, ceux qui comme lui, avaient planté un sapin Pif Gadget quand ils étaient enfant. Il écrit d'abord à la Dépêche du Midi en 1997, puis à la revue Rustica en 2005, et reçoit de nombreuses réponses, avant de créer officiellement le blog Génération Pif Gadget en 2011.

Il lance à nouveau son appel: "En 1975, le magazine pour les jeunes Pif Gadget avait eu l'heureuse idée de glisser sous sa cellophane une jeune pousse de sapin du Grand Nord, un épicéa. Je l'ai planté, avec mon père [...] et j'ai souvent imaginé que d'autres enfants, à l'époque, avaient fait de même. Très vite, le blog fait parler de lui, les médias s'emparent de l'histoire et de nombreuses photos et témoignages affluent, si bien qu'aujourd'hui, le blog recense plus de 200 sapins Pif, plantés en France, mais aussi en Tunisie, au Canada ou en Turquie! Christelle Raineri Vous avez vous aussi planté un sapin Pif en 1975? Daring Artist 'Sleeps' On Strangers In Poetic Subway Project. The project began in 2012, when Ferrandi decided to change or reshape the way she experienced a subway ride.

She began by catching a ride on a crowded subway, during the evening rush hour, and nabbed a seat next to a fellow traveller. From there she embarked on a mental and emotional experiment of "resculpting" the space between her body and a stranger's, transforming what she considered a stiff and restricted space into a malleable, inviting distance by resting her head on that person's shoulder. Essentially, she slept on her unsuspecting partner, forcing both the artist and the stranger to confront their spatial and, often times, emotional relationships.

We chatted with Ferrandi to learn more about her subway art endeavors. Here's what she had to say about bold transgressions, connecting with strangers and the "Culture of Fear" in America. Why the subway? It was a decision born of loneliness. You've worked on projects between strangers before. Confessions.

2012 Las Vegas, NV Interactive gallery installation in The Cosmopolitan that invites people to anonymously share their confessions and see the confessions of the people around them in the heart of the Las Vegas strip. Amidst casinos, restaurants and bars, Chang invited passersby to write confessions on wooden plaques in the privacy of confession booths. Chang arranged the anonymous plaques on the gallery walls like a Shinto shrine prayer wall, painted select responses on 4’x4’ canvases, and orchestrated the space with an original score by Oliver Blank. The project explored the design of safe spaces for anonymity, vulnerability, understanding, and consolation. Inspired by Japanese Shinto shrines, Post Secret, and Catholicism. Commissioned by Art Production Fund. 2012, Las Vegas, NV. N° 9 : Art participatif et démocratie - Émulations - Revue des jeunes chercheurs en sciences sociales. Deuxième Groupe d'Intervention. En Macédoine, un âne itinérant offre du courant électrique.

Artfactories. Biblio6A.pdf (Objet application/pdf) Cie Hendrick Van Der Zee - HVDZ - Les Veillées. LES VEILLÉES # Une résidence artistique, Une rencontre avec un territoire et ses habitants Un spectacle construit de ces rencontres avec les habitants « Les Veillées, c'est par tous les moyens cirque, danse, théâtre, vidéo, aller à la rencontre des gens pour collecter des témoignages et inventer ensemble des formes d'art où les gens se sentent concernés par ce qui s'y dit et ce qui s'y fait » « Les Veillées sont faites de toutes ces rencontres et d'allers et venues, de promenades, de marches dans les rues et d'interventions artistiques qui mettent en jeu les habitants des quartiers populaires et les salariés de la compagnie pendant le temps de nos résidences. » Dans cette relation Art / Population / Société, il est possible de distinguer 3 TEMPS qui interagissent en simultané : DONNER / RECEVOIR / RESTITUER Chaque Veillée du fait de son lien direct à un territoire et à ses habitants, est originale et impose d'inventer.

"Et pourtant elle tourne" camion d'alimentation générale culturelle. Au four banal. Du 19 au 27 novembre 2011, dans le cadre de notre Détour de France, nous avons fait étape à Busséol, village d’Auvergne à une trentaine de kilomètres de Clermont-Ferrand. Nous étions invités par Sabine Thuilier, Charlotte Hubschwerlin et Alexandre Cubizolles de l’association Pixel en tant qu’intervenants d’une série de résidences mis en place dans le Quartier Général, nom donné à l’ancien presbytère. Nous avions pour objectif de travailler sur la réactivation des anciens lieux de sociabilité, à savoir le four à pain, le lavoir, la cabine téléphonique ou l’Église.

La réactivation de ces quatre lieux s’est déroulée en 5 étapes successives : 1. Une tournée chez les habitants pour recueillir des témoignages sur les lieux. 2. Le chantier de construction, sous forme d’un lieu de vie ouvert au public. 3. 1. Avant notre arrivée, Pixel a posé une série d’affiches dans le village ainsi que des flyers dans chacune des boites aux lettres pour annoncer notre venue. 2. 3. 4. 5. La place des habitants dans la démarche artistique - Déc. 2008/Fév. 2009. L’intégration des habitants à l’acte de création artistique est récurrente au sein des espaces-projets représentés dans ARTfactories/Autre(s)pARTs.

Cette manière de faire est emblématique d’une manière de penser le rôle de l’art et de la culture dans notre société. Entre légitimité revendiquée et besoin de reconnaissance, les intervenants ont débattu des spécificités de leurs démarches. Une multitude de projets La place des habitants dans la démarche artistique est multiple, propre à chaque projet et il serait contradictoire de donner une méthode ou une définition de la bonne ou de la mauvaise place. Celle-ci s’invente en fonction des différents partenaires, du territoire, de l’implication des uns et des autres. Définir une bonne place reviendrait à nier la spécificité de ce type d’approche de la création artistique qui est par nature expérimentale. On note néanmoins certains points communs entre toutes les pratiques rapportées durant cet atelier.

Quels enjeux politiques et culturels ? Fondation Art Dialogue - l'Art dans la ville. La Fondation Art Dialogue de l’Institut de France inscrit l’art d’aujourd’hui dans la ville pour stimuler la réflexion critique et les échanges de voisinage. Elle finance et organise des expositions de quatre mois, en plein air et d’accès libre. Riverains et passants sont invités par l’artiste à porter leurs commentaires sur des cahiers d’échanges accrochés près des oeuvres. Ces cahiers d’échanges, bribes écrites de dialogues, sont conservés et évoqués sur ce site en témoignages d’une action, d’un lieu et d’une époque. Chaque exposition est le fruit d’une collaboration à quatre partenaires : l’artiste conçoit et réalise une installation le propriétaire du lieu ou la collectivité territoriale autorise l’exposition et fournit l’emplacement une association à vocation culturelle ou sociale entretient et photographie les cahiers la Fondation Art Dialogue finance les projets en totalité ou en partie et conserve les cahiers Actualités : Exposition d’Emmanuel Pastor à La Courneuve.

Proserpine. Les seaux d'Emilie - Emilie Thomas - Démarche. Laissez moi vos commentaires, souvenirs et histoires sur l'eau ou la mer, dans le livre d'or. On en a tous! Appel à bénévoles Je recherche des bénévoles, pour m'aider dans mon projet artistique " le seau au coeur de la cité" dans le cadre de Dunkerque 2013 Capitale Régionale de la Culture. Parmi les missions à effectuer (et il y en a pour tous les goûts!) : * La rédaction de communiqués de presse et d'articles. * La rédaction de documents administratifs. * La recherche de lieux pour la performance "Suivre la mer par la terre", et les prises de contacts. * La mise en oeuvre technique sur les évènements. * Le contact avec les différents partenaires (mails, téléphone...) * La communication (envois d'invitations, contacts presse...) * L'actualisation du site internet et de la page Facebook.

Installation la collection de seaux, Festival Rayons Frais Tours 2012 ®ETV. Comment faire votre Dead Drop. “Dead Drops” est ouvert à participation ! Si vous souhaitez installer un Dead Drop dans votre ville ou votre région, veuillez suivre les instructions d’installation ci-dessous, puis soumettez-nous son emplacement en incluant des photographies par le formulaire d’envoi. Comment installer un Dead Drop Lisez le manifeste Dead Drops ! Munissez-vous d’une clé USB de n’importe quelle capacité. Vous pouvez également consulter les instructions de frenzy sur Instructables.com Soumission Envoyez-nous la localisation de votre Dead Drop, ses photos, une description ainsi que les crédits sur la base de donnée Dead Drops. Soumettez ici ! Candy Chang. The Advice of Strangers. Free Advice + Coffee. About 50 people contacted me during that week, and the talks I had with them lasted from ten minutes to one and a half hours, if you leave out the black woman who quickly stopped and asked me the question: Should I marry him or not?

And who disappeared again, laughing, without waiting for an answer. The issues that people came to me for guidance on were primarily existential issues. I think my life is off course, what should I do? That type of question. An example of what happened during the week: Three young Muslim girls come up to me, they are teasing each other, joking, they’re obviously a little uncertain about the situation. I ask her, what would your situation be like if - and try to imagine that this scenario is real - so, how would the whole situation look if your two friends didn’t exist, they are not a part of your life, they’re gone, erased from your consciousness? Thank you to Marc Horowitz (ineedtostopsoon.com) who inspired me to do the project. Elsa.R. L’ESPACE HYBRIDE DE L’ECHOMUSÉE GOUTTE D’OR - Pratiques des espaces & innovation sociale /  Pratiques des espaces & innovation sociale.