background preloader

Dans quelles conditions l'islam autorise-t-il la représentation du prophète ?

Dans quelles conditions l'islam autorise-t-il la représentation du prophète ?
Si la satire, comme celle de « Charlie Hebdo », est de tout temps condamnée, l'islam chiite fait preuve d'une certaine tolérance face aux images du Prophète. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Louis Imbert « Tout est pardonné », et le prophète Mahomet en pleurs tient lui aussi une pancarte « Je suis Charlie ». La dernière « une » de Charlie Hebdo est un nouveau dessin du Prophète. Elle repose la question de la représentation de la principale figure de l'islam, et de la figure humaine en général, dans la tradition islamique. Ce que disent les textes Le Coran n’interdit pas la représentation du Prophète, ni la représentation humaine en général. La sunna, l’ensemble des paroles et actions de Mahomet, un très large corpus dictinct du Coran trié et mis par écrit entre le VIIIe et le IXe siècle, n’interdit pas non plus de représenter le Prophète. Ce que l’on reproche au faiseur d’images, c’est de singer le travail de Dieu : il prétend insuffler une âme à la matière façonnée. Related:  Terrorisme / Intégrisme

Comment Boko Haram prospère sur les inégalités, l'analphabétisme, la corruption et l'arbitraire Au Nigeria, 2015 a commencé avec un massacre, probablement le plus meurtrier jamais perpétré par la secte islamiste Boko Haram. Plus de quinze villages totalement détruits, des centaines de personnes tuées. Le groupe né au début du 21ème siècle dans le nord-est du pays va toujours plus loin dans la violence. Au-delà de la religion, il prospère sur le terreau d’une zone de grande pauvreté, délaissée par le pouvoir central et qui ne profite pas de la manne pétrolière. Face à Boko Haram, les forces de sécurité sont elle-aussi dénoncées pour leur brutalité arbitraire et leurs pratiques de la torture. L’attaque a débuté le 3 janvier et a duré plusieurs jours. Les attaques de civils par le groupe armé Boko Haram se multiplient ces derniers mois dans cette région du nord-est du Nigeria. Boko Haram pratique aussi les enlèvements. Des exactions qui augmentent avec l’état d’urgence Mais d’où vient cette secte qui s’est muée en groupe armé ? Pauvreté massive en pays pétrolier Rachel Knaebel

Construis ta cité médiévale Au Moyen Âge, l'Europe est encore très rurale. Sur les terres du seigneur ou du monastère, de petits villages se regroupent autour d'une église. Pour assurer leur protection, leur seigneur a fait bâtir son château fort. La population se divise en trois groupes où chacun trouve une place et un rôle : les gens du peuple, les nobles et les religieux. Mots clés : Voir aussi : Vidéo Serious game Dossier Peshawar massacre survivors restage Facebook picture as tribute to friends Two teenagers who survived the horrific massacre of more than 130 schoolboys in Peshawar last month have paid tribute to two of their murdered friends by restaging a photograph which was widely shared online in the aftermath of the attack. Wearing the distinctive green and gold uniform of the city’s Army Public School, the two boys are pictured standing on the same cricket pitch where they previously posed with two schoolmates who were later killed by Pakistani Taliban suicide gunmen on 16 December. The new image was posted on the Facebook page of Talha Munir Paracha, who appears on the left side of the picture, alongside the other survivor of the group Hassan Javed Khan. The two missing boys are Rafiq Raza Bangash, standing second from left, and Mohammad Yaseen on the far right of the original photo. Like most of the victims, Bangash was watching a first aid lecture when gunmen burst into the school’s auditorium and began firing indiscriminately.

villa antique : Visite virtuelle Le praefurnium fournit la chaleur nécessaire au chauffage de l’édifice thermal. Il constitue le foyer d’alimentation du caldarium (salle chaude) et du tepidarium (salle tiède). Le bois, enfourné à l’entrée, produit l’air chaud, qui circule ensuite entre les pilettes, réchauffant ainsi les sols suspendus. Cet air et les fumées de combustion sont évacués par aspiration dans des canaux de brique creux appelés tubulures et installés dans des doubles cloisons le long des murs, avant de s’échapper par les cheminées du toit. L’eau des baignoires est chauffée dans un réservoir installé au-dessus du foyer. Vue du premier praefurnium en forme de four. Vue du second praefurnium.

La France a payé 58 millions de dollars à Al-Qaïda depuis 2008 Selon une enquête du New York Times du 29 juillet 2014, Al Quaïda a reçu depuis 2008, plus de 125 millions de dollars !!! Quoi ? Comment ? Et oui, 125 millions de dollars récoltés uniquement grâce aux rançons payés par les occidentaux pour obtenir la libération de leurs otages. (1) Toujours selon cette enquête, la France est le principal pourvoyeur de fonds de l’organisation terroriste. Dans cet article, Vicki Huddleston, ancienne ambassadrice des Etats-Unis au Mali dénonce : « Les Européens ont beaucoup de comptes à rendre. Dimanche, la plupart des dirigeants européens vont venir verser des larmes de crocodile sur les morts provoqués par des mouvements terroristes qu’ils ont largement contribué à financer. Inconséquence ou incompétence ? Quoi que… Cette fois, ce n’est pas seulement une minute de silence qu’on va nous demander, mais plutôt 2 ans et demi de silence, le temps d’arriver aux prochaines élections. Nous sommes tous des charlots. Références:

La représentation figurée du prophète Muhammad | Les carnets de l'Ifpo L’islam et ses pratiques, pas plus que tout autre phénomène humain, n’échappent aux mutations au fil de l’histoire. La question de la représentation figurée en général, et de celle du prophète de l’islam en particulier, a été diversement tranchée selon les périodes et les milieux. Si elle a parfois déclenché des débats animés, elle ne semble pas avoir posé un problème majeur ou permanent aux croyants musulmans ni à leurs juristes (Naef 2004). Les polémiques récentes, parmi les plus vives qu’aient connues l’histoire, sont attisées par le fait que les images qui les ont déclenchées sont des caricatures ; elles alimentent l’idée fausse et essentialiste que, « de tout temps », l’islam aurait interdit la représentation de son prophète, voire toute représentation humaine. Illustration 1 : Muhammad reçoit la révélation de l’ange Gabriel. Illustration 2 : Muhammad, sous la forme d’un nimbe dorée (en haut à gauche de l’image), détruit les idoles de la Kaaba. Bibliographie

Olivier Roy : «Le jihad est aujourd’hui la seule cause sur le marché» A travers ses multiples voyages, de l’Afghanistan au Yémen en passant par l’Iran, Olivier Roy, directeur de recherche au CNRS, est devenu l’un des spécialistes reconnus de l’islam. Si son dernier ouvrage, En quête de l’Orient perdu, entretiens avec Jean-Louis Schlegel, se lit comme un roman d’aventures, il n’en retrace pas moins l’histoire des idées de son époque. Jeune professeur de philosophie, il a travaillé à Dreux (Eure-et-Loir) dans les années 70, avant l’arrivée du FN, ou a séjourné en Afghanistan avant l’invasion soviétique. Partant de l’Etat islamique (EI) et de ses jihadistes, il dresse un état des lieux de nos cultures mondialisées et insiste sur les points communs entre Orient et Occident. Pour en finir avec le choc des civilisations. Dans votre dernier ouvrage, vous revenez sur le concept d’islam politique (1). L’islam politique consiste à construire cette religion comme une idéologie politique. Comment expliquer l’émergence de ce mouvement dans la région ?

Les chemins de la radicalisation, par Laurent Bonelli (Le Monde diplomatique, février 2015) Passé la stupeur des attentats, lorsque se dissipent les sentiments d’indignation et d’impuissance et que la peine se rétracte sur l’entourage des victimes, subsiste une lancinante question. Pourquoi, dans un contexte de paix, de jeunes Français ont-ils pu s’attaquer avec une telle violence à des individus choisis en raison de leurs opinions, de leur confession religieuse présumée ou de l’uniforme qu’ils portent ? Des assassinats commis par Mohamed Merah en mars 2012 à ceux des 7, 8 et 9 janvier 2015, revendiqués par les frères Kouachi et Amedy Coulibaly, en passant par l’attaque du Musée juif de Belgique, le 24 mai 2014, dont est accusé M. Mehdi Nemmouche, pas moins de vingt-huit personnes ont trouvé la mort sous les balles de leurs meurtriers. Que sait-on de ces derniers ? Cette relégation scolaire trouve parfois une compensation dans des sociabilités de rue (le monde des bandes) et les petits désordres qui les accompagnent. Taille de l’article complet : 3 168 mots.

Raphaël Liogier : “Le jihadisme ne vient pas du communautarisme mais de la désocialisation" Comment appréhender la réalité du jihadisme en France ? Raphaël Liogier – Il faut distinguer plusieurs types de jihadisme. D’abord le jihadisme guerrier archaïque, qui se développe au VIIIe siècle, qui n’est pas équivalent au martyre, et n’est pas le propre de l’islam ; puis, le jihadisme moderne, produit de la décomposition de l’islamisme et du néo-fondamentalisme. Au XIXe siècle, quelque chose de nouveau s’est produit : un regard focalisé sur l’Occident agresseur. Où mène cette convergence au début des années 1980 ? Il y a une sorte de prise en charge par des groupes extrémistes islamistes du mécontentement anticapitaliste des anciens groupes terroristes d’extrême gauche, et la reprise de certaines de leurs méthodes dans la grammaire du jihad. Aujourd’hui, ce modèle a changé. Qu’est-ce que Daech apporte de nouveau ? Qui sont les clients potentiels du jihadisme ? Les individus qui se sentent moins intégrés, fragiles, minoritaires, dont on peut renverser le sens du stigmate négatif.

"Les philosophes arabes contre le dogmatisme religieux" avec Ali Benmakhlouf (1/5)/ Hermann pour "Sans pardon" et son exposition - Littérature Les Têtes chercheuses Avec Ali Benmakhlouf, professeur de philosophie à l’université de Paris-Est. Il a écrit "Pourquoi lire les philosophes arabes" paru chez Albin Michel. Premier épisode de notre série "Les philosophes arabes contre le dogmatisme religieux" : "Al-Kindi". Ali Benmakhlouf @ Philippe Grollier / Albin MIchel Pourquoi lire les philosophes arabes Ali Benmakhlouf, professeur de philosophie à l'université de Paris-Est, retrace ici le sens de l'engagement des philosophes arabes dans la recherche de la vérité. Lire les philosophes arabes médiévaux avec l'oeil de la philosophie contemporaine pour y trouver des affinités de méthode et de doctrine : tel est le parti pris de ce livre. Lire ces philosophes arabes, c'est aussi les inscrire dans la tradition et le patrimoine de l'humanité, car ils ont su ménager des accès multiples à la vérité où religion et philosophie sont pensées de manière conjointe. L'invité culturel Hermann a accepté de dessiner pour les auditeurs de France Culture :

Related: