background preloader

E-commerce: les sept tendances 2015 aux USA - L'Express L'Entreprise

E-commerce: les sept tendances 2015 aux USA - L'Express L'Entreprise
Le e-commerce continue son irrésistible ascension aux Etats-Unis, avec des ventes en croissance de 14% en 2014 (par rapport à l'année précédente), d'après les derniers chiffres de Comscore. Une croissance quatre fois plus rapide que les ventes "off-line". Hors alimentaire, le e-commerce représente 12% des dépenses des consommateurs américains - contre 8% en France, selon les derniers chiffres de la Fevad. 1.Toujours plus de mobile Aux Etats-Unis, les ventes sur mobile représentent 11% du total des ventes en ligne (+17% en un an), d'après Comscore, qui prédit une forte croissance de ce segment en 2015. Un enjeu bien compris des vendeurs. 2. Permettre au client de passer simplement du site web au mobile et à la boutique physique : l'intégration des différentes interfaces est devenue elle aussi stratégique. 3.Conseils à la demande Live-chats, rendez-vous vidéo avec un vendeur, hotlines ouvertes 24 heures sur 24, réponses rapides aux questions posées sur les réseaux sociaux...

http://lentreprise.lexpress.fr/marketing-vente/ebusiness/e-commerce-les-sept-tendances-2015-aux-usa_1640194.html

Related:  BTS MUCEtude GRCRetail intelligencePyme

Les 4 piliers du marketing de l’expérience client. La plupart des annonceurs sont un peu perdus dans la manière d’appréhender les consommateurs aujourd’hui. Ils savent que beaucoup de choses ont changé, notamment avec internet, mais ils ne savent pas vraiment comment répondre à ces évolutions. Ils savent qu’ils doivent digitaliser leur communication, voire leur organisation. Ils sont conscients qu’il faut orienter leur marketing vers le client.

Les 3 piliers de la relation client sur les réseaux sociaux Une étude réalisée par le SNCD (Syndicat National des Communications Directes) a mis en évidence quelques chiffres intéressants concernant la relation entre les internautes et les marques. 83% des acheteurs en ligne utilisent les réseaux sociaux pour communiquer, c’est-à-dire pour faire part de leur avis sur un produit ou pour demander conseil directement à la marque. Pourtant, 69% des internautes ne se sentent pas suffisamment écoutés par les entreprises qu’ils suivent et avec lesquelles ils tentent d’échanger. Si les internautes s’abonnent aux pages des marques sur les réseaux sociaux, ce sont pour 2 raisons principales : en premier lieu, profiter de réductions exclusives et d’invitation à des événements (82%) et dans un second temps pour bénéficier d’un service client plus réactif (80%). C’est ce deuxième point qui nous interpelle plus particulièrement aujourd’hui, car il marque un tournant considérable dans la façon de gérer la relation avec la clientèle.

lsa-conso Popai France, l’association des professionnels du marketing sur le point de vente, a fait réaliser une étude sur les consommateurs d’hygiène-beauté. Menée par le cabinet Sens’O, la première partie était consacrée au parcours d’achat beauté. La deuxième partie était centrée sur le profil des shoppers beauté. La dernière s’arrête sur le cross-canal. L’enquête met en lumière six points clés. 1. Portrait d'un consommateur de plus en plus mobile Le nombre d’appareils mobiles actifs devrait atteindre 8,2 milliards d’ici 2018. Première conséquence: le m-commerce pourrait générer à lui seul 626 milliards de dollars d’ici 3 ans, soit presqu’autant que l’ensemble du e-commerce aujourd’hui… Vouchercloud dresse en infographie le portrait du consommateur mobile d’aujourd’hui et revient sur l’évolution de l’utilisation des appareils mobiles dans le monde.

Opportunités legislatives de la E-CRM Une opportunité pour les consultants e-Commerce et CRM Les états membres de l’Union européenne avaient jusqu’au 9 juillet pour transposer la directive sur le Règlement Extrajudiciaire des Litiges de Consommation. D’ici l’entrée en vigueur de la loi en janvier 2016, les experts et consultants en e-Commerce et/ou gestion de la relation client ont l’occasion de s’emparer de cette thématique et la transformer en opportunité de création de valeur et de conseil pour leurs propres clients. >> Inscrivez-vous ici Une nouvelle législation pour renforcer la confiance et la relation client

Les Français sont-ils fidèles aux marques ? - Influencia Les Français et les marques. Histoire d’amour passionnée ou relation sans lendemain ? Si la fidélité existe bel et bien entre les deux tourtereaux, attention aux couacs. Les grandes tendances du e-commerce mondial en 2015 Rakuten vient de livrer ses prévisions pour le retail en 2015. Après une année 2014 estimée à +20,1%, les ventes e-commerce devraient croître de +17,7% en 2015, un ralentissement surtout lié à la maturité du marché… Le e-commerce devrait générer un chiffre d’affaires global de 1 770 milliards de dollars en 2015, dont plus de 86 milliards en France (70 milliards d’euros). Odile Szabo, Directrice marketing et communication de PriceMinister-Rakuten, détaille 5 prévisions de développement pour l’industrie mondiale du Retail pour les 12 prochains mois :

Définition E-CRM L'e-CRM comprend notamment les techniques d’email marketing, les systèmes de personnalisation et de fidélisation en ligne et les outils de support client sur Internet. Avec leurs succès grandissants, les réseaux sociaux sont plus de plus intégrés aux outils e-CRM pour pouvoir en étendre leur portée : Les médias sociaux permettent d’engager les clients et les prospects. L'e-CRM permet d'échanger et partager avec ses clients, de créer une relation. Un moyen de les sonder, de les questionner, de prendre note de ce qu'ils disent et de réagir à leurs attentes.

Le commerce hybride de plus en plus en plus plébiscité Les Français font leurs achats sur Internet pour trois raisons principales : le prix, la praticité et le choix. Inversement, ils achètent en point de vente physique - plutôt que sur Internet - pour la possibilité de toucher ou tester le produit, pour l'immédiateté et le fait de ne pas avoir à retourner le produit s'il ne leur convient pas. Mais, lors de leur parcours d'achat, les consommateurs effacent les frontières entre e-commerce et magasin. * Plus de la moitié des consommateurs préfèrent se renseigner sur Internet (54 %),

Related: