background preloader

MENE1427925C

MENE1427925C
La prévention de l'absentéisme scolaire constitue une priorité absolue qui doit mobiliser tous les membres de la communauté éducative. Chaque élève, qu'il soit soumis à l'obligation scolaire ou qu'il n'en relève plus, a droit à l'éducation, un droit qui a pour corollaire le respect de l'obligation d'assiduité, condition première de la réussite scolaire. Cette circulaire présente les dispositions de la loi n° 2013-108 du 31 janvier 2013. Le nouveau dispositif prend en compte les modifications de l'article L. 131-8 du code de l'éducation et met fin aux mesures de suspension des allocations familiales et au contrat de responsabilité parentale. Il renforce l'accompagnement des familles, parfois très éloignées du monde de l'École, dans le suivi de la scolarité de leur enfant. C'est au plus près de l'élève, c'est-à-dire au sein de l'école et de l'établissement, que les mesures d'aide et d'accompagnement doivent d'abord être proposées. I.1 Au niveau de l'école ou de l'établissement Le repérer Related:  missions des CPEBulletin officiel

Quelles sont les modalités de traitement de l'absentéisme scolaire ? Un décret du mois de novembre 2014 vient de modifier les procédures dans le cadre du traitement de l’absentéisme scolaire en cas d’absence injustifiée d’un élève ou d’absences répétées dans un même mois sans motif légitime. Définition de l'absentéisme Lorsqu'un enfant manque momentanément la classe (sur une demi-journée ou une journée complète), les personnes responsables doivent, sans délai, faire connaître au directeur ou à la directrice de l'établissement d'enseignement les motifs de cette absence. Les seuls motifs réputés légitimes sont les suivants : maladie de l'enfantmaladie transmissible ou contagieuse d'un membre de la familleréunion solennelle de familleempêchement résultant de la difficulté accidentelle des communicationsabsence temporaire des personnes responsables lorsque les enfants les suivent. C’est seulement lorsque l’élève a manqué 4 demi-journées dans le mois que l’on commence à considérer qu’il y a absentéisme. Procédures à appliquer Références

MENE1525057C_SEGPA La section d'enseignement général et professionnel adapté (Segpa) est une structure qui a toute sa place dans le traitement de la grande difficulté scolaire. Elle a pour objectif la réussite du plus grand nombre d'élèves. Les enseignants spécialisés qui y exercent instaurent un climat de confiance et un contexte pédagogique stimulant. Par les méthodes pédagogiques spécifiques qu'ils mettent en œuvre, ils permettent aux élèves qui bénéficient de la Segpa de poursuivre leurs apprentissages tout en préparant leur projet professionnel. Les démarches pédagogiques utilisées prennent en compte les difficultés rencontrées par chaque élève et s'appuient sur ses potentialités pour l'aider à construire et à réaliser son projet de formation. La circulaire n° 2006-139 du 29 août 2006 relative aux enseignements généraux et professionnels adaptés dans le second degré (Egpa), définissait les modalités d'admission et de suivi des élèves accueillis en Segpa. - en renforcer le pilotage ; 1. 2. 3. 4. 5. 6.

Une instruction et une assiduité obligatoires C'est ma santé. Comment détecter et traiter la phobie scolaire Certains enfants développent de véritables phobies scolaires. Un vrai problème dont on a parlé aux entretiens de Bichat, qui se sont tenus du 5 au 7 octobre 2017 à Paris. Et c'est important d'intervenir maintenant, en début d'année. Les phobie scolaires ont plusieurs causes. Il y a d'abord des causes individuelles, qui tiennent à l'enfant. Une anxiété face à sa classe, la crainte de ne pas être à la hauteur, des mauvaises relations avec ses camarades ou un enseignant. Il ne faut pas aussi négliger les difficultés d'apprentissage, soit parce qu'il a du mal à suivre, soit au contraire, parce qu'il est surdoué. Il peut aussi y avoir des raisons familiales : certains enfants qui entretiennent des relations très étroites avec leurs parents ne supportent pas la séparation pendant les heures d'école. Enfin, la cause de cette phobie peut aussi venir de l'école elle-même. La solution doit toujours être individuelle, et adaptée aux facteurs en cause. Ces médicaments ne sont pas la seule solution.

Comment est né le CPE ? « Certains professeurs rechignent à assumer des tâches qu’ils considèrent moins nobles que l’enseignement. Les Conseillers Principaux d'Education (CPE) ont parfois l’impression que leurs collègues veulent leur refiler le sale boulot. » Christine Focquenoy est doctorante à l’Université d’Artois-CREHS et à l’Université de Lille 3-CIREL. Elle exerce comme CPE au lycée Queneau de Villeneuve d’Ascq et comme formatrice à l’ÉSPÉ de Lille. Ses recherches en sciences de l'éducation portent sur l'évolution de la fonction du CPE Vos recherches interrogent le mythe du surveillant général. Qu’en reste-t-il dans l’imaginaire ? Pour les auteurs des XIXe et XXe siècles, c’est un personnage qui suscite invariablement crainte et répulsion. Cette image correspond-elle à la réalité ? Une investigation historique m’a permis de confronter cette image aux profils des surveillants généraux de l’Académie de Lille. Vous avez également mené une enquête auprès d’anciens CPE ? Le CPE agit non pas contre mais avec.

2015-1351 du 26 octobre 2015 modifiant les dispositions du code de l'éducation relatives à la préparation aux examens des voies générale, professionnelle et technologique des lycées et à la délivrance du baccalauréat L'article D. 331-42 du code de l'éducation est remplacé par les dispositions suivantes : « Art. D. 331-42.-Tout élève ayant échoué à l'examen du baccalauréat, du brevet de technicien, du brevet de technicien supérieur ou du certificat d'aptitude professionnelle se voit offrir, à la rentrée scolaire qui suit cet échec, en vue de préparer cet examen, le droit à une nouvelle inscription dans l'établissement dont il est issu, le cas échéant selon des modalités adaptées au niveau des connaissances et compétences qu'il a acquises dans les matières d'enseignement correspondant aux épreuves de l'examen. Ce droit ne s'exerce qu'une seule fois. L'article D. 331-61 du même code est remplacé par les dispositions suivantes : « Art. L'article D. 341-20 du même code est remplacé par les dispositions suivantes : « Art. L'article D. 341-39 du même code est remplacé par les dispositions suivantes : « Art. L'article D. 334-13 du même code est remplacé par les dispositions suivantes : « Art. « Art.

Obligation scolaire - Absentéisme scolaire La loi n° 2013-108 du 31 janvier 2013 a abrogé les dispositions législatives relatives à la suspension des allocations familiales et au contrat de responsabilité parentale. Le nouveau dispositif prévoit, en cas de persistance du défaut d'assiduité, une nouvelle procédure d'accompagnement des parents d'élèves centrée sur l'établissement d'enseignement scolaire. Les mesures d'accompagnement et de soutien des parents et des élèves sont renforcées, grâce, notamment, à la contractualisation de ces mesures et à la désignation d'un personnel d'éducation référent. Prévenir l'absentéisme scolaire Au niveau de l'établissement scolaire Information des personnes responsables de l'élève Le renforcement des liens entre l'école, le collège, le lycée et les parents d'élèves constitue un élément indispensable de la prévention de l'absentéisme scolaire. Article L. 401-3 du code de l'éducation Article L. 131-4 du code de l'éducation Article D. 111-1 du code de l'éducation Repérer l'absentéisme

Phobie Scolaire | Définition de la Phobie Scolaire La phobie scolaire correspond à la situation de jeunes qui n’arrivent pas à aller à l’école pour des raisons irrationnelles. C’est un symptôme correspondant à des causes extrêmement diverses. Pour clarifier, il ne s’agit pas d’un manque d’intérêt pour l’école et pour indiquer la cause (des anxiétés) le terme de « refus scolaire anxieux » est souvent utilisé. Dans l’entretien que nous a accordé Marie-France Le Heuzey, responsable de l’unité de Psychopathologie de l'Enfant et de l'Adolescent de l’Hôpital Robert Debré à Paris, il ressort que la phobie scolaire n’existe pas du point de vue de la nomenclature psychiatrique (DSM V). Explication de la phobie scolaire par le Dr Marie-France LE HEUZEY Les raisons de cette « phobie » (ou de cette angoisse) ne sont pas les mêmes selon les individus et leur histoire personnelle. Ce n'est pas de la phobie et ce n'est pas scolaire Comment comprendre cette phrase ? Tout d’abord la phobie scolaire est liée à l’école en tant que lieu de vie.

MENH1517711C Les missions générales des conseillers principaux d'éducation (CPE) sont définies à l'article 4 du décret n° 70-738 du 12 août 1970 modifié relatif au statut particulier des conseillers principaux d'éducation : « Sous l'autorité du chef d'établissement et éventuellement de son adjoint, les conseillers principaux d'éducation exercent leurs responsabilités éducatives dans l'organisation et l'animation de la vie scolaire, organisent le service et contrôlent les activités des personnels chargés des tâches de surveillance. Ils sont associés aux personnels enseignants pour assurer le suivi individuel des élèves et procéder à leur évaluation. En collaboration avec les personnels enseignants et d'orientation, ils contribuent à conseiller les élèves dans le choix de leur projet d'orientation. » Les CPE sont concepteurs de leur activité qui s'exerce sous l'autorité du chef d'établissement en lien avec le projet d'établissement. 1 - La politique éducative de l'établissement 2 - Le suivi des élèves

MENE1532440A_classes_3ème_Préparatoire_Enseignement_Professionnel Article 1 - Au cours du cycle 4, dans le cadre de l'élaboration de leur parcours Avenir (parcours individuel d'information, d'orientation et de découverte du monde économique et professionnel), les élèves volontaires des classes de troisième de collège peuvent bénéficier, après accord de leurs représentants légaux, d'une organisation spécifique des enseignements appelée « troisième préparatoire à l'enseignement professionnel » qui a pour objectif d'accompagner vers la réussite scolaire des élèves prêts à se remobiliser pour la construction de leur projet personnel de poursuite d'études dans les différentes voies de formation. L'organisation des enseignements se fait dans ces classes conformément aux dispositions de l'arrêté du 19 mai 2015 susvisé, sauf dispositions spécifiques prévues par le présent arrêté. Les modalités d'admission et d'affectation des élèves dans ces classes sont fixées par le recteur d'académie. Fait le 2 février 2016. Annexe

Absentéisme, déscolarisation, décrochage scolaire, les apports des recherches récentes Notes CESDIP/CNRS – IUFM Nord, Pas-de-Calais. Machard, Les manquements à l’obligation scolaire, janvier 2003, rapport remis à Luc Ferry, ministre de la Jeunesse, de l’Éducation nationale et de la Recherche, Xavier Darcos, ministre délégué à l’enseignement scolaire, Christian Jacob, ministre délégué à la famille. Cf. Appel d’offres de décembre 1999 sur les processus de déscolarisation, ministère de la Justice, de l’Éducation nationale, Délégation interministérielle à la ville, Fonds d’action et de soutien pour l’intégration et la lutte contre les discriminations. Cf. colloque Éducation, violences et conflits en Afrique (mars 2006), Kinshasa prévu pour mars 2006, réseau Famille et scolarisation en Afrique (FASAF) et Réseau ouest et centre africain de recherche en éducation (ROCARE). Circulaire du 25 octobre 1996 sur le contrôle de l’assiduité, circulaire du 15 octobre 1998, sur la lutte contre les violences en milieu scolaire.

Note phobie scolaire MENE1528696C Les écoles et les établissements scolaires peuvent être confrontés à des accidents majeurs, qu'ils soient d'origine naturelle (tempête, inondation, submersion marine, séisme, mouvement de terrain...), technologique (nuage toxique, explosion, radioactivité...), ou à des situations d'urgence particulières (intrusion de personnes étrangères, attentats...) susceptibles de causer de graves dommages aux personnes et aux biens. En conséquence, chacun doit s'y préparer, notamment pour le cas où leur ampleur retarderait l'intervention des services de secours et où l'école ou l'établissement se trouveraient momentanément isolés. Tel est l'objectif du plan particulier de mise en sûreté (PPMS) face aux risques majeurs, adapté à la situation précise de chaque école et de chaque établissement, qui doit permettre la mise en œuvre des mesures de sauvegarde des élèves et des personnels en attendant l'arrivée des secours ou le retour à une situation normale. L'information des familles Annexe À consulter

MENE1634901C_scolarisation des élèves handicapés La présente circulaire annule et remplace le point 4.3 de la circulaire n° 2010-088 du 18 juin 2010 abrogée pour partie par la circulaire n° 2015-129 du 21 août 2015 « Unités localisées pour l'inclusion scolaire (Ulis), dispositif pour la scolarisation des élèves en situation de handicap dans le premier et le second degrés ». La loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées pose le principe de la scolarisation prioritaire des élèves handicapés en milieu scolaire ordinaire, la scolarisation en milieu spécialisé étant l'exception. L'article L. 111-1 du code de l'éducation affirme le principe de l'école inclusive. Les articles D. 351-3 à D. 351-20 du code de l'éducation précisent les modalités de mise en œuvre des parcours de formation des élèves en situation de handicap. 1. 1.1. L'expression d'un projet Une orientation réfléchie - Processus et choix d'orientation 1.2. 1.3. 1.4. 2. 3. 4. 5. 5.1. 5.2.

Related: