background preloader

La légende noire des Templiers

La légende noire des Templiers
Related:  Esotérique

Histoire des templiers Près de sept cents ans se sont écoulés depuis que les bûchers allumés par le Pape Clément V, ont dévoré le premier ordre militaire que la Religion eût institué pour la conservation de ses plus chers, de ses plus augustes monuments. Dans ce long intervalle de temps, la vérité a été obscurcie, étouffée, et la voix des siècles est restée muette dans la crainte d'offenser de grands noms et un grand pouvoir, mais enfin leur innocence, attestée par les actes même ; de leur procès, n'est plus un problème et la Tragédie qui vient de consacrer ce grand événement par un grand spectacle, sera tout-à-la-fois un moment précieux pour la vertu opprimée et honorable pour les lettres. Comment se fait-il que des hommes instruits puissent avancer aujourd'hui que la destruction de l'Ordre des Templiers est l'un des plus obscurs évènements de l'histoire moderne ? Et que par une assertion semblable ils remettent pour ainsi-dire en question l'innocence de tant d'illustres victimes ? C'est, dit St.

GISORS ET L’ENIGME DES TEMPLIERS Hommage à Georges Ageon En 1962, la publication par Gérard de Sède aux éditions René Julliard du livre « les Templiers sont parmi nous » (réédité chez Plon en 1976 et chez J'ai Lu en 1978) attira l'attention du grand public sur cette petite ville du Vexin à la porte de la Normandie : Gisors. 40 se sont écoulés depuis « les révélations » de Gérars de Sède et Gisors garde tout son mystère… La forteresse de Gisors : Le château de Gisors est l'une des forteresses les plus connues de l'architecture militaire du XIIe siècle. Déjà avant cette date, Gisors (Gisus-Ritum, qui signifierait homme du gué-sur-l'Epte) était un camp retranché dépendant du château de Neaufles-Saint-Martin dans la vallée de l'Epte (ne pas confondre avec Neauphe-le-Château, près de Thoiry). Gisors est l'ancienne capitale du Vexin normand et sa possession donna lieu à des luttes fréquentes entre les Ducs de Normandie et les Rois de France. Certains attribuent la construction du principal du château de Gisors aux Templiers. .

Ordre du Temple Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article traite des Templiers d'un point de vue strictement historique. Pour plus de détails sur les légendes et les théories aujourd'hui non validées sur l'ordre du Temple voir l'article Légendes au sujet des Templiers L'ordre du Temple était un ordre religieux et militaire issu de la chevalerie chrétienne du Moyen Âge, dont les membres étaient appelés les Templiers. Naissance de l'ordre du Temple[modifier | modifier le code] Le contexte religieux et politico-militaire[modifier | modifier le code] Au XIe et XIIe siècle, le renouveau du monachisme chrétien vit la fondation de nombreux ordres religieux avec notamment les convers qui privilégiaient le travail manuel, et la rénovation de la vie canoniale qui adopta la Règle de saint Augustin, les chanoines s'engageant à la différence des moines dans des activités hospitalières (Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, Ordre de Saint-Lazare de Jérusalem) ou dans la vie paroissiale.

Légendes au sujet des Templiers Cet article traite des légendes et des théories qui se sont développées après la disparition de l'ordre du Temple. Pour plus de détails sur l'aspect strictement historique voir l'article Ordre du Temple La fin de l'ordre du Temple (1307-1314) a provoqué l'apparition de nombreuses légendes au sujet des Templiers. Ces légendes sont apparues essentiellement à partir du XVIIIe siècle, en particulier dans les milieux maçonniques, qui vont voir en eux le maillon avec les bâtisseurs mythiques du temple de Salomon. Ces légendes se sont développées et portent généralement sur la survivance secrète de l'ordre et la nature d'un mystérieux trésor, source de leur richesse et de leur puissance, ce trésor étant souvent lié à la légende du Graal. Les origines des légendes[modifier | modifier le code] Un certain nombre d'aspects de l'histoire de l'Ordre du Temple sont à l'origine des nombreuses légendes apparues à son sujet : Avant le XVIIIe siècle[modifier | modifier le code] « Pape Clément ! Ordre du Temple

L’affaire des Templiers Les Templiers L’ordre des Templiers est fondé au début du XIIe siècle, après la première croisade, par deux chevaliers français : Hugues de Payns et Geoffroy de Saint-Omer. L’ordre du Temple est à l’origine destiné à recruter une garde de chevaliers pour la protection des lieux saints et notamment le Temple de Jérusalem, mais aussi des pèlerins. Les Templiers sont des moines-soldats, soumis à une règle monastique, voués à l’abstinence pour conserver leur aptitude au combat. Implantés en Orient, ils amassent de nombreuses richesses, obtenues par donations ou concessions (terres, commanderies, rentes). Pendant plus d’un siècle, de Philippe-Auguste à Philippe IV Le Bel, le trésor du Temple est un véritable centre financier. Cependant, l’ordre devient de plus en plus la cible des critiques et des attaques de toutes parts. L’affaire des Templiers fit trembler le royaume de France, et anima la lutte ouverte entre le roi et le Pape. par Cyra

Malédiction des Templiers MEMODOC, Les Chevaliers hospitaliers du Temple de Jérusalem, ou ordre des Templiers Les templiers prirent ce nom à cause de leur établissement qui se fit proche du Temple de Jérusalem l'an 1118 du temps du roi Baudouin. Leur emploi était de défendre les pèlerins et de rendre les chemins sûrs contre les courses des infidèles. Quelques-uns veulent que les premiers fondements de l'ordre des Templiers furent jetés l'an 1096 par Hugues de Payens et par Godefroy de Saint-Omer du pays d'Artois, qui reçurent du pape Honoré III et d'Etienne patriarche de Jérusalem, leur règle et leur habit, qui étaient de couleur blanche avec une croix rouge, pour signifier l'innocence et le martyre, comme dit Aubert le Mire, leur titre était de Notre-Dame. Ils avaient trois ordres parmi eux, les grands-croix, les simples chevaliers et les servants qui portaient une demie croix. Cet ordre fleurit plus de 200 ans ; il avait deux millions de revenu et l'on y comptait 40.000 commanderies. Jean Mariana jésuite en parle indifféremment et sans passion, balançant l'une et l'autre opinion.

Le vendredi 13 A History of the Knights Templar and Their Involvement with the Priory of Sion By Tracy R. Twyman Originally written for Dagobert’s Revenge Magazine, Copyright 1998 (Does not necessarily represent author’s current viewpoint.) According to chroniclers of their early years, the Knights Templar were founded in 1188 by Hughes de Payen, a vassal of the Count of Champagne. For the next nine years they admitted no new members to their order — strange since the nine founding members hardly seem like they would have provided an adequate number of staff to protect all of the roads to the Holy Land. to suspect that he had been silenced by the royal muzzle to cover up for the Templars’ actual activities — excavating the Temple Mount. During their first nine years they became famous throughout Europe as the selfless “Militia of Christ.” As their fame grew, so did their ranks, and thus, their property holdings. Their political influence spread in direct proportion to their huge banking operation. However, not all Templars were arrested. The fate of the arrested knights varied.

Related: