background preloader

Glowee, c'est la mer qui nous éclaire

Glowee, c'est la mer qui nous éclaire

http://www.glowee.fr/

Related:  Rêvesolutions et GénialeriesChimie / France - EuropeAP_MS_Le biomimétismeSocial-Politique-Educationloreney

Batterie sodium-ion: une révolution en marche Le réseau français RS2E, qui réunit chercheurs et industriels, a dévoilé le premier prototype de batterie sodium-ion. Cette technologie inspirée des batteries lithium-ion qui équipent déjà ordinateurs portables et véhicules électriques pourrait permettre le stockage de masse des énergies renouvelables dites intermittentes. C’est une annonce qui risque de faire du bruit dans le monde très concurrentiel des batteries. Des chercheurs français du réseau RS2E (link is external) 1 ont dévoilé aujourd’hui le premier prototype de batterie sodium-ion 18650, un format standard utilisé notamment dans nos ordinateurs portables. L’information n’a l’air de rien pour les non-spécialistes… Et pourtant. Des bactéries lumineuses pour éclairer la ville du futur (4/5) A l’aide de micro-organismes marins, la start-up française Glowee veut éclairer les vitrines et le mobilier urbain sans électricité. Elle fait partie des innovations présentées à Futur en Seine. Ce n’était au départ qu’une idée lancée par des étudiants en design après avoir vu un reportage sur les poissons luminescents des abysses : remplacer l’électricité des vitrines et du mobilier urbain par l’éclairage naturel d’organismes vivants.

Elites françaises : enquête sur un monde clos Au pays de la méritocratie républicaine, l’accès aux plus hautes fonctions dépend toujours de l’origine sociale. Historiens, sociologues et politologues décryptent les mécanismes à l’œuvre. LE MONDE IDEES | • Mis à jour le | Par Raphaëlle Rérolle Glowee, le système de bioéclairage vivant A propos Glowee est un système de bioéclairage, sans consommation d'électricité ni émission de pollution lumineuse, grâce à la bioluminescence, propriété naturelle d'organismes vivants à produire de la lumière. Il a été conçu pour répondre aux problématiques actuelles de l’éclairage urbain.

Le GNL, une énergie performante et propre Le GNL, une énergie d'avenir Le GNL est la plus propre des énergies fossiles. Dans le contexte de transition énergétique actuel fixé par la Commission Européenne, il représente une excellente alternative pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre et lutter contre le réchauffement climatique. En développant l'usage du GNL, notamment dans l'industrie et les transports, Elengy entend contribuer activement à la protection de l'environnement. Le gaz naturel et le gaz naturel liquéfié dans la transition énergétique Les qualité du gaz naturel (faible impact de sa combustion sur l'environnement), sa performance énergétique et ses réserves abondantes largement réparties à travers le monde en font une énergie d'avenir : la consommation de gaz naturel devrait atteindre 25% du portefeuille mondial de l'énergie d'ici 2035, contre 21% aujourd'hui, soit une demande de 5 1000 milliards de m3 (Gm3).

Le biomimétisme est-il l'avenir du développement durable ? Depuis toujours, les humains, de façon plus ou moins consciente, se sont inspirés de la nature dans leur façon de vivre, de construire ou de produire. Cependant, c’est davantage l’aspect formel ou esthétique des organismes vivants, qui fut longtemps reproduit par les hommes, que ce soit par les bâtisseurs des huttes primitives dont la structure rappelait l’armature d’un squelette, ou au début du 20ème siècle par les architectes comme Gaudi, qui dans la mouvance de l’Art nouveau, construisirent des monuments en s’inspirant des courbes et des motifs présents dans les formes organiques. Ce rapport aux formes visibles naturelles commence à être théorisé à partir du 16ème siècle, quand on interroge la pertinence à imiter la nature. Cette vision ne fait pas de l’activité humaine un redoublement de la nature, mais un complément de celle-ci.

Les grandes écoles les plus cotées recrutent plus que jamais dans les classes prépas parisiennes A mesure que les prépas se sont démocratisées, certaines sont devenues encore plus élitistes. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Emmanuel Davidenkoff et Séverin Graveleau Plus de 70 % des admis à Polytechnique et HEC sont issus d’une classe prépa parisienne ou francilienne : Henri-IV, Louis-le-Grand ou encore Saint-Louis à ­Paris, Sainte-Geneviève (dit ­ « Ginette ») à Versailles – pour ne citer qu’elles. Le phénomène n’est pas nouveau mais il s’est accentué ces quinze dernières années, à mesure que les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) ouvraient leurs portes, avec succès, à de nouveaux publics. En 2016, 86 500 élèves étaient inscrits en classe prépa, soit 11 000 de plus qu’il y a dix ans.

La bioluminescence Après la guerre, l'américain W.D McElroy démontra que cette réaction de bioluminescence nécessitait aussi de l'oxygène et de l'ATP en présence de l'ion divalent magnésium. ( Mg2+ ) Voici les différentes étapes de la réaction : -> Au début de la réaction, l'ATP se lie avec le substrat ( la luciférine ) après avoir été lié avec l'ion magnésium. ( l'ATP ne sert pas de molécule énergétique ) En effet, le complexe MgATP sert de support pour la luciférase. -> Ensuite la Luciférine va réagir avec l'enzyme ( la Luciférase ) et donner une forme intermédiaire, la Luciférine adénylate. On a par la même occasion une libération de Pyrophosphate. -> Sur ce complexe, l'oxygène va réagir en donnant l'Oxyluciférine, un peroxyde qui va rapidement ce cycliser après une libération d'AMP ( Adénosine-5'-monophosphate )

Gaz naturel liquéfié (GNL) : définition, stockage, transport, chiffres Le GNL (Gaz Naturel Liquéfié) désigne le gaz naturel transformé sous forme liquide. Cet état est atteint lorsque le gaz est refroidi à une température d’environ -161°C à pression atmosphérique. Le gaz naturel liquéfié est un liquide dit « cryogénique » (liquide dont la température est inférieure à -150°C). Après traitement, la liquéfaction permet de condenser le gaz naturel en GNL en réduisant son volume d’un facteur de près de 600 pour un même pouvoir calorifique, ce qui facilite son transport par voie maritime. Le GNL est essentiellement constitué de méthane (à plus de 90%)(1). C’est un liquide inodore, sans couleur, non corrosif et non toxique. Conférence : le biomimétisme, lorsque le vivant inspire - Le blog de Sup'Biotech Sup'Biotech et le Discovery Innovation Lab (DIL) ont proposé une conférence intitulée « NatureLab : Faites de la nature votre labo de R&D ! » pour faire le point sur le biomimétisme, un domaine en pleine émergence. Organisée le 19 mars 2015 sur le Campus technologique IONIS Education Group - Kremlin-Bicêtre, elle a donné la parole à des experts et des professionnels de différents horizons. « Notre volonté est de nous impliquer dans l'ensemble des sciences du vivant, explique Vanessa Proux, directrice générale de Sup'Biotech, en ouverture. Le biomimétisme en fait naturellement partie. » Pour Emmanuel Delannoy qui dirige l'Institut INSPIRE, « son histoire a commencé il y a 3,8 milliards d'années.

Le niveau des diplômes a-t-il baissé en France ? Pas si simple… Entretien avec Fabrice Murat, chercheur et coauteur d’une étude sur les effets de l’âge et de la formation initiale sur la compétence des adultes. LE MONDE | • Mis à jour le | Propos recueillis par Adrien de Tricornot Les étudiants d’hier étaient-ils mieux formés, à diplôme égal, que les étudiants d’aujourd’hui ? Fabrice Murat, chercheur au ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, résume les enseignements de l’étude qu’il a menée avec son collègue de la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), Thierry Rocher, « L’évolution des compétences des adultes : effet “génération” et “effet cycle de vie” », parue dans le dernier numéro de la revue de l’Insee Economie et statistiques.

Related: