background preloader

Animation : Coûts, CA et marge

Animation : Coûts, CA et marge

http://www.youtube.com/watch?v=GFepwk8YyQI

Related:  Gestion des coûts en hôtellerie-restaurationCEJMprix

fiche technique simplifiée par méthode des 20/80 Les non-vendus représentent tous les coûts de matières premières qui ne sont pas vendues. Exemple : pain, sel, poivre, moutarde, ketchup... et parfois des pré-entrées ou pré-desserts (grande table), voire les bonbons offerts avec l'addition. Le plus simple est de suivre sur une période (par exemple un mois) le coût de toutes ces petites choses, d'en faire le total et de le diviser par le nombre de clients servis dans le mois pour obtenir un coût par client. Exemple : 450 € pour 1 500 clients = 0,50 € par client. Société générale : 20% des agences vont fermer du 29 septembre 2015 Le journal Les Echos révèle que la Société Générale envisage de fermer jusqu'à 20 % de ses agences bancaires. C'est une illustration supplémentaire des changements induits par le numérique. Il n'y a pas de raison que la banque ne soit pas concernée. La Société Générale prépare donc la suppression, d'ici 2020, d'une agence sur cinq.

Brandalley : les internautes fixent eux-mêmes le prix des articles BrandAlley s'apprête à lancer une campagne qui pourrait bien faire parler d'elle. Le site de mode a en effet annoncé la mise en place d'une opération de 4 jours pendant laquelle ses clients auraient la possibilité de fixer eux-mêmes le prix des articles achetés sur la plateforme. Prêt-à-porter, accessoires, décoration... à partir du prix de vente initial, les internautes peuvent à leur gré, choisir de baisser les prix jusqu'à un euro, ou au contraire de les augmenter.

Le cost controller, le gardien des coûts Pour épouser le métier de cost controller dans l'hôtellerie-restauration, il faut non seulement avoir une appétence pour les chiffres, mais aussi une bonne connaissance des métiers des CHR. "Le cost control est très différent dans l'hôtellerie par rapport au contrôle de gestion comme on l'entend dans les écoles de commerce, explique Philippe Parodi, directeur financier au Grand Hyatt Cannes Hotel Martinez. La connaissance des métiers de la restauration est essentielle pour comprendre les spécificités et donc les coûts des recettes et la gestion d'une cuisine." Aussi, le cost controller est souvent passé avant par l'économat ou le contrôle des recettes. C'est le cas de Yann Sureau, du Martinez, qui est auparavant passé par la réception et le contrôle des recettes. Frédéric Le Guillanton a un parcours plus atypique : après la sommellerie, il est devenu commercial dans d'autres secteurs.

Poult : le management démocratique existe – InternetActu Le groupe toulousain Poult est aujourd’hui le deuxième vendeur de biscuits en France, derrière LU. Si la marque ne vous est pas aussi familière, c’est que Poult fabrique des produits affichant la griffe du distributeur. En fait, ses cinq usines et ses huit cents employés fournissent quasiment toutes les chaînes de supermarchés et d’hypermarchés de l’Hexagone. Jérôme Introvigne (@oimoci), ancien directeur de l’innovation, a remplacé au pied levé Carlos Verkaeren, PDG de la société, sur la scène de Lift France. Il n’aurait logiquement pas dû être à Lift pour nous présenter cette dernière, puisqu’il l’a quittée la semaine précédente pour monter sa start-up, Skiller, une plateforme collaborative de partage de compétence professionnelle ! Mais il reste cependant suffisamment enthousiaste à l’égard de son ancien employeur pour le représenter.

Le casse-tête du yield management, version SNCF Comment optimiser ses tarifs en fonction de la période, de l’horaire et de la demande sans basculer dans un système trop complexe pour le client ? La compagnie ferroviaire n’a pas totalement résolu l’équation. La prochaine fois que vous prendrez le TGV entre Paris et Marseille, tentez l’expérience. Si vous examinez du coin de l’œil les billets de vos voisins, vous observerez qu’ils portent tous un nom différent : Loisir, Pro Seconde, Prem’s, Prem’s Week-end ou iDTGV. Vous vous rendrez surtout compte qu’aucun passager, ou presque, n’a déboursé la même somme : l’un a payé 25 euros, l’autre 102,50 euros.

Comment évaluer et suivre ses fournisseurs ? Si l'on veut respecter les normes ISO, on se doit de mettre en place une démarche d'évaluation et de suivi de ses fournisseurs. Toutefois, pour que cette action représente un véritable atout pour la gestion quotidienne, encore faut-il qu'elle soit réfléchie, efficace et bien menée. Quelles sont vos exigences ? Quels indicateurs choisir ? Comment les obtenir ?

20005-20150828ARTFIG00296-le-the-des-ex-fralib-arrive-chez-auchan-carrefour-casino-intermarche-et-franprix C'est la concrétisation de plusieurs années de lutte. Cinq ans pile après la décision du géant anglo-néerlandais Unilever de fermer son usine de thés et d'infusions (Lipton, Éléphant) Fralib à Gémenos (Bouches-du-Rhône), les premiers sachets de Scop.Ti -qui a repris l'activité de l'usine en 2014- vont rejoindre les rayons de la grande distribution française. La Société Coopérative Ouvrière Provençale de Thés et Infusions a ainsi signé cet été des contrats avec 300 Franprix, 7 Auchan, ainsi qu'avec plusieurs Géant Casino, Casino, Carrefour, Intermarché au niveau national.

Promettre des prix bas ne garantit pas la fidélité des consommateurs Promettre les prix les plus bas ne suffit plus à attirer de nouveaux clients, et encore moins à les fidéliser. Les dispositifs marketing cross canal et SoLoMo constituent des leviers à actionner rapidement mais ils ne sauraient être efficaces sans une exploitation adroite des téraoctets de données clients aujourd'hui disponibles. Pendant plus de 40 ans, les entreprises ont joué sur les prix pour attirer et fidéliser les consommateurs. Dans le contexte actuel de baisse de la consommation et de resserrement du pouvoir d'achat des ménages, la grande distribution a même relancé ouvertement la "guerre des prix bas" entre enseignes - et pas seulement face au hard discount. La situation économique laisserait à penser que garantir le prix le plus bas redevient le levier de fidélisation client le plus efficace. Mais les consommateurs des années 2010 ne ressemblent plus du tout à ceux des années 1970 ou 1980.

Related: