background preloader

La lutte contre les inégalités scolaires

La lutte contre les inégalités scolaires
La réforme de l'allocation des moyens pour tous Au-delà des réseaux de l’éducation prioritaire, j’ai voulu que les critères sociaux et territoriaux soient désormais pris en compte dans l’attribution des moyens à l’ensemble des écoles et collèges de France. Ce changement de philosophie va, rentrée après rentrée, permettre de rendre l’école plus juste. Et ainsi, réduire les inégalités de départ. Les déterminismes sociaux pèsent trop fortement sur la réussite scolaire des élèves. Les chiffres sont édifiants. Ce nouveau modèle plus fin et objectif prend mieux en compte la difficulté sociale des publics scolaires. À partir de la rentrée 2015, rentrée après rentrée, ce modèle va permettre d’adapter le nombre d’élèves par classes en fonction des besoins spécifiques des écoles. La réforme de l'éducation prioritaire Najat Vallaud Belkacem ministre de l'Éducation nationale Au fil du temps, elle était devenue hétérogène et peu lisible. c'est la hausse du budget 2015 pour l'éducation prioritaire

http://www.gouvernement.fr/action/la-lutte-contre-les-inegalites-scolaires

Related:  elodiedrgEcole et mobilitéTPE ESRemédiation au décrochageLutte contre le décrochage scolaire

Le Monde. Comment le système éducatif français aggrave les inégalités sociales? Le Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco) dévoile, mardi, deux ans de travaux sur l’école. Le bilan est désastreux. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Mattea Battaglia et Aurélie Collas Des inégalités sociales à l’école, produites par l’école elle-même… C’est la démonstration que fait le Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco), en rendant publiques, mardi 27 septembre, les conclusions d’une vingtaine de rapports. Tout un spectre de la recherche – des sociologues aux économistes, des didacticiens aux psychologues, français et étrangers – a été mobilisé deux années durant, pour interroger ce mythe de l’égalité des chances dans notre système éducatif. Et rendre plus transparente la fabrique de l’injustice scolaire.

Le CNESCO aux sources d'une école championne des inégalités Comment l'école française est-elle devenue la plus inégalitaire des pays développés ? Le Conseil national d'évaluation du système scolaire (CNESCO) a publié le 26 septembre un passionnant rapport sur le sujet. Il en ressort que les premières responsables du creusement des inégalités sont les politiques scolaires elles-mêmes avec, notamment, une politique d'éducation prioritaire qui enfonce aujourd'hui plus qu'elle n'aide les élèves défavorisés. De moins en moins d'enfants défavorisés dans les collèges privés La Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) a classé les collégiens français en quatre groupes selon leur origine sociale : très favorisée (22,7 % des enfants), favorisée (12,5 %), moyenne (26,9 %), défavorisée (37,8 %). Les enfants de professeurs entrent dans la première catégorie malgré des revenus moins élevés que les cadres supérieurs, car ce classement prend également en compte le capital culturel. Le groupe des défavorisés comprend les enfants de chômeurs, ouvriers et inactifs n'ayant jamais travaillé. Très peu de mixité sociale

Quelles sont les modalités de traitement de l'absentéisme scolaire ? Un décret du mois de novembre 2014 vient de modifier les procédures dans le cadre du traitement de l’absentéisme scolaire en cas d’absence injustifiée d’un élève ou d’absences répétées dans un même mois sans motif légitime. Définition de l'absentéisme Lorsqu'un enfant manque momentanément la classe (sur une demi-journée ou une journée complète), les personnes responsables doivent, sans délai, faire connaître au directeur ou à la directrice de l'établissement d'enseignement les motifs de cette absence. Les seuls motifs réputés légitimes sont les suivants : maladie de l'enfantmaladie transmissible ou contagieuse d'un membre de la familleréunion solennelle de familleempêchement résultant de la difficulté accidentelle des communicationsabsence temporaire des personnes responsables lorsque les enfants les suivent.

Décrochage scolaire De l'école à l'emploi : le parcours individuel d'orientation professionnelle Nicolas TORRES, adjoint à la cheffe du bureau de l'orientation et de l'insertion professionnelle, ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, direction générale de l'enseignement scolaire, sous-direction du socle commun, de la personnalisation des parcours scolaires et de l'orientation ;Xavier VINET, chef du service académique d'information et d'orientation, académie de Nantes, délégué régional de l'Office national d'information sur les enseignements et les professions (ONISEP) ;Françoise LEFEBVRE, proviseure du lycée Marie Curie de Nogent-sur-Oise, académie d'Amiens, directrice du groupement d'établissements pour la formation continue (GRETA) Sud-Oise ;Catherine BEUZIT, principale du collège Molière à Bouillé-Loretz dans les Deux-Sèvres, académie de Poitiers. Avec les contributions enregistrées de : Animatrice : Sonia LEVERD, ingénieur de formation ESENESR.

Centre d'observation de la sociéité: la postition de la France, selon les données européennes, concernant les inégalités scolaires. L'école française, royaume des inégalités et du décrochage ? La thèse est devenue un lieu commun du débat public, repris par tous les commentateurs, quel que soit leur bord politique. Pourtant, notre modèle d’éducation et de formation est surtout mal classé en matière de formation des adultes, selon les données européennes . Dans le domaine de l'échec et des inégalités scolaires, la France n’est pas en si mauvaise position contrairement à ce que l'on indique en se fondant un peu vite sur les résultats de l'étude Pisa de l'OCDE.

Quelles inégalités l'école doit-elle combattre ? L'éducation sera à coup sûr au cœur des débats de la campagne présidentielle, chaque candidat promettant un système scolaire moins inégalitaire. Mais de quelles inégalités parle-t-on ? Emission en partenariat avec le journal La Croix, co-animée avec Guillaume Goubert. La réforme du collège est encore sur les braises que François Hollande en promet une autre, sans doute aussi passionnelle, pour les prochaines années: celle du lycée. Accueil de l’enfant : un engagement de qualité de la ville © P. Schalk / Communauté urbaine de Strasbourg La Ville de Strasbourg consacre en 2015 à l'enfance et à l'éducation un budget de global de 107M euros : 31M euros en investissement, 28,8M euros en fonctionnement et 47,2M euros en personnel. Les dotations aux écoles pour l'achat des fournitures scolaires et du petit matériel. Cette dépense s'élève à 1 M euros.

Le Service Civique - Ma Seconde Chance Mon fils a besoin d'aide, il est en quatrième, il n'a pas de motivation dans ce qu'il fait, il va à l'école mais il attend que ça se passe. Comment je peux l'aider ? J'ai peur qu'il décroche... La première chose à faire est d'en parler avec les personnels qui sont au collège, qui sont à votre écoute, le professeur principal, le chef d'établissement, le conseiller d'orientation-psychologue. Selon la nature et le degré des difficultés rencontrées par votre fils, différents dispositifs d'aide et de soutien existent.

MLDS : Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire (ex-MGI : Mission Générale d'Insertion) La mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS) a deux finalités : réduire, par des actions de prévention, le nombre de sorties sans diplôme ;prendre en charge les élèves décrocheurs de plus de 16 ans en vue d'une rescolarisation et/ou d'une qualification reconnue, pour une insertion sociale et professionnelle durable. La MLDS travaille maintenant en étroite collaboration avec le responsable du réseau FOQUALE (Formation Qualification Emploi) qui a en charge la mise en œuvre d'un projet collectif de la mission de lutte contre le décrochage. Cette nouvelle entité (généralement une par bassin) est animée par un responsable qui doit mettre en place un comité de réseau, composé de chefs d'établissement de collèges, lycées d'enseignement général et technologique (LEGT) et lycées professionnels (LP), du directeur de centre d'information et d'orientation (DCIO) et des membres des corps d'inspection référents du bassin. 1 – Repérer - prévenir 1.1 – Les élèves en difficulté

Le café pédagogique. Philippe Meirieu : Pour une Ecole de l’égalité réelle La Refondation ? Trop de questions sont restées sans réponse, trop de réponses restent insatisfaisantes. Moment fort, l'intervention de Philippe Meirieu en clôture de l’Université d’Automne 2015 du Snuipp a été fortement appréciée des enseignants en mal de reconnaissance. Professeur en sciences de l'éducation, vice-président de la région Rhône-Alpes en charge de la formation, Philippe Meirieu a captivé les enseignants en leur parlant de la transformation de l'Ecole, celle qu''ils attendaient avec l'alternance de 2012. Car la Refondation de l’Ecole s’imposait, et sur le papier, il y a bien des choses qui vont dans le bons sens comme l’idée du « plus de maîtres que de classes » ou l’accès à la scolarité des moins de trois ans. Pourtant, sur le terrain, les enseignants ont le sentiment que la Refondation a été usurpée.

Education : la France manque-t-elle à ses devoirs ? (2ème partie) Ces dernières semaines, la parution des classements TIMSS, puis PISA ont rappelé le faible niveau de la France en mathématiques, et la progression de la part de ses élèves qui rencontrent des difficultés. Pourtant, l’éducation représente le premier budget de l’Etat. Et depuis 35 ans, on expérimente des dispositifs d’éducation prioritaire, on change les programmes, on introduit de nouvelles pratiques… Autant de réformes qui se révèlent en général peu concluantes.

Le ministre de l'Education souhaite introduire l'informatique et le numérique au lycée - ZDNet La réforme du lycée portée par le ministre de l’éducation nationale Luc Chatel prévoit d’introduire une nouvelle matière, optionnelle, dans le cursus des lycéens en terminale S : l’informatique et les sciences du numérique. Ainsi, en 2010, les lycéens en série S auront la possibilité de suivre deux heures chaque semaine de ce nouvel enseignement, dont le programme reste toutefois encore à préciser. Ce projet a été présenté par Luc Chatel à l’occasion du salon européen de l’éducation qui se tenait du 19 au 22 novembre. Une avancée symbolique Décrochage scolaire : la Cour des Comptes dénonce « l’éparpillement » des mesures Dans un rapport rendu public le 20 janvier, la Cour des Comptes estime que les aides aux décrocheurs sont justifiées mais trop dispersées entre les différents acteurs et dispositifs. © pegbes – Fotolia.com Chaque année, environ 100 000 jeunes quittent le système scolaire sans qualification. Des dispositifs nécessaires… Ce fléau est combattu depuis les années 1980 par les pouvoirs publics, et le nombre de décrocheurs est en baisse, concernant 9% de la jeunesse française, contre 11% en moyenne en Europe.

Related: