background preloader

Charbon : le fossile qui a de beaux restes

Charbon : le fossile qui a de beaux restes
Related:  Pétrole, pollution, énergies renouvelables

A Paris, la pollution aussi nocive que le tabagisme passif L’image a de quoi faire frémir : le 13 décembre 2013, les rues de Paris étaient aussi polluées qu’une pièce de 20 mètres carrés occupée par huit fumeurs. La capitale subissait alors un épisode de pollution extrêmement dense, dû au trafic routier, au chauffage au bois et aux activités industrielles. A 18 heures, le ciel était chargé de 6 millions de particules très fines par litre d’air, 30 fois plus que la normale. L’atmosphère pour un Parisien était assimilable à du tabagisme passif. Ces données inédites, rendues publiques lundi 24 novembre, ont pu être établies grâce au ballon de Paris, installé au-dessus du parc André-Citroën, dans le 15e arrondissement, et équipé depuis dix-huit mois d’un appareil laser, mis au point par le CNRS, capable de mesurer en continu les nanoparticules présentes dans l’air. Sept millions de décès Fines ou ultra-fines, les particules sont classées depuis 2012 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme cancérogènes (poumon, vessie).

Un physicien en colère parle d’énergie libre Cet article étant très apprécié et largement commenté, nous le rediffusons... pour les nouveaux et très nombreux lecteurs du site. Bien à vous tous. Le physicien a promis de nous recontacter très bientôt. D'autres révélations sont donc à venir. AVIS: Pour une semaine, en rapport à cet article seulement, les commentaires sont acceptées. Cordialement. Un physicien en colère tenait à rendre publique ce qu’il pense du monde scientifique d’aujourd’hui dans un texte qu’il a écrit lui-même. Le savoir et la technologie comme base d’une civilisation contre la puissance des lobbys sur la recherche scientifique, voilà ce qu’il faut chercher ; ouvrons la boîte de Pandore, et mettons un terme à l’hégémonie du nucléaire, du pétrole et de toutes les autres ressources fossiles pour échapper à leurs conséquences dévastatrices sur notre environnement, notre TERRE. Bien sûr tous les scientifiques de la pièce de THEATRE, vous diront que tout cela est strictement impossible. Signé : un physicien en colère

Après le Brexit, des négociations pour éviter le « dumping environnemental » À minuit, ce vendredi 31 janvier, le Royaume-Uni sera officiellement un pays extérieur à l’Union européenne. Trois ans et demi après le vote des Britanniques par référendum et après de longues manœuvres diplomatiques, le Brexit sera effectif. Pour autant, la période qui s’ouvre s’annonce délicate : une phase de négociations, de onze mois, doit aboutir fin 2020 à un traité sur la relation entre l’Union européenne et le Royaume-Uni. De nombreuses questions et inquiétudes restent en effet en suspens, notamment sur le plan écologique. « Les discussions n’ont pas commencé de la meilleure des façons, car le gouvernement britannique affirme vouloir bénéficier d’un accès total [au marché unique], mais aussi qu’il entend diverger [des règles de l’UE], a notamment averti l’eurodéputé LREM Pascal Canfin à Euractiv. Autre dissension, agricole cette fois-ci : les OGM.

Pollution : 33 photos qui montrent la situation en Chine Avec un nouvelle croissance moyenne de 10 % par an en Chine, l’environnement est passé au second plan. C’est le pays le plus peuplé de la planète et il commence à montrer une forte augmentation du nombre de malformations congénitales, des cours d’eau inutilisables et son air est le plus pollué au monde. La pollution est telle qu’un nouveau mot a été inventé : « somgpocalypse ». Ceci étant, cela ne signifie pas que la Chine ne cherche pas à changer les choses, elle prendrait même ce défi beaucoup plus au sérieux que d’autres selon la Harvard Business Review. Les photos suivantes prouvent à quel point la croissance économique peut avoir un impact sur l’environnement… Une journaliste prend un échantillon de la rivière Jianhe. Ce petite garçon nage dans une prolifération d’algues à Qingdao. Des algues toujours des algues… Ces eaux polluées sont un danger pour la santé des gens qui s’y mouillent. Chaque année, près de 750 000 Chinois meurent prématurément de la souillure.

Bilan Carbone® Personnel Économie et écologie, un mariage de raison... Dans cette sortie de crise sanitaire, la reprise de l'économie est une priorité pour les gouvernements qui redoutent les conséquences industrielles et sociales de la période de confinement. Avant la pandémie, dans un contexte de réchauffement climatique, les questions environnementales étaient au cœur des préoccupations, notamment citoyennes, et des discussions entre les différents acteurs sur ce terrain politique et économique. Qu'en sera-t-il aujourd'hui ? La politique de relance économique aura t-elle raison des ambitions écologiques ? Le "Make our Planet great again" d'Emmanuel Macron est-il toujours d'actualité et envisageable dans un plan d'économie 'verte' ? "Économie et écologie, un mariage semble se profiler à l’horizon..., mais dans quelles conditions, avec quels outils et quels moyens ?" La phrase mantra de nos invités : Le conseil lecture de nos invités : Sophie Swaton : Antoinette Rychner, Après le monde, Éditions Buchet/Chastel, collection « Qui vive », 2020 Les Liens en plus

Ann-Laure a ramassé 7 tonnes de déchets: "Chômeuse longue durée, je suis à 100% pour le travail d'utilité publique" "Je reviens de la Dyle, c'est l'horreur", nous dit Ann-Laure, par téléphone. Soucieuse de préserver le cadre de vie d'un maximum de Belges, cette habitante de Huldenberg, dans le Brabant flamand, parcourt quotidiennement sa région et celle du Brabant wallon pour y ramasser les déchets. Ce matin encore, elle a trouvé des kilos de crasse polluante dans la vallée de la Dyle. "En plus des cannettes et bouteilles, en général, on trouve de tout, raconte-t-elle, après nous avoir joints via notre page Alertez-Nous. "En octobre, j'ai ramassé 22 kg de cannettes, mais le pire, c'est la frigolite!" Cette amoureuse de la nature ne supporte pas que des déchets portent atteinte aux paysages, aux chemins de promenade, mais aussi qu'ils salissent les berges ou s'amoncellent le long des routes. Le pire qu'elle ait trouvé lors de ces séances de ramassage? Ann-Laure trie les cannettes de fer et d'aluminium à l'aide d'un aimant "Je le fais du lundi au vendredi, poursuit-elle. Le prochain défi d'Ann-Laure?

Livre Pandémies et biodiversité, deux phénomènes inséparables ? Anne Larigauderie est secrétaire exécutive de la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), organisme qui évalue scientifiquement l’état du vivant sur la planète. Il est l'équivalent pour la biodiversité de ce que le GIEC est au climat. L'IPBES a été fortement inspirée par le GIEC, elle se situe de la même manière à l’interface entre science et politique pour constituer le bras scientifique des gouvernements. (Anne Larigauderie) Elle est notre invitée à l'occasion de la parution le 29 octobre 2020 d'un rapport sur les pandémies publié par l'IPBES. Ces chercheurs sont arrivés à la conclusion que "l’érosion continue du vivant risque d'entraîner une potentielle "ère des pandémies"". La biodiversité, c'est la diversité du monde vivant dans son ensemble. Il existerait environ 1,7 million de virus non découverts chez les animaux, et 540 000 à 850 000 d’entre eux pourraient potentiellement infecter les humains. Extraits sonores :

Comment la finance « verte » détruit l'Amazonie La transition énergétique, tout le monde en parle mais peu la finance. Face à la défaillance des pouvoirs publics, empêtrés dans leurs politiques d’austérité, les regards se tournent vers le « secteur privé » et les marchés financiers. Un nouvel outil financier est en train d’émerger pour donner corps à ces espoirs d’un monde moins pollué : les « obligations vertes » (green bonds ou climate bonds en anglais). Cette année, l’entreprise énergétique française GDF Suez a battu tous les records en levant 2,5 milliards d’euros grâce à une émission obligataire « verte » [1]. Le principe ? Opération de communication Tout irait-il pour le mieux dans le meilleur des mondes ? Que reproche-t-on exactement au géant énergétique français et à son « obligation verte » ? « Si GDF Suez était réellement soucieux de contribuer à la transition énergétique, [elle] mettrait un terme à ses investissements dans les énergies fossiles. Déforestation, émeutes et travail esclave Un grand barrage qui n’a rien de vert

Combien suis-je un esclavagiste Le célèbre champion du monde de vélo sur piste Robert Förstemann pédale contre un grille-pain 700W ! Pour tous les individus plongés dans l’énergie au quotidien, le kWh est aussi familier, en apparence, que le litre d’eau l’est au jardinier ou le kg de farine au boulanger. Pourtant, sur le fond, personne ne sait vraiment ce que représente un kWh, pas même moi ! L’énergie, cela ne se touche pas, c’est juste un chiffre abstrait sur un bout de papier, quelques fois le préalable à une facture, et pour en appréhender la signification, il faudra toujours – on n’échappe pas à ses sens – mettre en face d’une consommation une action du monde physique qui l’illustre de manière parlante pour tous. Pour la bonne cause, il va falloir faire quelque chose que la morale réprouve hautement : je vais me permettre de réintroduire l’esclavage, pour comparer l’énergie déployée par les machines qui nous entourent et celle utlisée par nos propres organismes. L’homme, combien de kWh ?

The Heartland Lobby Finally, Mathias asks Taylor for a private meeting. This is the moment we have been working for over the past few weeks. Taylor sits relaxed in the armchair, his white shirt unbuttoned at the top, with a glass of red wine in his hand. Business talk. From the start, Mathias directs the conversation towards the possibility of donating to groups that deny climate change anonymously. If the donor does not want to be named, there are some groups in the US, Taylor says. Donors Trust’s activities are not illegal, but they do bypass the otherwise quite extensive transparency regulations in the US. In the past, big players in the fossil industry like Exxon Mobil and Koch brothers were among Heartland’s major donors — but they withdrew public support a few years ago. Now, Donors Trust is now one of the association’s biggest donors. Donors Trust is now directing between two thirds and three quarters of its budget to Heartland to support its climate-skeptical positions, says Taylor.

Related: