background preloader

Ce que Google sait de vous… parce que vous le lui donnez

Ce que Google sait de vous… parce que vous le lui donnez
Le bref article traduit ci-dessous ne fait que réunir et rassembler commodément des liens vers des ressources qui ne sont nullement secrètes. C’est au contraire tout à fait ouvertement que Google met à votre disposition ce qu’il sait de vous, il vous suffit de rechercher dans les paramètres de votre compte Google (mmmh car vous en avez encore un n’est-ce pas ?). Vous vous demandez sans doute alors pourquoi un article du Framablog vous invite à cliquer sur les liens… Google, alors que nous sommes engagés dans une campagne à long terme pour vous inciter à vous déprendre de son emprise. Disons que c’est une façon rapide et frappante de prendre conscience de ce que nous sommes devenus pour cette entreprise : des données monnayables. Article original sur le blog de Cloudfender 6 links that will show you what Google knows about you Vous voulez savoir tout ce que Google sait sur vous ? 1. Google tente de créer un profil de base de vous, selon votre âge, votre sexe, vos centres d’intérêt. 2. 3.

http://www.framablog.org/index.php/post/2014/11/19/ce-que-google-sait-de-vous

Related:  Identité numériqueramothWeb tools & softwaresTendances numériquescomportement

Instagram, Snapchat et les autres Instagram est une application pensée à l’origine pour smartphone uniquement mais désormais accessible depuis n’importe appareil, un ordinateur par exemple. Elle est gratuite et sans publicité. Le but du service est le partage public de photos et de vidéos. De nombreux filtres sont disponibles pour améliorer les photos qui sont ensuite visibles par tous par défaut.

Votre fournisseur Internet vous connaît-il trop bien? Vérifiez-le! Vous souhaitez savoir quelles données personnelles votre fournisseur d’accès Internet stocke à votre sujet? Access My Info va vous simplifier la tâche Photo: Shutterstock De la face au profil : les traces font-elles visage ? Technologies et Traces de l’Homme • Premier médium de la relation humaine, le visage est le lieu même de l’expression et de l’identité, mais aussi des normes sociales qui le maquillent ou le transforment en faciès. Autant de caractéristiques qui semblent se transposer aujourd’hui aux traces numériques par lesquelles nous existons sur les réseaux.

5 règles de bonne conduite sur les réseaux sociaux : "Réfléchis avant de poster" 95 Shares Share Tweet Google dévoile Inbox, sa nouvelle messagerie Inbox est une messagerie complémentaire à Gmail, qui mise tout sur le tri et la gestion des messages. Le service analyse les messages pour faire ressortir les informations en fonction de leur pertinence et du type de contenus. © Google Google dévoile Inbox, sa nouvelle messagerie - 2 Photos Oubliez Airbnb : l’économie du partage va s’étendre bien au-delà - L'Obs Airbnb, qui a révolutionné l’hébergement, approche le million d'"hôtes" (640.000, au dernier décompte) louant leur appartement. La bête noire des taxis, l’application Uber, qui permet à tout le monde de devenir chauffeur, est valorisée 40 milliards de dollars. Les plateformes de financement participatif ("crowdfunding"), comme KissKissBank, explosent. "Pourtant, vous n’avez encore rien vu", lance Jeremiah Owyang, à l'ouverture de la conférence sur l'innovation Le Web. "2015 sera l’année de la foule." Pour ce gourou de l’économie du partage, ou plus précisément "collaborative", de nouveaux acteurs vont bouleverser d’autres secteurs, plutôt inattendus :

Comment empêcher Facebook (et d'autres) de me suivre avec des publicités ciblées Si tout cela n'est pas très clair, Facebook a fait une vidéo explicative disponible à cette adresse. Sur le réseau social, si vous aimez par exemple une série comme Breaking Bad, que vous avez entre 18 et 25 ans... une publicité qui cible ce genre de personnes risque d'atterrir sur votre timeline. Mais le réseau social est loin d'être le seul de faire de la publicité ciblée. Comme l'explique Your Online Choices: «Imaginez que vous projetiez un voyage à Rome. Vous visitez la rubrique d’un site web sur Rome et vous consultez quelques articles pour savoir où séjourner et quoi visiter.

Médias sociaux et (e)réputation : sensibiliser sans moraliser ? pr adultes, cf facebook Depuis quelques années on m’invite souvent à intervenir pour parler des médias sociaux, de la présence numérique de chacun, etc. Et puisque l’un de mes sujets d’intérêt est la réputation, les demandes que je reçois s’orientent souvent vers des problématiques assez anxiogènes : comment ne pas avoir une mauvaise e-réputation ? Comment éviter que mon enfant/étudiant/salarié s’expose aux autres de manière « peu acceptable », etc. ? Mais comment ne pas traiter de ces sujets sans tomber dans le « Internet est un danger », et plus largement dans des approches « moralistes » où il y aurait un « bon ou un mauvais usage » des dispositifs sociotechniques comme les « médias sociaux » ? La (e)réputation : seulement une question de morale ? Lorsqu’il traite de la réputation au XVIIIe siècle, Adam Smith la relie à une question morale : nous sommes jugés en fonction de nos actions, et cette évaluation à pour « étalon » la bonne morale ou les bonnes mœurs.

15 outils de curation incontournables Que ce soit dans le cadre d’une veille ou pour organiser le flux incessant d’informations qui nous submerge tous, les outils de curation sont devenus des services indispensables. La curation est plus qu’une mode passagère, elle s’inscrit dans un mouvement de fond sur le web pour répondre à l’infobesité et au surf permanent. La curation est aussi un bon moyen pour promouvoir une marque , sa réputation en ligne ou encore pour générer du traffic vers son site en ligne. Les outils et services de curation sont très nombreux. Trop nombreux ?

Related: