background preloader

Le besoin du client naît toujours d'une insatisfaction !

Le besoin du client naît toujours d'une insatisfaction !
Il faut créer le besoin du client ! Combien de fois ai-je entendu cette phrase fourre-tout de la part de commerciaux ou de formateur en techniques de vente ? Qui peut se prévaloir d'avoir créé un besoin qui n'existait pas ? Personnellement je n'en connais pas. Il convient déjà de rassurer les commerciaux, un besoin ne se crée pas, il se révèle. Il est existant chez le client ou le prospect. En fait le besoin client nait toujours d'une insatisfaction ! L'insatisfaction croissante d'un client se nourrit d'éléments aussi subtils que la perte de temps, que la complexité d'un service ou d'une démarche, de l'exaspération liée, d'un niveau de qualité insuffisante, bref elle nait de situations jugées imparfaites par nos clients. Mettons-nous à l'épreuve de ce que les clients pensent de ce que nous vendons, des bonnes ou mauvaises surprises sont à venir ! Bio Christophe Praud est le gérant propriétaire de Maven, cabinet de conseil spécialisé dans la Performance Commerciale.

http://www.actionco.fr/Thematique/vendre-1018/Breves/besoin-client-nait-toujours-insatisfaction-246943.htm

Related:  Clientèle loisirComportement d'achatApproches mercatiques, demarche mercatique et marcheagequestion 1rationnalité consoLA CLIENTELE

Pourquoi privilégier la connexion émotionnelle avec les consommateurs ? Dynamique Entrepreneuriale Les spécialistes en marketing ne cessent d’affirmer qu’il est important de privilégier la connexion émotionnelle avec les consommateurs, et cela, pour plusieurs raisons. 1. Parce que les clients sont sensibles au détail Outre pour la qualité de vos produits, les clients peuvent avoir envie d’acheter chez vous juste pour le détail que vous accordez à votre packaging. Auchan va lancer des produits conçus par ses clients Le groupe de grande distribution Auchan va commercialiser début 2014 les premiers produits conçus par ses clients, et issus de son partenariat avec le site américain de "création collaborative" Quirky, a-t-il annoncé mercredi lors d'un point presse. Les quatre premiers produits, crées par des clients français d'Auchan, ont été sélectionnés par les internautes hexagonaux et américains mercredi soir. Il s'agit d'un pot de fleur sécable facilitant le rempotage, d'un support permettant de transporter les gâteaux en voiture sans les renverser, d'un système permettant de peser les aliments à partir d'un bol doseur, et d'une théière à durée d'infusion programmable. Il sont issus d'une sélection de sept produits, elle-même réalisée à partir de près de 800 idées proposées sur le site internet Quirky, dans ses versions américaines et françaises - cette dernière a été lancée fin septembre. Le principe est simple: toute personne ayant une idée de produit peut la soumettre sur le site Quirky.

- Tendances du marketing relationnel, consommation : le hub En cas d’accident, Esurance propose de faire l’expertise par chat vidéo depuis un smartphone Les conducteurs assurés aux Etats-Unis auprès de la compagnie Esurance peuvent désormais faire expertiser par téléphone les dégâts sur leur véhicule. Le service s’intitule « video appraisal » et il est d’une telle simplicité qu’il est étonnant qu’il ne soit pas plus développé dans le monde de l’assurance. Pour faire évaluer les dégâts sur son véhicule, l’automobiliste prend rendez-vous téléphonique, grâce à l’application mobile de Esurance, avec un conseiller de la compagnie. Il suffira alors de filmer pendant l’entretien les parties endommagées.

Sommes-nous tous conditionnés ? « Le mot conditionnement est chargé, dans l’usage courant, de connotations négatives » (Marc Richelle, 1977). Dans le langage courant, un individu conditionné voit en effet ses opinions, ses goûts et ses comportements déterminés par une influence externe. L’homme conditionné est manipulé par la société de consommation, le gouvernement, les médias qui font de lui un homme asservi. En somme, le conditionnement est mal vu car il nuirait à la liberté de l’être humain. Illustration dans cet extrait du film 99 francs de Jan Kounen (2007) : A priori, le comportement d’achat d’un yaourt par cette "ménagère de moins de 50 ans" semble conditionné par la publicité.

Les Français sont-ils fidèles aux marques ? - Influencia Les Français et les marques. Histoire d’amour passionnée ou relation sans lendemain ? Si la fidélité existe bel et bien entre les deux tourtereaux, attention aux couacs. C'est quoi une marque qui compte ? Dans son dernier rapport, INfluencia et l'agence Dagobert levaient le voile sur une alchimie complexe à définir et à entretenir. Il y a quelques mois, Generix Group et l’institut Toluna révélaient une dichotomie urgente à résorber. « Fidéliser est une chose, encore faut-il savoir quelle signification il y a derrière », témoignait Christophe Kühner, responsable marketing produit Generix Collaborative chez Generix Group.

4P du Marketing-Mix 1inShareinShare1 Le « Marketing-Mix », répondant également au nom de « 4P » est l’une des expressions les plus populaires du Marketing. Selon les auteurs Kotler et Dubois, les « 4P du Marketing-Mix » se définissent comme un ensemble d’outils dont l’organisation dispose pour atteindre ses objectifs sur un marché ciblé. Le principe du Marketing-Mix est utilisé en entreprise comme un outil permettant d’ajuster certaines variables pour trouver la meilleure combinaison entre les 4P : High-Tech : Boulanger, Darty, Fnac... lequel est le mieux armé face à la concurrence du Web Face à Amazon & Co, c'est l'enseigne nordiste Boulanger qui donne le plus envie d'aller en magasin. Mais Fnac et Darty sont plus numérisés. Une information du «Wall Street Journal» a récemment surpris tous les professionnels du commerce : à New York, Amazon envisagerait d'ouvrir une échoppe. Le cador de la vente sur Internet n'a pas démenti. Si c'est vrai, quelle revanche pour la boutique de papa !

Mais qui sont les "shoppeuses" ? Unibail-Rodamco1 a lancé, en partenariat avec Ipsos, un Observatoire du Shopping pour mieux comprendre les shoppeuses. Le shopping est défini comme le fait de se rendre en magasin pour se promener ou pour faire des achats, en dehors des courses alimentaires courantes. " En créant ce 1er Observatoire du Shopping, nous avons souhaité mieux comprendre nos clientes, leurs comportements en matière de shopping, leurs aspirations et ce, afin de leur proposer des innovations au plus proche de leurs besoins et de leurs envies.

Comprendre les comportements utilitaires et hédoniques des cyber-acheteurs La fidélisation est apparue pour développer un cœur de clients attachés à la marque afin de lutter contre une forte concurrence. Garder ses clients permet de maintenir ses parts de marché, ceci n’étant pas tâche aisée sur le marché hyper-compétitif actuel. Les entreprises, afin de fidéliser les internautes doivent être capables de faire vivre au client une expérience intrinsèquement agréable. Pour cela, elles sont avant tout obligées de comprendre ce que désire le client. Une fois cette étape passée, les entreprises pourront ensuite lui proposer des parcours et des expériences adaptées. Les comportements d’achat des internautes : utilitaires et hédoniques ?

Le marketing proactif - Ou comment prendre une longueur d'avance Le marketing ne cesse d’évoluer. Il subit régulièrement des transformations à mesure que les goûts et les besoins du consommateur évoluent. L’objectif reste toujours le même : Satisfaire le consommateur pour mieux vendre. Actuellement, la vente prend une nouvelle orientation : le e-commerce devient proactif. - Tendances du marketing relationnel, consommation : le hub Le clienteling, c’est quoi ? Valérie Piotte : Le terme nous vient des Etats-Unis, c’est un néologisme construit à partir de la notion de storytelling centrée sur le client. Le concept est au départ assez vaste. Chez Publicis Shopper, nous en proposons une définition plus précise : c’est la capacité à personnaliser l’accompagnement en magasin, en plaçant le vendeur comme pierre angulaire du dispositif.

Related: