background preloader

<%Apprendre à mémoriser%>

<%Apprendre à mémoriser%>
Related:  Métacognition

Comment rendre la méthodologie du travail amusante ? Pour plusieurs élèves, la méthodologie de travail peut s'avérer un défi de taille. Enseigner les méthodes de travail efficaces peut aussi être une tâche ardue pour vous. Ce guide vous fournit des ressources pour outiller vos élèves et vous aide à mieux gérer vos attentes pédagogiques. Vous y trouverez : Des pistes de motivationpour développer de bonnes habitudes de travail Des outils à imprimerpour fournir des références à vos élèves Des sites à consulterpour bien apprendre et bien travailler Des profils d'apprenantspour comprendre comment on apprend Développer la méthodologie de travail des élèves… Pourquoi? Travailler avec méthode et efficacité n’est pas une habileté innée chez la plupart des élèves. Pourquoi ne pas organiser le grand défi de méthodologue? Ciblez des stratégies méthodologiques et graduez-les selon un ordre de difficulté. Notez la réussite des objectifs choisis sur un tableau. La créativité doit être au rendez-vous! De temps à autre, organisez des concours surprises.

Apprendre à retenir, à mieux mémoriser Repères pour aider les élèves à retenir A. Pour bien retenir une leçon, s’assurer de ce qu’on comprend. 1. Repérer pour quoi on apprend : Pour exprimer des informations sur des notions : leur définition, leur réseau de signification, des exemples, des notations, … Pour exprimer des informations sur les situations et évènements : faits, contexte, chronologie, causes et conséquences. Pour engager des actions : mettre en œuvre des procédures, des démarches, des méthodes … 2. B. a. D. a. E. a. F. a. G. a. H. Eléments caractérisant la sphère. Remarque : Il existe divers logiciels chacun performant pour réaliser des cartes mentales avec les élèves.

Arts de la mémoire : les principes de la mémorisation Quels sont les principes de mémorisation utilisés dans les arts de la mémoire ? Comment mémoriser des quantités d’informations sans se tromper ? Quel rôle peuvent encore jouer les arts de la mémoire à l’ère numérique ? Ce sont quelques questions que je me pose depuis quelques années. Les arts de la mémoire ont connu une longue éclipse avant d’être remis à l’honneur par les livres de Dame Frances Yates. Mais quels sont les principes qui ont été utilisés par les « mnémonistes » au cours des 3 derniers millénaires pour mémoriser tant des discours que des poèmes ou des formules de mathématiques ? Trois principes fondamentaux En fait, ces principes sont au nombre de 3. L’ordreL’associationLa répétition Sur la carte heuristique suivante, j’ai dessiné quatre branches : j’ai scindé « association » et « combinaison d’associations » pour une question de visualisation. Arts de la mémoire – principe de mémorisation 1. Pour mémoriser, il faut d’abord placer les éléments à retenir dans un certain ordre.

La mémoire visuelle, une croyance encore tenace | Scilogs.fr :Mémoire & Cie. Du temps de l’émission Apostrophes, le célèbre chroniqueur littéraire Bernard Pivot, avec sa verve coutumière, interrogeait à peu près ainsi l’acteur Philippe Noiret : « Comment faites vous Philippe Noiret pour apprendre tous ces textes au théâtre » ? « Ah…, moi , Monsieur Pivot, je suis un visuel, je photographie les pages de mon texte, et sur scène, je feuillette les pages dans ma tête » ! Je ne jurerai pas que ce sont les propos exacts, car pas plus que de mémoire visuelle, nous n’avons de mémoire auditive ! Si « je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître » , c’est que je croyais la légende de la mémoire visuelle photographique, perdue dans les oubliettes du passé. On se croirait revenu des décennies en arrière ! Mais comment donc peut-on parler encore de cette théorie si vétuste ? Pour en savoir plus

10 méthodes pour réviser, mémoriser et apprendre Dans les situations d’apprentissage, le bachotage est décrié et tous les enseignants conseillent à leurs élèves de relire leur leçon le soir-même pour mieux mémoriser. Mais, pour les élèves, les questions demeurent les mêmes : comment faire pour relire efficacement ?comment éviter de bachoter ?comment mémoriser durablement ? Les élèves disent parfois : « Les profs, ils nous disent de relire nos leçons le soir mais moi, ça me sert à rien. Comment trouver des moyens de dire au cerveau que l’information lue, écrite, consultée et apprise est importante, qu’elle a de la valeur, de l’intérêt pour le long-terme… et qu’elle mérite donc d’être retenue ? 1. Une manière de signaler une information importante au cerveau est d’en parler, de jouer soi-même au professeur. J’ai rédigé un article consacré à l’art de (se) poser des questions pour apprendre : Apprenons aux enfants à se poser des questions. 2. 3. Le fait d’associer un mot ou une phrase à une image permet de mieux s’en rappeler. 4. Le lapbook

L'entraînement cérébral : une imposture intellectuelle La fameuse méthode de rajeunissement cérébral, médiatisée et commercialisée à grand renfort de publicité, n'a aucun effet positif notable sur les capacités de raisonnement ou de mémoire. Sonia Lorant-Royer et Alain Lieury Le programme d’entraînement cérébral du Docteur Kawashima propose divers exercices simples destinés à faire rajeunir le cerveau. Jay Kim/Shutterstock L'auteur Sonia LORANT-ROYER est Maître de conférences en psychologie cognitive à l'IUFM d'Alsace (Jeune équipe Contextes Pluriels & Didactiques, Université de Strasbourg). Alain LIEURY est Professeur émérite de psychologie cognitive de l'Université Rennes 2, ancien directeur du Laboratoire de psychologie expérimentale. Du même auteur Compléments Surfant sur la peur du vieillissement et de la maladie d'Alzheimer, de nombreuses méthodes promettent de renforcer les capacités cérébrales et de rajeunir le cerveau. Le programme de Kawashima comporte de nombreux exercices censés entraîner ou évaluer l'âge cérébral.

Etudier efficacement : réactiver sa mémoire Troisième étape de notre méthode pour étudier efficacement : la réactivation. La mémoire a besoin de répétition. Mais pas seulement. Lire et relire ses notes ou ses manuels ne suffit pas. Après la « mise en projet » et « la prise de contact avec le cours« , voici la troisième étape de notre méthode pour étudier efficacement : la réactivation. Retenir et restituer sont deux activités cérébrales différentes. Dans cette 3e étape de notre parcours, nous allons surtout nous attacher à la première notion : retenir. (Cliquez sur la mindmap pour l’agrandir ou téléchargez-la gratuitement sur Biggerplate). 1. a) Prendre des notes rapides et efficaces Prendre des notes sous forme de mindmapping est une excellente façon de réactiver votre mémoire. Oubliez le surlignage qui n’apporte rien en terme de rétention : vous retenez moins de 1 % des éléments soulignés après une semaine… Aidez-vous plutôt des index et des tables de matières. b) Réactivez votre mémoire de manière régulière 2. a) Les jeux-cadres 3.

Les 7 clés de la mémoire Comment retenir ? Comment mémoriser son cours en vue des examens ? Comment retenir des listes de chiffres ou de noms ? Au-delà des techniques mnémotechniques – que j’aborderai dans d’autres billets – il y a quelques principes à pratiquer d’urgence pour favoriser une bonne mémoire. Comment entretenir sa mémoire ? En parallèle à la méthode en 5 étapes pour étudier, que je décris dans d’autres articles, il y a quelques principes généraux que vous devez respecter si vous voulez développer et entretenir votre mémoire. (Cliquez dessus pour l’agrandir ou ici pour la télécharger depuis Biggerplate). 1. Eh oui : comme dans la phase « projet » de notre étude efficace en 5 étapes, vous devez d’abord vous motiver. Pourquoi étudier cette matière ? Les motivations pour apprendre sont personnelles. Souvent, on a plusieurs motivations à faire quelque chose. 2. Pour créer ces liens, la meilleure méthode est de poser des questions. 3. 4. Chacun découvre le monde selon des sens privilégiés. 5. 6. 7.

Créer de bonnes habitudes de mémorisation | Mémoire & Concentration ©stockxpert_orla Vous savez quoi ? Le principal problème avec les techniques de mémorisation, c’est de s’en rappeler ! Sérieusement, il existe quantité de méthodes et d’exercices pour stimuler la mémoire, mais si vous ne prenez pas l’habitude de les utiliser, vous allez les oublier… Quelle que soit la mnémotechnique, vous devez faire un effort conscient pour l’appliquer jusqu’à ce qu’elle devienne automatique. Nous sommes tous conscients du fait qu’il est possible de développer nos mémoires avec des exercices quotidiens prévus pour une augmentation graduelle de la difficulté; Comme la pratique régulière d’un sport augmente nos capacités physiques. Nous pouvons donc stimuler notre mémoire grâce à de simples activités quotidiennes du cerveau. Donnez-vous l’ordre d’enregistrer. 2 Exercices simples pour stimuler la mémoire à long terme 1° Vous souvenez-vous de 15 détails de votre vie au moment de la mort de la princesse Diana ? Le stress et les techniques d’amélioration de la mémoire

LORANT Sonia | LISEC L’ensemble de mes travaux de recherche s’orientent vers l’étude de la mémorisation et de la motivation dans les apprentissages. Mon premier axe de recherche, se situe dans la lignée de mes travaux de thèse. Ceux-ci qui avaient pour objectif d’identifier et de caractériser la capacité ainsi que la spécificité de la mémoire « visuospatiale ». Nous nous intéressons tout d’abord à son développement (de 5 à 55 ans), puis à son rôle spécifique lors du traitement perceptif des figures géométriques. Un autre axe de recherche, consiste à étudier l’impact de différentes activités de stimulation cognitives sur la motivation, sur la cognition (vitesse de traitement, raisonnement perceptif et mémoire de travail) et sur les apprentissages. Un troisième axe de recherche est d’étudier la construction du concept s’effectuant à partir de contextes de lecture. Le dernier axe de recherche concerne les motivations « négatives » telles que la rébellion, la fuite, l’évitement et la démotivation.

Entraîner au rappel pour rehausser l’apprentissage Une étude publiée dans la prestigieuse revue Science a démontré que s’efforcer de se rappeler de nos connaissances, même sans étude supplémentaire, rehausse l’apprentissage, et ce plus que certaines formes d’étude à efficacité très élevée. La démonstration est si robuste que même des chercheurs se réclamant ouvertement d’un constructivisme assez radical admettent que les résultats sont sans appel. De façon surprenante, à temps d’étude égal, la méthode qui consiste à étudier et ensuite tenter de se rappeler le matériel s’avère plus efficace que : de faire de l’étude traditionnelle, à répétition;d’étudier et de produire des cartes conceptuelles. L’expression qui désigne ce phénomène est retrieval practice, que l’on pourrait traduire par entraînement à la récupération. La comparaison avec la méthode des cartes conceptuelles est importante. Évidemment, rien ne sert de faire un enregistrement si on ne peut accéder à cette information ultérieurement. Sources : Belluck, Pam. (2011, 2011-01-21).

Etudiez efficacement : comment réviser à long terme Comment réviser à long terme ? Etre certain de ne rien oublier pour les examens ? De pouvoir me souvenir de ce que j’ai étudié dans deux ans ? La théorie des répétitions espacées nous permet de mémoriser à long terme. Une infographie et quelques explications… Relire, prendre des notes, permet de se souvenir à très court terme. Etudier des volumes importants de matière Mais si vous devez mémoriser un volume important de matières complexes – comme c’est souvent le cas à l’université ou pour les dernières années du secondaire – vous avez besoin d’une méthode plus efficace. La cinquième étape de notre méthode pour étudier efficacement est la révision à long terme. Elle est basée sur la variété des outils et sur la méthode des répétitions espacées. Mieux oublier pour mieux se souvenir La théorie de la répétition espacée postule que nous oublions souvent, que nos souvenirs – qui sont des reconstructions de notre cerveau – sont souvent imparfaits. Espacez les séances dans le temps 1. Qui fait quoi ?

Mémorisation : trouver sa stratégie Dans tous les cas : lire, relire, et réviser plusieurs fois Il faut souvent apprendre plusieurs fois pour mémoriser vraiment Il n'y a pas de secret : pour bien mémoriser, il faut relire et réviser plusieurs fois le même cours et la même leçon. C'est la règle de base indispensable à tous, quelle que soit votre forme d'apprentissage. Vous le savez sans doute déjà : il est conseillé de relire une première fois un cours ou une leçon, le jour ou le soir même. Pour apprendre, il faut se représenter mentalement ce qu'on découvre Comment se représenter ce que l'on étudie ? Mais comment apprendre ? Les différentes stratégies pour évoquer et retenir les connaissances Certains retiennent grâce aux images ou aux représentions visuelles. Relisez votre cours lentement. Si vous êtes auditif et verbal, récitez vos cours à haute voix. Il se peut que ce qui vous revienne soit plutôt la voix de l'enseignant, un son, une musique, le récit d'une histoire, d'une anecdote citée dans le cours.

Related: