background preloader

Salauds de pauvres

Salauds de pauvres

http://www.salaudsdepauvres.be/

Related:  Sans-abriExemples de longs formatsRépartition de la richesse et de la pauvreté dans le monde

Sans-abri, SDF : l'errance aujourd'hui (1ère partie) - Bruxelles Santé Mais pourquoi parler d’errance et ne pas recourir au terme de SDF ou à celui de sans-abri ? Essentiellement pour ne pas focaliser l’attention sur les individus. Car, même si c’est toujours un parcours individuel (fait de manques fondamentaux, de violence, d’échecs répétés, de ruptures) qui conditionne l’errance, il s’agit aussi– on ne peut plus se le cacher – d’une problématique collective, d’une « question de société » liée à des conditions structurelles d’ordre politique, économique et institutionnel. La seconde raison est plus anecdotique : ce choix permet d’éviter le terme de « sans-abrisme », que non seulement le dictionnaire de l’ordinateur souligne en rouge mais qui s’inscrit dans la litanie de néologismes fatigants que l’époque fabrique en continu. L’errance humaine existe certes depuis toujours, à commencer par les sociétés de pasteurs et chasseurs nomades.

10 oeuvres interactives remarquables — Novembre 2016 – Interactivité & Transmedia – Medium Depuis son lancement en avril 2014, j’alimente régulièrement le “Panthéon des Nouvelles Narrations”, une collection de plus de 200 de mes oeuvres interactives favorites. Voici les 10 nouveaux ajouts du mois de novembre 2016 (avant quelques jours d’avance…). Ne ratez aucune mise à jour en vous abonnant à ma newsletter gratuite.

Infographie. Si les PIB m’étaient comptés L’Asie – et en particulier la Chine – pèse lourd dans l’économie mondiale. Mais ce sont les États-Unis qui se taillent la part du lion. Cette infographie permet de voir en un coup d’œil la part des quarante plus grandes puissances, mais aussi de chacun des continents, dans l’économie mondiale. Avec un PIB de plus de 18 000 milliards de dollars, les États-Unis représentent la plus grosse part du gâteau. Ils pèsent plus que le Japon, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France, l’Italie et l’Inde réunis. De leur côté, le Nigeria, l’Égypte et l’Afrique du Sud, les trois plus grandes économies africaines, ne représentent, une fois rassemblés, qu’à peine 1,52 % du PIB mondial.

Sans-abri, SDF... : l'errance aujourd'hui à Bruxelles (2ème partie) - Bruxelles Santé En janvier 2001 paraissait le rapport d’une recherche commanditée par la COCOM au Groupe d’Etude sur le Racisme, les Migrations et l’Exclusion (GERME) [1], un document qui fait toujours référence aujourd’hui. Les professionnels qui y sont interrogés s’accordent sur un point au moins : le nombre de lits d’hébergement ne peut pas être déterminé par le seul critère climatique, même si le froid est évidemment un facteur aggravant. L’organisation du secteur doit être repensée en d’autres termes parce que les sans-abri ont besoin d’un lit en toutes saisons, que leurs conditions de vie ne sont pas forcément meilleures en été [2], et que le nombre de demandes varie en fonction de facteurs non saisonniers (p. ex. l’afflux de candidats réfugiés). De fait, les personnes que nous avons rencontrées sont unanimes : le phénomène parfois dénommé « sans-abrisme » ne va pas diminuer.

Montgomery Street, des millionnaires aux vendeurs de crack Exchange Place, au bord de l’Hudson, c’est l’adresse du Hyatt Regency et le nom d’une station de métro. Le début de journée est diablement ensoleillé, la température trop chaude pour la mi-octobre. Un va-et-vient de cols blancs et de jeunes gens en t-shirt anime les quais. Les premiers sont les banquiers, les comptables, les deuxièmes des diplômés en nouvelles technologies.

Où sont les riches ? L’Amérique du Nord est la région qui compte le plus grand nombre de personnes fortunées. Cette infographie publiée le 27 mars sur le site de Howmuch, s’appuie sur les données de la société de conseil en immobilier Knight Frank qui publie chaque année un rapport sur les ultrariches. Elle montre que ce sont les États-Unis qui accueillent le plus de personnes disposant d’un patrimoine supérieur à 500 millions de dollars, hors résidence secondaire.

Qu’est-ce qu’un sans-abri ? A Bruxelles et en Belgique, les analyses ont longtemps été calquées sur la catégorisation de Maryse Bresson qui, en 1998, distingue « trois mondes de la marginalité qui se succèdent dans un processus de dégradation » : la « galère », la « zone » et la « cloche ». La première catégorie regroupe les personnes qui, à un moment de leur existence, connaissent une rupture brutale, perdent leur logement, mais arrivent à rebondir plus ou moins rapidement. La seconde, la « zone », correspond aux « chroniques », pour utiliser un terme aujourd’hui décrié. Ils fréquentent assidument les services sociaux, mais leur relogement pérenne est un travail long, voir à sans cesser recommencer. La troisième, « la cloche », regroupe ceux qui vivent en rue et qui ne fréquentent que ponctuellement les services sociaux. Dans l’imaginaire commun, la figure symbolique du sans-abri correspond à cette troisième catégorie, celle de la « clochardisation ».

Arenberg, voyage au coeur de l'enfer - Paris - Roubaix 2017 "C'est de la connerie cette course. Vous travaillez comme un animal, vous n'avez même pas le temps de pisser, vous vous pissez dessus. Vous vous retrouvez dans la boue, c'est de la merde". Ce 14 avril 1985, Theo De Rooij, comme tant d'autres, a été contraint à l'abandon dans Paris-Roubaix. Comment les riches détruisent le monde, par Hervé Kempf (Le Monde diplomatique, juin 2008) Les trois ou quatre générations situées à la charnière du troisième millénaire sont les premières dans l’histoire de l’humanité, depuis que les bipèdes arpentent la planète, à se heurter aux limites de la biosphère. Cette rencontre ne se fait pas sous le signe de l’harmonie, mais sous celui d’une crise écologique majeure. Soulignons-en quelques aspects. Le premier d’entre eux est l’inquiétude nouvelle des climatologues : ils raisonnent depuis quelques années sur l’hypothèse d’une irréversibilité possible du changement climatique. Jusqu’à présent, on pensait qu’un réchauffement graduel interviendrait, mais que, quand l’humanité se rendrait compte de la gravité de la situation, il serait possible de revenir en arrière et de retrouver l’équilibre climatique.

SDF : un fait d’hiver ? » La misère est plus belle au soleil « , » Moi, si j??étais sans abri, j??irais dans le sud de la France! « . 30 ans du Heysel Quand le drame du Heysel inspire les artistes L'œuvre la plus perchée Arrête toutes les horloges, Patrick Rimoux La Chine est-elle si riche ? Courrier International et des tiers selectionnés, notamment des partenaires publicitaires, utilisent des cookies ou des technologies similaires. Les cookies nous permettent d’accéder à, d’analyser et de stocker des informations telles que les caractéristiques de votre terminal ainsi que certaines données personnelles (par exemple : adresses IP, données de navigation, d’utilisation ou de géolocalisation, identifiants uniques). Ces données sont traitées aux fins suivantes : analyse et amélioration de l’expérience utilisateur et/ou de notre offre de contenus, produits et services, mesure et analyse d’audience, interaction avec les réseaux sociaux, affichage de publicités et contenus personnalisés, mesure de performance et d’attractivité des publicités et du contenu.

A Mossoul, la sanglante agonie de l'Etat islamique A Mossoul, les djihadistes sont totalement encerclés. De son côté, l’armée irakienne prépare l’assaut final. Mais dans le dédale de la vieille ville où l’Etat islamique s’est retranché se trouvent aussi des dizaines de milliers de civils. Reportage/prises de vues: Boris Mabillard • Vidéos: G. Carel • Design: C. Greppin, F.

Related: