background preloader

Comment nous sommes devenus les Big Brother de nos enfants

Comment nous sommes devenus les Big Brother de nos enfants
Que s'est-il passé pour qu'en une génération, des enfants qui allaient à l'école tout seuls, parcourant parfois un long trajet, se mettent, une fois devenus parents, à enlever toute autonomie à leurs enfants? A 6 ans, je sortais chaque jour acheter le pain, très tôt le matin. J'ai commencé à aller seule à l'école dès le CE1 (soit vers 7 ans). L'établissement se trouvait à quinze bonnes minutes de chez moi à pied, il fallait traverser plusieurs routes, dont une bordant une station service, et mon quartier de l'époque serait aujourd'hui considéré comme une «zone urbaine sensible». Je rentrais également seule à la maison –avec ma clé autour du cou– pour le rester jusqu'au retour de mes parents (vers 19h environ). Il ne m'est jamais rien arrivé. Aujourd'hui, quand je demande à ma fille de 8 ans ce qu'elle voudrait faire quand elle sera grande, elle répond: «Je veux être en sixième pour aller toute seule au collège». Et c'est hors de question pour l'instant. Les parents drones Nadia Daam

http://www.slate.fr/story/92831/enfants-sortir

Related:  margaux_bParenting

Annuaire des cabinets de chasse et d'executive search Imprimer Une étude du Cabinet Oasys Consultants en 2007 / puis en 2014 Notre page Les cabinets de Recrutement Les Cabinets de Recrutement et d'Executive Search N'hésitez pas à visiter notre nouveau site dédié, à y créer votre fiche ou à la compléter si elle existe déjà. Elitistes et orientés vers des postes de Direction Générale ou de "Top Management", ces Cabinets ne passent pas d'annonces (sauf exception) et procèdent uniquement par Approche Directe des candidats B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - V - W - Y - S'inscrire

LE BIEN-ÊTRE ET L’ENTREPRISE Bon dimanche la compagnie ! Aujourd’hui, je voudrais vous parler de l’entreprenariat, et plus particulièrement du bien être dans celle-ci. Parce que je sais que c’est un sujet qui fait écho en vous mais aussi parce que d’en parler ici me permet de prendre du recul… « La Reine des neiges » de Disney est le film le plus sexuel de l’année On pourrait penser que le nouveau-né des films Disney est une mièvrerie congelée, un énième film animé qui dissimule mal sa vraie nature : être un catalogue de jouets. Comme on se tromperait. Car, sous cette glace digitale se cache une fable à la modernité sidérante où l’on apprend que la libido féminine est un diamant givreux. Une main de glace dans un gant de velours – voilà comment Elsa, la Reine des neiges, régente son royaume. Mais celui-ci est différent de toutes les principautés disneyennes.

Comment la langue que vous parlez change votre vision du monde Les personnes bilingues bénéficient de tous les avantages. De meilleures perspectives d’emploi, une stimulation au niveau cognitif et même une certaine protection contre la survenue d’une démence. Une nouvelle recherche montre qu’elles peuvent aussi voir le monde de façons différentes selon la langue spécifique qu’elles utilisent. Les quinze dernières années témoignent d’une quantité impressionnante de recherches sur le cerveau bilingue, avec une majorité d’éléments qui pointent les avantages tangibles pour ceux qui utilisent plus qu’une seule langue. Le va-et-vient entre les langues semble être une sorte d’entraînement du cerveau, en le poussant à la flexibilité.

« La danseuse » interviews de Soko et de Stéphanie Di Giusto — Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec Wild Bunch.Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait. S’il y a bien une chose inoubliable dans La danseuse, en salles le 28 septembre, c’est la beauté du spectacle qu’offre ce film inspiré de faits réels. Et j’ai rarement été aussi bluffée par l’émotion artistique d’un long-métrage présenté dans la compétition Un Certain Regard de Cannes. Mais qu’est ce que c’est que ce blog ? Quand j’étais petite, il y avait deux choses que je ne comprenais pas. J’entendais beaucoup d’adultes autour de moi parler d’éducation. Certains fumaient, d’autres buvaient joyeusement, d’autres encore couraient pour oublier qu’ils s’étaient promis de ne pas fumer et de ne pas boire. Certains étaient de gauche, d’autre de droite, et accordaient au camp d’en face le droit de pourrir de façon légitime la face du monde.

Comment les idiots ne savent pas qu’ils sont idiots ? Votre Guru revient sur une étude publiée en 1999, mais qui est complètement d’actualité à l’approche des futures élections démocratiques et qui vient parfaitement compléter mon tout récent article sur les lois basiques de la bêtise humaine. Nous allons découvrir ensemble quelque chose dont nous nous doutions, surtout vous fidèles lecteurs(rices)… L’effet Dunning-Kruger, ou comment des difficultés à reconnaitre sa propre incompétence conduisent à se surestimer. Un nombre croissant de recherches en psychologie montre que l’incompétence prive les gens de la capacité à reconnaitre leur propre incompétence. Pour dire les choses crument, les gens sont trop bêtes pour savoir qu’ils sont stupides et inversement, les personnes compétentes ont tendance à sous-estimer leur niveau de compétence. De même, les gens pas drôles du tout n’ont pas suffisamment le sens de l’humour pour le dire. Cette déconnexion peut être responsable de nombreux problèmes de société.

Île de Sable (Nouvelle-Calédonie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article ou cette section lié à la géographie doit être recyclé. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date) L'Île de Sable se serait située à l'ouest de la Nouvelle-Calédonie. L'Île de Sable (appelée en anglais Sandy Island ou Sable Island) est une île fantôme rapportée sur diverses cartes maritimes depuis la fin du XIXe siècle[1], mais dont l'existence a été infirmée définitivement en 1979. Elle était censée se situer entre l'Australie et la Nouvelle-Calédonie, à l'ouest-nord-ouest de l'île principale de cet archipel.

Le féminisme ne se divise pas 20 juillet 2005 « Les filles des banlieues se sentent autant concernées par la parité que par les soldes chez Hermès », déclarait Fadela Amara à l’époque de l’apparition de Ni putes ni soumises sur la scène publique. Le côté caricatural des Chiennes de garde et la mauvaise conscience de s’être si longtemps désintéressé du sort des femmes des quartiers aidant, la formule a fait sensation.

Related: