background preloader

Cultiver son réseau d’apprentissage personnel, comme un jardin

Cultiver son réseau d’apprentissage personnel, comme un jardin
« If you cultivate your social media relationships with care, you can develop a personal learning network that will put you in contact with a steady stream of valuable ideas.” (Howard Rheingold) Se doter d’un réseau d’apprentissage personnel (RAP) s’apparente au travail de jardiner. De nature « organique », c’est-à-dire un lieu de croissance, moyennant des soins de base, un RAP (ou RPA) peut devenir source intarissable de découvertes, de conversations, de débat, d’explorations; à mon avis, c’est de la formation continue en continu. D’autres ont déjà écrit à ce sujet, notamment ici où on définit cet environnement dans une perspective d’apprenant (« un système qui encourage l’étudiante ou l’étudiant à prendre le contrôle et à gérer son propre apprentissage »). Savoir collaborer en réseau devient une compétence pour le 21e siècle. Ce qui suit est une traduction et adaptation libre de conseils offerts par le sympathique et incomparable Howard Rheingold, de la Californie. J'aime : Related:  sylvettedunetDidactique et Web 2.0

La libération des mémoires prénatales La libération des mémoires prénatales et de la naissanceSophro-analyse des mémoires prénatales, de la naissance et de l’enfance Il y a 15 ans le Dr Claude Imbert a révélé le rôle fondateur des empreintes prénatales dans la construction du psychisme humain. Cette découverte constitue un pas de géant dans la connaissance du fonctionnement intime de l’être humain. La libération de ces empreintes propulse cette méthode au rang des avancées majeures en psychothérapie. Le scénario prénatal Nous portons des blessures depuis la vie intra-utérine. Même en l’absence d’organes des sens développés, notre conscience capte, enregistre et évalue toutes les informations dans l’utérus et dans l’environnement immédiat de notre mère. Les principales empreintes de la Vie intra-utérine L’empreinte gémellaire est la plus fréquente. D’autres empreintes laissent des marques profondes dans la psyché et conditionnent la vie future de l’être. Pour lire la suite...

» Sujet: Faire une recherche, ça s'apprend ! Bonjour, Après avoir lu en quoi consiste la méthode QQOQCCP ou 5 W’s en version anglaise (pour « Qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Des applications dans le monde de l’entreprise un exemple sur le site les industries d’habillement au Maroc. Un excellent site :le site Web 3QPOC, Faire une recherche, ça s’apprend ! Pistes de recherche, questions possibles en classe selon le thèmeQui ? Nous vous proposons des outils d’auto-formation à la recherche : Arbradoc Conçue conjointement par le département des sciences de l’information et le SCD de Paris VIII, cette plateforme d’autoformation à la recherche documentaire propose quatre rubriques :Le site Web : Nous vous conseillons ce site notamment la rubrique ci-dessous : La qualité graphique rend particulièrement attrayant cet outil de formation utilisable dès l’arrivée à l’université. Le site Web : Comment mobiliser les élèves sur le long terme ?

L'apprentissage par les pairs L'école est une institution de transmission. Mais ne peut-on donner à la transmission une direction horizontale plutôt que verticale ? Apprendre entre pairs, c'est aussi transmettre, mais sans notion de hiérarchie ni d'autorité statutaire. Beaucoup d'expériences ont été menées en ce sens. Internet consacre l'ère des réseaux et donc, pourrait-on croire, de l'apprentissage entre pairs. Transmettre ou accompagner les apprentissages, la tension n'a pas disparu. Illustration : School_Group_Team_building Ny / Michael Cardus / CC BY 2.0 Impatience et astuce, moteurs de la créativité 21 février 2011 Un atelier de pratiques cinématographiques tourne à guichets fermés depuis quelques jours au Centre Pompidou à Paris : « L'Usine des films amateurs » sur une idée de Michel Gondry. Des cours massivement multi-apprenants 22 février 2011 En 2008, deux enseignants chercheurs canadiens ont inauguré un format original de cours en ligne, le "Massive Open Online Course". Le MOOC, mode d'emploi 3 avril 2012

infomous : un outil simple de visualisation sémantique Infomous est un outil permettant de générer des cartographies de mots-clés depuis un flux RSS, un site web (à l’aide de la requête site:) ou de réseaux sociaux (Twitter, Facebook et Instagram). Les termes les plus cités sont mis en avant visuellement et ils sont regroupés selon les liens sémantiques analysés. Les mots-clés permettent d’accéder directement aux sources agrégées. Cartographie du hashtag #inra sur Twitter Les cartographies peuvent être directement intégrées à un site web. A noter également l’existence d’une extension pour le navigateur Chrome (permettant d’analyser directement le contenu d’un site) et d’un plugin pour WordPress (création de cartographies directement dans son blog). Cet outil pourra permettre aux professionnels de l’information de visualiser rapidement le contenu d’un site web, les sujets traités par un blog ou un utilisateur de Twitter. Infomous.com Lire aussi d’autres billets sur cet outil sur Bases publications, Cadd e Réputation ou Intelligences connectées.

Bâtir des scénarios pédagogiques intégrant les TIC Dans le domaine littéraire, un Scénario est un canevas, le plan détaillé d'une pièce de théâtre, d'un roman. Au cinéma, c'est la trame écrite et détaillée des différentes scènes d'un film, comprenant généralement le découpage et les dialogues. C'est cette démarche d'écriture et de préparation que l'on peut vouloir transposer pour en faire une méthode dans l'enseignement et la formation : un scénario devient alors un travail préparatoire où un projet (de cours, de séquence, de module) est décrit, raconté, mais aussi découpé, structuré avant d'être réalisé de façon réelle. En fait, dans l'enseignement, il y a toujours eu quelque part cet acte de scénarisation de par le fait même que l'on pense le déroulement d'une séance, la répartition horaire, l'alternance de la théorie et de la pratique, etc. Mais la notion de scénarisation pédagogique s'est peu à peu imposée quand les enseignants ont commencé à intégrer l’audio visuel à leurs pratiques, dans les années 80.

Comment choisir son Mooc ? L’internaute qui veut se lancer dans un cours en ligne ouvert et massif (Mooc) peut se trouver fort dépourvu face à la diversité de l'offre. Le plus efficace est alors d’aller sur les grandes plates-formes qui hébergent ces cours. Dotées d’outils de recherche, elles guident l’apprenant en puissance. Sinon, des portails jouent ce rôle d’aiguillon, offrant d’autres outils de recherche, ou sélectionnant une catégorie de cours. Quatre plates-formes principales accueillent les cours : Coursera, la pionnière Créée dès 2012, cette plate-forme internationale permet entre autre de n'afficher que des cours en français. L’offre est pléthorique : 700 cours sont proposés, dont une trentaine en français (HEC, Polytechnique, l’Ecole polytechnique fédéral de Lausanne - EPFL - y sont présents...). FUN, l'institutionnelle FUN a été créée par le ministère de l'enseignement supérieur français. Il manque, sur la plate-forme, une visualisation des Moocs à venir. EdX, l'engagée Udacity, la flexible Cécile Maillard

Le Social Learning augure-t-il la mort de la formation traditionnelle ? En vertu du modèle 70/20/10, le développement des compétences et l’acquisition des connaissances s’effectuent à 70% par l’activité et l’expérience, 20% par les contacts et interactions avec les autres, 10% par la formation formelle au sens propre. Ainsi, Morgan Mc Call, Robert W. Eichinger et Michael M. Lombardo ont démontré que 90% de nos savoirs proviennent de l’apprentissage informel et non formel. Ces propos viendraient légitimer l’émergence de nouveaux concepts de formation tel que le social learning. Pour autant, ce mode de formation innovant annoncerait-il le déclin de la formation traditionnelle ? L’échange social comme facteur d’apprentissage. Tout d’abord, il apparaît opportun de s’attarder quelque peu sur le concept de social learning. Par conséquent, les propos de Frédéric Domon soulignent l’aspect pour le moins innovant du social learning. Capitaliser le savoir informel à faible coût. Toutefois, le social learning ne constitue pas un concept fondamentalement révolutionnaire.

Mindmapping, information et connaissance (vidéo) | Formation 3.0 Pourquoi le mindmapping est-il un outil extraordinaire pour transformer l’information en connaissance ? Et d’abord, quelle est la différence entre ces deux concepts que nous confondons allègrement ? Un petit détour par Twitter, Heuristiquement et une vidéo de Luc Fayard s’impose… Lorsque j’ai écrit « Pourquoi le mindmapping est-il si efficace pour étudier« , j’ai reçu un nombre incroyable de réactions : des commentaires sur le blog, mais aussi sur Twitter, des publications sur Scoop it, Pearltree, des messages via la page Contact, etc. L’un de ces réactions sur Twitter m’a interpellé. Ce tweet émanait de M. Un tweet qui m’a laissé perplexe un bon moment… Et puis, la lumière est venue d’une vidéo publiée sur Heuristiquement, le blog de mon ami Philippe Boukobza. Lionel Naccache donne une explication très simple et très convaincante de cette transformation de l’information en connaissance. Une expérience subjective « La connaissance est une expérience subjective. La notion de sens J'aime :

Le revenu universel, rémunération du bien commun Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Jean-Eric Hyafil (Mouvement français pour un revenu de base) Jean-Marie Harribey, maître de conférences en économie à l'université Montesquieu - Bordeaux 4, a publié Le 20 octobre sur lemonde.fr une tribune intitulée Le revenu d’existence ou l’impensé sur le travail, marquant son opposition au revenu universel ou revenu d'existence européen proné par Yves Zoberman dans une tribune publiée elle-même le 9 octobre. Lire aussi Le revenu d’existence ou l’impensé sur le travail Lire aussi Pour un revenu d’existence européen ! Rappelons ici l’origine de cette idée, et en quoi elle permettrait de répondre à certains enjeux contemporains. C’est dans les écrits du révolutionnaire américain et français Thomas Paine (1736-1809) que l’on trouve les origines du revenu universel. Aujourd’hui avec l’automatisation de plus en plus poussée des tâches, c’est à une nouvelle forme d’« enclosure« que nous assistons.

Etudier les interactions dans les MOOC Les forums et les réseaux sociaux sont un ingrédient essentiel des MOOC, car ils permettent de compenser l’impossibilité d’interagir de manière individuelle avec l’ensemble des participants. Ils déchargent l’équipe pédagogique d’une partie de son travail, en laissant les participants prendre en charge une partie des réponses. Mais ils ont également pour objectif de favoriser la création d’une communauté susceptible de maintenir l’engagement des apprenants tout au long de la formation. Comprendre la nature et la dynamique des interactions entre pairs constitue un enjeu majeur pour les équipes pédagogiques en charge de ces cours. Les faibles taux de certification associés aux MOOC ont fait l’objet de critiques récurrentes, suggérant qu’il existe un compromis entre la taille de l’audience de ces cours et la qualité du suivi des apprenants, et donc de leur motivation à terminer la formation. L’importance de cette activité périphérique varie fortement selon les cours.

LE SOCIOCONSTRUCTIVISME Le socioconstructivisme qui s'ancre au constructivisme met l'accent sur le rôle des interactions sociales multiples dans la construction des savoirs. Les auteurs parlent de processus interpsychiques et de processus intrapsychiques plutôt que de processus uniquement intrapsychiques. Des auteurs, dont Brown et Campione (1995) soulignent alors l'aspect culturel des savoirs, c'est-à-dire qu'ils sont le fruit des échanges et qu'ils sont partagés. Ainsi, la culture est perçue comme filtre socio-cognitif qui permet de donner du sens à la réalité. Psychologie sociale génétique Perret-Clermont (1976-79) ainsi que Doise et Mugny (1981) ont étudié le rôle des interactions sociales entre pairs dans le développement de l'intelligence selon une perspective structuraliste piagétienne. Voir Gilly dans Garnier (1989) Gilly et ses collaborateurs (1988) s'intéressent à la construction de compétences liées à des classes de problèmes et à la perspective procédurale adoptée en résolution de problèmes.

How This Course Works ~ CCK11 You are not logged in. [] [] Welcome to CCK11, Connectivism and Connective Knowledge 2011. We are your facilitators, George Siemens and Stephen Downes. Login and Password When you signed up for this course, you received a login and a password. If you have forgotten your password, please go to this page to retrieve it: The course home page is: How this Course Works CCK11 is an unusual course. In addition, this course is not conducted in a single place or environment. This type of course is called a ‘connectivist' course and is based on four major types of activity: 1. We will give you access to a wide variety of things to read, watch or play with. Every day you will receive an edition of ‘The Daily', which will highlight some of this content. You are NOT expected to read and watch everything. 2. Once you've read or watched or listened to some content, your next step is to keep track of that somewhere. Here are some suggestions:

Related: