background preloader

Penser est un sport de combat

Penser est un sport de combat
Numéro coordonné par Evelyne Pieiller Lire le compte rendu de ce numéro, paru dans Le Monde diplomatique d’octobre 2014. « Loin de l’impuissance mélancolique »Evelyne Pieiller I. Avec l’aide de l’histoire « On ne sait jamais de quoi hier sera fait » — cette maxime cynique attribuée à l’ère stalinienne a une valeur générale. L’histoire est écrite par les vainqueurs Howard Zinn Pourquoi le tiers-monde a disparu Immanuel Wallerstein Miroir fêlé où Europe et monde arabe se regardent Maxime Rodinson L’Asie existe-t-elle ? Les braises de la mémoire Eduardo Galeano Mai 68 et ses vies ultérieures Kristin Ross Une enquête rationnelle Eric Hobsbawm Nul n’est hors de son temps, pas même Camus Edward W. II. En toute logique, la grande crise du néolibéralisme aurait dû susciter un élan vers la gauche. L’indigence de la gauche européenne Slavoj Zizek Le dernier tabou, la démocratie José Saramago Quand Dieu n’a plus de concurrent Jacques Bouveresse Au nom de quoi refuser la loi en place ? III. Iconographie Revues Related:  biblioactualites politiquesRéflexion

Stefana Broadbent : “80 % de nos échanges se font toujours avec les mêmes 4-5 personnes” L’intimité au travail (également disponible en format numérique) est un livre à mi-chemin entre le documentaire et le pamphlet. L’anthropologue Stefana Broadbent, qui travaille au Laboratoire d’anthropologie numérique du Collège universitaire de Londres, y fait une démonstration aussi puissante qu’évidente sur l’aliénation du monde du travail, plus aboutie encore qu’elle ne l’avait fait à TED Global ou à Lift France.Elle montre d’abord l’importance qu’ont acquis en quelques années nos communications personnelles. Plus que de nous relier au “Village Global”, tous les canaux de communication que nous utilisons servent avant tout à communiquer avec une poignée de gens très proches se résumant le plus souvent au cercle familial. InternetActu.net : Dans votre livre vous évoquez les évolutions de nos lieux de travail, mais assez peu les évolutions de la maison, du foyer familial… Stefana Broadbent : J’ai hésité à faire un chapitre sur le sujet.

Des fleurs pour le papa d'Algernon Daniel Keyes, nous apprend le Guardian, est passé de vie à trépas le 15 juin dernier à l'âge de quatre-vingt-six ans. Il était l'auteur du célèbre roman Des fleurs pour Algernon. Éditions J'ai Lu n°427, 1978Illustration de Tibor Csernus Voici, pour les rares personnes qui ne connaîtraient pas ce chef-d'oeuvre, le résumé de l'intrigue tel qu'il fut rédigé au dos de l'édition française publiée par J'ai Lu : « Algernon est une souris de laboratoire dont le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler l'intelligence. Des fleurs pour Algernon était au départ une nouvelle, qui parut dans le Magazine of Fantasy and Science Fiction d'avril 1959 : The Magazine of Fantasy and Science Fiction, avril 1959 Si l'illustration de couverture est consacrée à ce texte, le nom de son auteur ne figure pas dans la liste de ceux cités : Frederik Pohl, Aldous Huxley, Poul Anderson, Anton Chekhov, Isaac Asimov et Gordon R. L'affiche du film, 1968 Illustration d'Étienne Delessert Édition estonienne, 1967

Si t'as rien à te reprocher, t'as pas peur d'être surveillé « La menace n’a jamais été aussi importante, nous n’avons jamais eu affaire à ce type de terrorisme dans notre Histoire. » Manuel VALLS a frappé très fort sur France Inter jeudi 23 avril pour nous terroriser contre le terrorisme, suite à l’arrestation d’un nouveau terroriste, dont nous avions entendu parler la veille en boucle sur toutes les radios et sur toutes les télés. Un nouveau terroriste qui tombe curieusement merveilleusement bien pour un Manuel VALLS qui cherche par tous les moyens à imposer la loi sur le renseignement. Toujours sur France Inter, il ajoute : « La loi sur le renseignement aurait donné plus de moyens aux services de renseignement ». Mais pourquoi tant de manque de confiance envers ce projet de loi, qui – n’en doutons pas – va permettre de lutter contre l’évasion fiscale ? Laquelle, rappelons-le, coûte chaque année 80 milliards d’euros à la France : la loi Renseignement va permettre sans nul doute de repérer et d’arrêter ces délinquants. LÀ-BAS HEBDO n°14 (extrait)

Buddhist Economics: How to Stop Prioritizing Goods Over People and Consumption Over Creative Activity by Maria Popova “Work and leisure are complementary parts of the same living process and cannot be separated without destroying the joy of work and the bliss of leisure.” Much has been said about the difference between money and wealth and how we, as individuals, can make more of the latter, but the divergence between the two is arguably even more important the larger scale of nations and the global economy. What does it really mean to create wealth for people — for humanity — as opposed to money for governments and corporations? That’s precisely what the influential German-born British economist, statistician, Rhodes Scholar, and economic theorist E. F. One of the most compelling essays in the book, titled “Buddhist Economics,” applies spiritual principles and moral purpose to the question of wealth. “Right Livelihood” is one of the requirements of the Buddha’s Noble Eightfold Path. There is universal agreement that a fundamental source of wealth is human labor. E.F. Thanks, Jocelyn

Purge à la française, par Martine Bulard (Le Monde diplomatique, septembre 2014) «Mon véritable adversaire, c’est le salaire. » Bien sûr, ce type de conviction ne s’affiche pas publiquement, et le président de la République française ne s’exprime pas ainsi. Mieux vaut clamer son rejet de la finance pour gagner, à gauche, une élection. Mais, une fois les urnes vidées, le dogme du « coût du travail » trop élevé a dicté la conduite de M. Il ne lui a pas fallu un mois après son arrivée à l’Elysée pour en faire la démonstration. Selon l’un de ces « visiteurs du soir » que semble priser l’hôte de l’Elysée, cette « hausse limitée » vise à « préserver les entreprises » (2). Mais l’attaque va bien au-delà. Chez Renault, par exemple, l’accord a conduit à augmenter le temps de travail en réduisant le nombre de jours de congé (de 16 % en moyenne), à bloquer les salaires selon le mot d’ordre « travailler plus pour gagner moins », tout en entérinant une réduction des effectifs de 15 %. Les expériences précédentes ne laissaient d’ailleurs planer aucun doute.

FYP Editions - Editeur de la prospective et des questions de société Traduction française du bestseller américain To save everything, clic here 352 pages, 22,50 euros TIME Magazine « Provocant… Il rend intelligible des idées complexes. » The New York Times « Cet ouvrage regorge d’énergie intellectuelle d’une envergure encyclopédique… La vision globale de Morozov est à la fois importante et essentielle… [sa] formidable intelligence en fait un ouvrage remarquable. » Le Monde, Marc-Olivier Bherer « Evgeny Morozov s’en prend au simplisme du discours généralement employé pour parler des nouvelles technologies. » France Culture, Xavier de la Porte « Contrairement à beaucoup de contempteurs d’Internet, Evgeny Morozov connait très bien ce dont il parle et que la cible de ses attaques est moins la technologie en elle-même, et ses effets, que les discours qui accompagnent les technologies. RSLN (Regards sur le numérique), Tommy Pouilly Alexis C. « [Morozov] est réellement un grand critique…. Los Angeles Review of Books Kirkus Reviews John Gray, auteur de Straw Dogs Brian Eno

Tous les romans utilisent les six mêmes intrigues « Il n’y a pas de raison qu’on ne puisse pas entrer la structure d’une histoire dans un ordinateur », disait l’écrivain Kurt Vonnegut, qui avait magistralement démontré cette idée sur un tableau noir. Kurt Vonnegut parle de la structure des histoires Inspiré par Vonnegut, un professeur américain a analysé des milliers de romans pour voir s’il pouvait y trouver un nombre fini d’intrigues romanesques. « La réponse est oui, et il y en a six », déclare-t-il au site américain Motherboard. Les humanités numériques à la rescousse Matthew Jockers, professeur de littérature à l’université du Nebraska, est un fervent partisan des humanités numériques. Matthew Jockers explique le « data-mining » appliqué au texte (en anglais) Comparer mathématiquement les histoires Dans ses dernières recherches, Jockers a voulu « comparer, de façon mathématique et informatique, les structures et formes des histoires ». Il a travaillé sur un corpus de 3 500 livres.

Conseil Constitutionnel La vie privée se porte bien, merci pour elle A l’occasion de la sortie du 7e forum thématique du Digital Society Forum consacré à la vie privée et aux données personnelles, le sociologue Dominique Cardon nous explique que nous n'avons jamais été aussi attaché à la protection de notre intimité et de notre identité personnelle, mais que la façon dont elle est perçue et vécue par les utilisateurs est en train de changer, en devenant une revendication individuelle plus qu'une norme extérieure et partagée définissant des droits collectifs. Les inquiétudes que suscite le traitement des données numériques personnelles n’ont jamais été aussi fortes. Le spectre d’une surveillance omnisciente s’exerçant sur une société transparente hante désormais les discours publics et les représentations des utilisateurs à un point tel que l’imaginaire de liberté et de réinvention de soi qui a accompagné le développement d’Internet apparaît à certains comme une farce cruelle. Dans l’étau des trois surveillances Sécurité, efficacité et liberté d’expression

Attac France - Un autre monde est possible Alain Damasio Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Damasio. Alain Damasio Alain Damasio (2014) Œuvres principales Alain Damasio, né Alain Raymond le 1er août 1969 à Lyon, est un écrivain français de science-fiction. Biographie[modifier | modifier le code] Né d'un père carrossier et d'une mère agrégée d'anglais[1], Alain Damasio obtient un bac scientifique. Jeune, il écrit de nombreuses nouvelles. Son second livre est récompensé par le Grand prix de l'Imaginaire 2006 dans la catégorie Roman. En 2008, il pose sa voix sur Bora[3], un morceau de musique de Rone. Alain Damasio scénarise également Windwalkers, un film d'animation tiré de La Horde du Contrevent, avec Jan Kounen à la réalisation et Marc Caro à la direction artistique[4]. Il travaille depuis quatre ans sur son roman à paraître, Les Furtifs. Œuvres[modifier | modifier le code] Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code] Aucun souvenir assez solide, La Volte, 2012 Nouvelles[modifier | modifier le code]

Bibliothèque numérique mondiale La Revue Dessinée : l'information en bande dessinée. La Revue Dessinée : du reportage, du documentaire et des enquêtes... oui mais le tout en BD. Le moment est finalement arrivé, après une longue attente, le premier numéro de La Revue Dessinée débarque, aujourd’hui, jeudi 12 septembre 2013 dans toutes les (bonnes) librairies françaises, belges, suisses et canadiennes si vous optez pour le format papier, qui vous en coûtera 15 euros, ou sur l’AppStore pour 3,59€ si vous êtes un adepte de la tablette numérique. Preuve en est, s’il en est encore besoin, que la bande dessinée a définitivement acquis toutes ses lettres de noblesse puisque cette revue trimestrielle d’informations en BD, fait la "une" sur tous les médias. Ce premier numéro, tant attendu, comportera au total 228 pages, sans publicité, avec l’objectif annoncé de raconter le monde avec un regard graphique. Parce qu’ils aiment à la fois l’odeur de l’encre et la navigation numérique, ils décident de créer une application numérique et un magazine papier. Pour quel résultat ?

Related: