background preloader

Temps d’Activités Périscolaires : activités numériques et Internet sur un blog dédié

Temps d’Activités Périscolaires : activités numériques et Internet sur un blog dédié
Les Temps d’Activités Périscolaires (TAP) établis dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires à l’école primaire mobilisent les EPN (espaces publics numériques) dans les communes avec une sollicitation des écoles et des mairies pour présenter des dispositifs pédagogiques pour les enfants avec des moyens numériques : activités créatives, participatives, en groupe ou individuelles. Dans ce contexte, les échanges foisonnent autour de la question : Quelles activités proposez-vous pour les temps périscolaires ? sur le groupe LinkedIn NetPublic qui compte plus de 1150 participants (inscription gratuite). Un blog d’animatrice TIC sur les Temps d’Activités Périscolaires : Atelier Multimédia Périscolaire Ainsi, une belle initiative est indiquée dans le groupe par Laureline Lefebvre (formatrice TIC et bureautique) qui anime des TAP, plus exactement un Atelier Multimédia Périscolaire au sein de l’école Sainte-Thérèse à Mulhouse. L’Art et la créativité au programme Laureline Lefebvre indique : Related:  Jeunesse, scolaires et TAPéducation politique éducative

Expérience de TAP autour des DVD par la médiathèque de la Plaine jurassienne Signature du Projet éducatif régional global Après plusieurs mois d’échanges, de débats et d’ateliers de travail, le Projet éducatif régional global pour les jeunes Picards (PERGP) est finalisé. Un document stratégique pour la réussite éducative et l’épanouissement des jeunes, signé conjointement par l’État, le rectorat de l’Académie d’Amiens et le Conseil régional de Picardie. Le PERGP En décembre 2013, l’État et la Région ont décidé d’élaborer conjointement le Projet éducatif régional global pour les jeunes Picards (PERGP). L’idée : réfléchir, notamment avec les jeunes, qui sont les premiers concernés, aux actions à entreprendre pour les accompagner tout au long de leur parcours et favoriser ainsi leur insertion sociale et professionnelle. La particularité du PERGP tient à son approche globale. trouver sa voie devenir des citoyens acquérir des compétences être ouverts sur le monde faire des choix pour son avenir et pour construire son propre projet de vie Au service des jeunes Picards

MENE1410598C L'organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires mise en place par le décret du n° 2013-77 du 24 janvier 2013 permet de mieux répartir le temps d'enseignement sur la semaine en assurant une plus grande régularité des apprentissages. Il s'agit ainsi de répondre à la nécessité d'un meilleur respect des rythmes naturels d'apprentissage et de repos des enfants afin de favoriser la réussite de tous à l'école primaire. D'ores et déjà, la quasi-totalité des communes ont élaboré leur projet horaire et l'ont communiqué aux autorités académiques. Bien entendu, le décret n° 2014-457 du 7 mai 2014 portant autorisation d'expérimentations relatives à l'organisation des rythmes scolaires dans les écoles maternelles et élémentaires ne remet pas en question le cadre ainsi défini. 1 - Les conditions de l'expérimentation En outre, conformément au troisième alinéa de l'article D. 521-10, la durée de la pause méridienne ne peut être inférieure à une heure trente. 4 - Le calendrier

Aménagement des rythmes scolaires et EPN – retours d’expériences Deux EPN du réseau, très différents, ont été intégrés dans la reforme des rythmes scolaires. L’un en Drôme (Livron), l’autre en Ardèche (La Voulte), les témoignages et regards sont différents. Ils permettront peut être à certains EPN concernés en 2014-2015 de mieux appréhender ce nouveau rôle dans la collectivité. Pouvez vous présenter votre municipalité et votre EPN en deux mots? Jessica Labanne : Livron est une commune de 9000 habitants située entre Valence et Montélimar. Site de Livron : Intervention de Vincent Peillon à Livron : Rythmes scolaires : rencontre avec les équipes… par EducationFrance A Livron les temps d’activité périscolaires s’appellent des TAPS. L’EPI lilO (comprenez Espace Public Internet de Livron Loriol – Ndlr) a été créé en janvier 2013, cet espace est porté par les villes de Livron et Loriol. Blog de lilO : À La Voulte les temps d’activité périscolaires s’appellent les TAPS. SP : Une fois par semaine

Le Printemps du Numérique, comme si vous y étiez ! « Pédagogie 3 .0 - Et si les territoires numériques ouvraient de nouveaux itinéraires éducatifs ? » Vous pourrez lire dans les enjeux et objectifs du printemps : « Qu’elle le veuille ou non, l’Ecole est interpellée par le développement de la culture numérique. Le choix a été de creuser les questions éducatives en partant des usages numériques plutôt que d’explorer en premier lieu les problématiques purement matérielles et technologiques (…) Les questions éducatives changent de forme avec les technologies actuelles et pour bien des cas, les itinéraires de réponses éducatives restent à inventer. Le titre lui-même invite à prendre de la hauteur, de l’avance et à imaginer, pour aujourd’hui, les classes de demain. » Je vous invite à la visionner non seulement parce que les images sont époustouflantes, mais aussi parce que les exemples d’usages numériques dans un futur proche sont très concrets, et surtout parce qu’au centre de toute cette histoire, il y a… l’humain. Vous y trouverez en autres :

Conditions de vie-Société - Depuis 11 ans, moins de tâches ménagères, plus d'Internet Layla Ricroch et Benoît Roumier, division Conditions de vie des ménages, Insee Résumé Chacun dispose de 24 heures par jour dont la moitié est passée à dormir, manger et se préparer. Sommaire Encadré Une journée à La Réunion en 2010 Publication Le temps physiologique : dormir, manger, se laver et se préparer En 2010, on consacre douze heures par jour aux activités physiologiques (repas, sommeil, toilette), ce qui était déjà le cas en 1999 (tableau 1), date de la précédente enquête Emploi du temps. Retour au sommaire Le temps professionnel : travail et transports Le temps de travail (y compris le temps consacré aux activités professionnelles en dehors du lieu de travail) ramené à l’ensemble de la population a diminué en moyenne de 11 minutes par jour pour les hommes et est resté stable pour les femmes. Calculée sur la population ayant un emploi, la durée effective de travail a diminué de 20 minutes par jour pour les hommes comme pour les femmes (tableau 2). Encadré Une journée à La Réunion en 2010

Le LOREM accueille les TAP à Paris Extrait de la présentation des TAP sur le site du LOREM : Citation (document envoyé par la Ville de Paris) : « La Ville de Paris s’est engagée dans la mise en œuvre de l’ aménagement des rythmes éducatifs (ARE) à la rentrée scolaire 2013. Ce vaste chantier permet le déploiement d’ateliers d’animation innovants et pluridisciplinaires pour les enfants d’âge maternel et élémentaire dans les 662 écoles publiques de la Ville de Paris. Le LOREM, Espace Public Numérique, doté d’un FabLab, a été retenu pour organiser des ateliers ARE (Aménagement des Rythmes Educatifs) dans les 6e et 14e arrondissements et propose des ateliers de photographie numérique et multimédiasTitre : Atelier Pixels JuniorsPublic : élèves des Ecoles Elémentaires 9/11 ansThématique : Initiation aux médias, aux réseaux sociaux, au multimédia (journal, livres numériques…) Nombre d’enfants par groupe : 18 enfants le mardi et 18 enfants le vendredi Objectifs pédagogiques de l’atelier : Méthodes pédagogiques proposées :

Apprendre/désapprendre : sur la ligne de crête des apprentissages numériques A l’occasion de la parution de la 3e édition du Digital Society Forum consacrée aux nouvelles formes d’apprentissages (la première édition était consacrée aux nouvelles relations, la seconde à la famille connectée), en partenariat entre la Fing (et notamment son média, InternetActu.net), Psychologies Magazine et Orange, nous republions le texte introductif du sociologue d’Orange Labs, Dominique Cardon, qui revient sur les rapports entre éducation et technologies. Une bonne introduction aux deux principales problématiques de l’apprentissage : qu’est-ce qu’apprendre et qu’est-ce que change le fait d’apprendre avec le numérique… En elles-mêmes, les Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement (TICE) ne sont causes de rien, ne rendent pas les enseignants plus pédagogues, les enseignés plus performants ou la société plus savante. Regarder ailleurs Qu’apprendre ? Alors, si le savoir est dans le réseau, toujours à portée de main, que faut-il apprendre ?

Les écoliers s’inspirent des noms des rues es noms de rues sont parfois étranges et il est quelquefois difficile de connaître leur origine. Mais ce n'est pas l'aspect historique que la bibliothèque a travaillé tout au long de l'année scolaire avec la classe de CM2 de l'école primaire de Meschers. « Il s'est agi de faire rédiger aux élèves des textes inspirés du nom des rues de la commune, explique la bibliothécaire Isabel Lopez-Péralta. Le projet n'était pas d'expliquer aux enfants l'appellation des rues de manière historique mais plutôt de susciter leur intérêt sur les plaques de rues les plus suggestives, offrant le plus de prise à l'imagination, comme la rue du Coq hardi, du Chemin vert, du Soleil couchant, etc. » Au cours de cet exercice, les élèves ont inventé des textes en résonance avec le nom des rues qu'ils ont souhaité illustrer. Exposition « Des plaques de rue », vernissage aujourd'hui, à partir de 16 h 30, à l'aire de jeux, en face de la bibliothèque.

Durpaire, F., Mabilon-Bonfils, B., La fin de l’école, l’ère du savoir-relation 1La fin de l’école, l’ère du savoir-relation titrent nos collègues François Durpaire et Béatrice Mabilon-Bonfils. L’éditeur, les PUF, ne passe pas pour un agitateur culturel et les nombreuses références de l’ouvrage à des travaux de recherche incitent à prendre au sérieux ce qui relève plus de la prospective que de la polémique. Et les auteurs récidivent en quelque sorte en détournant pour leur conclusion le slogan bien connu de la monarchie : « L’école est morte, vive l’éducation ! ». Pourquoi pas « L’école de la transmission est morte, vive l’école de la reliance » ? 2On l’aura aisément compris, c’est le procès d’une certaine école qui est instruit à charge. 3Quelle argumentation pour soutenir cette thèse au delà des traditionnels apports de l’éducation nouvelle et des travaux en psychologie cognitive qui sont d’ailleurs évoqués dans l’ouvrage ? 6Une deuxième objection tient à l’absence de description de l’école telle qu’elle existe dans sa diversité.

Bibliothèque. Les écoliers sont Charlie - Etel Le drame de Charlie Hebdo a entraîné, dans le cadre des Temps d'activités périscolaires (Tap), toute une réflexion et un travail de la part des écoliers d'Étel. Il en résulte une exposition présentée à la bibliothèque. « Au temps des livres », l'atelier périscolaire assuré à la bibliothèque, compte plusieurs cycles. Celui animé par Isabelle Servais auprès des CM est orienté sur l'art. « Compte tenu de l'actualité, on est parti de "L'Enfant aux pistolets", l'album de Michel Séonnet et Bruno Pilorget inspiré du tableau de Delacroix. Les enfants ont prolongé la phrase qui leur semblait la plus importante du livre : "Celui qui est libre, c'est celui qui sait lire, qui sait écrire et qui sait réfléchir", donc "celui qui sait et peut dessiner librement". Ils ont pris leurs crayons et traduit en dessin cette maxime. « L'action terroriste à Charlie Hebdo les a frappés ; certainement, ils en ont beaucoup parlé en classe et dans leurs familles ». Pratique Exposition visible à la bibliothèque.

La charte des programmes adoptée par le conseil supérieur des programmes Préambule En créant le Conseil supérieur des programmes, par la loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République du 8 juillet 2013, le législateur a montré l'importance qu'il accorde, au sein de l'enseignement scolaire, à la définition de ce que les élèves, tous les élèves, doivent apprendre. D'autre part, le contexte européen et international a vu émerger ces dernières années, en une approche dite souvent curriculaire, des problématiques nouvelles comme la recherche d'une cohérence globale des programmes. Le décret du 24 juillet 2013 dispose que le Conseil élabore une "charte des programmes", qui présente en toute transparence ses principes de travail, mais surtout qui définisse quel objet il entend élaborer sous le nom de "programme d'enseignement". Ce terme de "charte" exprime également l'ambition de parvenir progressivement à mieux définir et garantir la qualité de ce que l'école entend enseigner. 1. 1.1. 1. 2. 1.2. 1.3. Chaque programme doit : 2.

La clairière La Finlande opte pour l’enseignement transversal Note : Ce billet a d’abord été publié au Journal de Québec et au Journal de Montréal dans la section « blogue ». La Finlande a souvent été reconnue par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) pour sa volonté exprimée d’une éducation de qualité à l’ensemble de sa population. Dans le haut des palmarès du Program for International Student Assessment (PISA) la plupart du temps, on apprend qu’elle envisage une nouvelle approche de l’enseignement: remplacer les matières traditionnelles par des thèmes transversaux. Aurait-elle compris quelque chose que nous ne voulons pas comprendre au Québec? Après la publication des résultats en 2012 moins spectaculaires de la Finlande aux tests PISA, l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS) avait voulu comprendre «ce que cette 12ème position au classement général de 2012 changera au niveau du ministère de l’Éducation» de la Finlande? «Young people use quite advanced computers.

Related: