background preloader

Théâtre

Théâtre
Au sens figuré, « théâtre » désigne un lieu où se déroule une action importante (par exemple, un théâtre d'opérations militaires). Il s'agit de spectacles dans lesquels des comédiens, mis dans les circonstances et les situations créées par un texte et la vision d'un metteur en scène/réalisateur, incarnent des personnages pour un regard extérieur (le public), dans un temps et un espace limités. Les dialogues écrits sont appelés pièces de théâtre, mais il peut y avoir également du théâtre sans texte écrit ou même sans aucune parole. Dans la création contemporaine, les frontières entre les différents arts de la scène (théâtre, mime, cirque, danse...) sont de plus en plus ténues, si bien que certains professionnels n'hésitent pas à remplacer le mot théâtre par les mots spectacle pluridisciplinaire ou spectacle vivant, mettant ainsi l'accent sur le métissage des disciplines. Histoire[modifier | modifier le code] Aujourd'hui, le théâtre amateur tend à se développer partout en province. Related:  Théâtre

Gestus brechtien Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Présentation[modifier | modifier le code] Cette distance entre l'acteur et ce qu'il énonce, cette attitude politique, morale et critique, censée témoigner de sa maturité politique, doit pouvoir se transmettre au spectateur ; c'est là qu'intervient le gestus brechtien, destiné à achever de détacher l'acteur de son texte pour mieux exprimer la vision critique de l'auteur, voire du spectateur, sur l'acteur lui-même[3]. Références[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] Patrice Pavis, Vers une théorie de la pratique théâtrale: voix et images de la scène, Villeneuve-d'Ascq, Presses Univ. Articles connexes[modifier | modifier le code] Portail du théâtre

Qu'est-ce que le théâtre ? Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Français. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Français, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale. 1. Définition 2. Objectifs : connaître et comprendre les principaux genres littéraires. 1. Le théâtre est une forme littéraire bien précise : il est ce que l'on appelle un genre et se distingue des deux autres grands genres, le roman et la poésie. 2. a. Si le siècle du classicisme préfère la tragédie, le XVIIIe siècle a une prédilection pour la comédie, propre à exprimer, sous couvert du rire, les idées révolutionnaires du siècle des Lumières. Le drame romantique du XIXe siècle vient encore briser les règles classiques en mêlant tous les genres et tous les tons. b. Le théâtre comme forme

Théâtre (genre littéraire) Le théâtre est un genre littéraire particulier qui concilie à la fois littérature et spectacle, avec des cas à la marge puisque certaines pièces ont été destinées à la lecture. Inversement, le théâtre peut se passer de la littérature (théâtre improvisé, théâtre de danse, de mime...)[1]. Le mot théâtre garde la marque de sa racine grecque qui signifie « regarder »(θέατρον: prononcer "théatron") et se définit par le fait de « montrer » un monde de conventions dans lequel des comédiens interprètent des personnages et prêtent leurs voix et leurs gestes pour donner vie à un texte. Au théâtre, il y a un intermédiaire entre le texte écrit par l’auteur et le spectateur : le comédien dit et joue le texte, il l’interprète au sens fort, guidé souvent par un metteur en scène, c’est-à-dire qu’il permet et oriente la compréhension du spectateur[2]. On distingue le texte à lire et le texte à dire. Quand le personnage est seul sur scène (ou se croit seul) et s’exprime, il s’agit d’un monologue.

Exposition (théâtre) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’exposition , désigne l’énonciation au début d’une œuvre littéraire , du sujet que l’auteur se propose de traiter et du jour sous lequel il le présentera. Tous les genres comportent une exposition ; dans quelques-uns, elle est importante, ou même nécessaire. En rhétorique, l’exposition constitue une des parties essentielles du discours. Au théâtre, l’exposition est, à l’ouverture du rideau, le premier moment de la pièce destiné à faire part au public de tout ce qu’il a besoin de connaître pour comprendre l’action et en suivre la marche. L’exposition en action, vive et hardie, jette du premier coup le spectateur au milieu du sujet, sans prendre la peine de le lui expliquer, et fait mouvoir devant lui les personnages dans la variété et le contraste de leurs caractères, de leurs situations et de leurs intérêts en pleine lutte. Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des littératures, Paris, Hachette, 1876, p. 755-6 Scène d'exposition

L'art de la mise en scène - blog cours de theatre PARIS G. CHARPENTIER ET Cie, ÉDITEURS Il n'existe pas d'ouvrage d'ensemble sur la mise en scène; c'est donc sans fausse modestie que j'ai donné le titre d'_Essai_ à cette étude. Au premier abord, le sujet paraît simple et très limité; mais plus on y réfléchit, plus il apparaît tel qu'il est en réalité, complexe et d'une étendue infinie. Toutefois, il y a là une ligne de partage assez nettement tracée: d'un côté, l'art dramatique, c'est-à-dire tout ce qui est l'oeuvre propre du poète; de l'autre, la mise en scène, c'est-à-dire ce qui est l'oeuvre commune de tous ceux qui, à un degré quelconque, concourent à la représentation. Ainsi limitée, elle est encore fort complexe; elle comprend la recherche de l'effet général que doit produire la représentation et la détermination des effets particuliers des actes et des tableaux, dans lesquels se décomposent la pièce. Telle est l'esquisse sommaire du sujet complexe dont j'ai entrepris l'étude. Mais je ne puis taire que si M.

Comédie La comédie (du grec κωμωδία) est un genre littéraire, théâtral, cinématographique et télévisuel fonctionnant sur le registre de l'humour. Née dans l'Antiquité grecque, elle est devenue un genre littéraire qui s'est épanoui de manière diversifiée en fonction des époques. Avant Molière, elle était dévalorisée comparée à la tragédie. Prise au sens large du terme, la comédie n'est pas systématiquement axée sur le registre comique (divertissement, légèreté, rire, etc.), même si la plupart des comédies le sont. La comédie larmoyante, par exemple, fait rêver et n'a rien d'humoristique mais fonctionne comme une comédie, notamment à travers la caractéristique classique de la fin heureuse. D'autre part, au-delà de l'amusement et du divertissement que procurent beaucoup de comédies, une œuvre d'un tel genre peut également véhiculer un discours critique. Étymologie[modifier | modifier le code] La comédie trouve son origine dans la littérature grecque. Historique[modifier | modifier le code] — P.

Espace scénique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Scénique. Cet espace de jeu peut se modéliser par différents procédés et s'accorder sur des bases mises en place par des grands noms du théâtre comme Bertolt Brecht, avec la mise en scène brechtienne. Ce style de mise en scène, particulier et facilement reconnaissable pour un œil aguerri, est très différent de la mise en scène classique puisqu'il vise à "briser l'illusion théâtrale". Le vocabulaire de l'espace scénique[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Portail du théâtre Théâtre 1) Définition Le théâtre est un genre littéraire qui expose une action dramatique sous forme de dialogue entre les personnages. Le théâtre est écrit pour être représenté, plutôt que pour être lu. 2) Théâtre tragique a) Le théâtre antique 1. 2. b) Le mystère C'est un spectacle du Moyen Âge qui met en scène les mystères de la religion. c) La tragédie classique Inspirée de la tragédie grecque et latine, c'est une pièce en vers de cinq actes, mettant en scène des personnages de rang élevé confrontés à des événements exceptionnels. d) La tragi-comédie Genre intermédiaire, elle s'apparente à la tragédie par son sujet et à la comédie par ses personnages (classes moyennes) et son dénouement heureux. e) Le drame 1. 2. f) Le mélodrame A l'origine, c'était une pièce de théâtre dans laquelle les dialogues étaient entrecoupés de morceaux de musique pour marquer l'entrée ou la sortie de personnages importants. g) Le drame bourgeois 1. 2. 3) Théâtre comique 1. 2. b) La farce c) La sotie d) La commedia dell'arte

Acteur Acteurs en costumes d'époque échangeant une blague tout en attendant les prises de vue filmées. Une actrice à Cracovie, théâtre du kaléidoscope (mai 2018). Un acteur, une actrice, un comédien ou une comédienne, est un artiste professionnel ou amateur qui prête son physique ou sa voix à un personnage dans une pièce de théâtre, dans un film, à la télévision, ou à la radio. Étymologiquement, le comédien est un acteur plus particulièrement spécialisé dans la comédie (κωμῳδία), de même que le tragédien est davantage spécialisé dans la tragédie (τραγῳδία). Le drame (du latin drama, emprunté au grec ancien δρᾶμα / drâma, qui signifie « action (théâtrale), action jouée sur scène, pièce de théâtre ») désigne étymologiquement toute action scénique[1]. Avec le temps, cette distinction s'est estompée dans l'usage : l'art de l'acteur est aujourd'hui désigné en langue française sous le nom de comédie. Étymologie[modifier | modifier le code] Historique[modifier | modifier le code]

Faust Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Faust est le héros d'un conte populaire allemand ayant fait florès au XVIe siècle, à l'origine de nombreuses réinterprétations. Cette histoire relate le destin d'un savant, Faust, déçu par l'aporie à laquelle le condamne son art, contractant un pacte avec le Diable, Lucifer, qui met à son service un de ses Esprits - dit Méphistophélès, lequel lui procure un serviteur humain, l'étudiant Wagner, qui devient son famulus - et lui offre une seconde vie, tournée cette fois vers les plaisirs sensibles, au prix de son âme. Dans la plupart des versions populaires du récit fantastique, l’âme de Faust est damnée après sa mort, qui suit une longue période (24 ans précisent certains textes) durant laquelle le Diable a exaucé la plupart de ses vœux. Origine[modifier | modifier le code] Le mythe plonge ses racines dans l'histoire. D'autres témoignages prouvent qu'il était en activité à l’université d’Erfurt. La mort de Faust se situe en 1537 ou 1538[2].

Related: