background preloader

Poult, la biscuiterie 3.0

Poult, la biscuiterie 3.0
La biscuiterie 3.0 ? Une entreprise qui produit des biscuits connectés ? Tous les employés sont connectés aux réseaux sociaux et portent des Google Glass ? En fait non… encore que, pourquoi pas! Mais ça n’est pas là le sujet de cet article.Poult est une entreprise différente, qui effectivement produit des biscuits … de manière différente. Cette entreprise industrielle a mis l’innovation, et notamment l’innovation managériale, au cœur de sa stratégie. Mais revenons un instant en arrière. Nous avons donc rencontré une partie de l’équipe Innovation de Poult en juillet 2014. Mais ça veut dire quoi, l’innovation ou l’innovation managériale pour une biscuiterie ? L’entreprise a fait évoluer son organisation pour donner plus de responsabilités et d’autonomie à ses salariés. L’attribution des ressources dans l’entreprise est également collaborative : 95% des investissements sont validés par un collectif de 15 personnes représentatives de toutes les communautés de l’entreprise.

http://ayeba.fr/2014/09/poult-la-biscuiterie-3-0/

Related:  Holacracy - Entreprise libéréetinoulette78entreprise liberee

Chez Gore-Tex, chaque salarié est son propre manager Dans l’art de la torture, Yannis est une référence qui inspire le respect à ses pairs. Et quand on voit le gaillard à l’œuvre, on comprend mieux pourquoi. Les traits tendus, le geste sûr, il arrache sa victime aux entrailles d’une machine bruyante qui l’a éreintée pendant des heures pour lui faire subir l’épreuve de la «rain tower» (la tour de la pluie). «C’est un peu le moment de vérité, ça passe ou ça casse», explique Yannis avec un petit sourire en coin. C’est passé : elle s’en est sortie. Témoignages de collaborateurs de Sogilis, une entreprise libérée Je n’ai rien contre les Poult, ChronoFlex, et Favi. Au contraire leurs témoignages et exposition médiatique permettent de montrer la voie aux entreprises désireuses de se libérer et d’adopter un management plus approprié au contexte de travail actuel. Mais à force de parler toujours des mêmes, on pourrait se demander si elles ne sont pas l’exception qui confirme la règle… et bien non, la France compte de nombreuses entreprises en pleine croissance et qui ont fait le choix du collaboratif !

Le groupe EGIS en learning expedition chez IMATECH Mardi 13 mai 2014, nous recevions 17 membres du Comité de Direction du Groupe EGIS France venus échanger avec nous sur la Libération. Karin Céglarek et Marielle Thomas y étaient et vous livrent le rapport d’étonnement d’EGIS. La libération ? Témoignage : Matthieu Wendling En 2004, après un début de carrière dans le secteur automobile, Matthieu Wendling rejoint CHRONO Flex. Grâce à son expérience et son profil opérationnel, il prend aussitôt la direction des opérations en Région parisienne. Ensemble, déroulons le fil de ces dix années – avant et à travers la Libération. J’ai commencé par être Directeur des opérations en Région parisienne et après deux ans, je suis passé Directeur adjoint du réseau. C’était une création d’un poste. L’entreprise avait beaucoup grossi et en 2006, le directeur réseau a souhaité être épaulé par une personne qui puisse être davantage sur le terrain, un adjoint, pendant que lui-même était davantage au siège.

Travailler sans hiérarchie ? © Jupiter Ils sont quelques pionniers à expérimenter la fin du système pyramidal. Pour lutter contre la souffrance en entreprise, des patrons ont fait le pari de laisser plus d’autonomie à leurs équipes et de « libérer » leur créativité. Et ça marche ! Sophie Péters La plupart n’ont pas de « parking réservé à la direction » ni de bureaux plus spacieux pour les cadres. AISECO, ENTREPRISE AUTO-MANAGEE PAR SES SALARIES AISECO étonne à plus d’un titre. Créée en 2007 par Laurent Guérin, la société conseille et accompagne les entreprises dans la diversification de leurs activités. Pour ce faire, la PME de L’Herbergement, en Vendée, a développé un moteur de recherche spécifique dont les algorithmes ont séduit le géant californien Google qui a signé un contrat pour les utiliser dans ses produits pour les entreprises (Google Search Appliance) et pour ses recherches Big Data (Big Query). Plus surprenant encore, le dirigeant d’AISECO qui déclare « détester le management », mais aime faire sauter les tabous, a confié le management de l’entreprise à ses salariés. Bienvenue chez AISECO, entreprise inclassable et auto-managée. AISECO emploie 36 salariés : chercheurs, concepteurs-designers et chefs de projet industriels.

Travailler de n’importe où, une expérience d’entreprise libérée Libérer l’entreprise c’est faire exploser ses cadres traditionnels et adopter une organisation managériale différente, pour le plus grand bonheur des employés. De nombreuses entreprises se lancent dans cette démarche de changement, popularisée avec la diffusion au mois de février d’un documentaire sur Arte. Car libérer l’entreprise c’est aussi la rendre plus performante. C’est ce qui a motivé la société Doyoubuzz, une start-up nantaise, qui a entreprise depuis 6 mois d’opérer un reboot complet. Résultats : plus d’horaires et du télétravail permanent. Pour aller encore plus loin dans l’expérimentation, l’un des développeurs de Doyoubuzz est même parti pendant 3 semaines travailler à distance sur une île paradisiaque.

LE PLAISIR AU TRAVAIL : de la gestion du savoir-faire au management de l’aimer-faire « Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie » (Confucius) Si 64% des Français s’estiment satisfaits de leur travail, le pourcentage baisse à 20% lorsqu’on leur demande s’ils « éprouvent du plaisir à travailler « . De la motivation à l’auto-motivation

Related: