background preloader

Musée de la Compagnie des Indes de Lorient

Musée de la Compagnie des Indes de Lorient
Related:  C1/ Bourgeoisies marchandes, négoces internationaux et traite néPeuplement, Esclavagisme - A Classer

Trouver des cartes anciennes en ligne — Enseigner avec le numérique Old Maps Online est une initiative née de la collaboration, entre la société suisse Klokan Technologies GmbH, spécialisée dans la cartographie en ligne, et les responsables du projet The Great Britain Historical GIS lancé par l'Université de Portsmouth. Ce réservoir de près de 400 000 cartes anciennes numérisées est alimenté par les archives et les fonds de nombreuses institutions (plus d'une trentaine) comme l'impressionnante collection David Rumsey Map Collection ou encore celles de la New York Public Library et de la British Library. Le site offre deux accès principaux aux différentes collections indexées: soit via une requête par nom de lieu via le moteur de recherche interne, soit via un simple parcours par navigation sur la carte du monde affichée. Vous disposez d'une fonction zoom et pouvez délimiter une zone précise en dessinant un rectangle sur ladite carte. Sources Réseaux et médias sociaux

Animated interactive of the history of the Atlantic slave trade. Source: slavevoyages.org For the full interactive version, use a larger device. Interactive by Andrew Kahn. Background image by Tim Jones. Usually, when we say “American slavery” or the “American slave trade,” we mean the American colonies or, later, the United States. This interactive, designed and built by Slate’s Andrew Kahn, gives you a sense of the scale of the trans-Atlantic slave trade across time, as well as the flow of transport and eventual destinations. History of American Slavery, Ep 2: The Atlantic slave trade during its heyday and the remarkable life of Olaudah Equiano. There are a few trends worth noting. In the 1700s, however, Spanish transport diminishes and is replaced (and exceeded) by British, French, Dutch, and—by the end of the century—American activity. In the final decades of the trans-Atlantic slave trade, Portugal reclaims its status as the leading slavers, sending 1.3 million people to the Western Hemisphere, and mostly to Brazil.

L'Hermione, La Frégate de la liberté - Introduction - Accueil Servitude, esclavage, servage et travail forcé A Rachel et à Shawn L’esclavage est une institution sociale établie par la loi et la coutume ; c’est la forme de servitude humaine la plus contraignante. Le travail étant une dure nécessité, l'homme chercha le moyen de s'en dispenser et le fort fit travailler le faible ; la guerre fournissait les esclaves. Le servage (du latin "servus" = serviteur ou esclave), est une institution caractérisant l’organisation socio-économique du Moyen Age et qui subsistera en Russie jusqu'au milieu du XIXe siècle. Antiquité Quatre millénaires nous séparent des premières traces écrites que nous ayons de l’existence de l’esclavage : une tablette sumérienne déposée au musée des Antiquités orientales d’Istanbul. En Égypte, en Chine et en Grèce, les esclaves sont parfois inhumés avec leur maître ; cette pratique repose sur la croyance que le défunt a encore besoin de leurs services dans le monde de l'au-delà. On ne parle pas d’esclavage chez les égyptiens, mais de "travail pour les dieux". Cités Grecques Rome

L'esclavage, comprendre son histoire L'esclavage est l'état d'une personne à qui on a oté sa liberté et qui vit sous l'emprise et la dépendance absolue d'une autre personne dont il est la propriété exploitable et négociable. Un esclave ne possède plus de libertés fondamentales et à ce titre est en dehors de la loi commune à tous les citoyens. Selon les pays, des règles existaient qui fixaient les conditions de l'esclavage et leur cessations, les protections légales éventuelles qui pouvaient être conservées. L'esclavage a évolué tout au long de l'histoire : par exemple, il existait déjà au Néolithique et on retrouve des traces d'esclaves dans les tombes qui été tués pour accompagner et servir leur maître dans le monde qu'il rejoignait. Très présent dans l'antiquité, l'esclavage a parcouru les siècles et est aujourd'hui toujours d'actualité.

La Route de l'Esclave L’ignorance ou l’occultation d’événements historiques majeurs constitue un obstacle à la compréhension mutuelle, à la réconciliation et à la coopération entre les peuples. Aussi l'UNESCO a décidé de briser le silence sur la traite négrière et l’esclavage qui ont impliqué tous les continents et provoqué des bouleversements considérables modèlent en conséquence nos sociétés modernes. Lancé en 1994 à Ouidah, au Bénin, le projet La Route de l’esclave poursuit un triple objectif: Contribuer à une meilleure compréhension de ses causes et des modalités d’opération ainsi que des enjeux et des conséquences de l’esclavage dans le monde (Afrique, Europe, Amériques, Caraïbes, l’océan Indien, Moyen Orient et Asie) ;Mettre en lumière les transformations globales et les interactions culturelles issues de cette histoire ; et Contribuer à une culture de la paix en favorisant la réflexion sur le pluralisme culturel, le dialogue interculturel et la construction des nouvelles identités et citoyennetés.

Commerce triangulaire Schéma classique du commerce triangulaire entre l'Afrique, les Amériques et l'Europe. Plan de « stockage » (≈stowage) type d'un navire négrier anglais Le commerce triangulaire, aussi appelé traite atlantique ou traite occidentale, est une traite négrière menée au moyen d'échanges entre l'Europe, l'Afrique et l'Amérique, pour assurer la distribution d'esclaves noirs aux colonies du Nouveau Monde (continent américain), pour approvisionner l'Europe en produits de ces colonies et pour fournir à l'Afrique des produits européens et américains. L'expression commerce triangulaire ne doit pas se réduire uniquement à un passage en trois temps sur trois continents : navires occidentaux se rendant sur les côtes africaines pour échanger des esclaves contre des marchandises ; puis transfert des esclaves en Amérique et échange contre une lettre de change, du sucre, du café, du cacao, du coton, du tabac et sans oublier de l'or ; enfin acheminement des produits américains vers les ports européens. Brésil

Nantes et le commerce triangulaire : anniversaire abolition de l'esclavage Bordeaux, 1789, plaque tournante du commerce 1789 : 16 des 753 navires qui au départ de Bordeaux redistribuent les marchandises coloniales et d'Aquitaine sont à destination de la Suède. 1789 : 16 des 753 navires qui au départ de Bordeaux redistribuent les marchandises coloniales et d'Aquitaine sont à destination de la Flandre autrichienne. 1789 : 16 seulement (4.25%) des 753 navires qui au départ de Bordeaux redistribuent les marchandises coloniales et d'Aquitaine sont à destination de l'Espagne. C'est le cacao qui prédomine (67%) en expédition directe vers San sebastian ou Bilbao ou avec le relais de Bayonne. 1789 : 6 seulement des 753 navires qui au départ de Bordeaux redistribuent les marchandises coloniales et d'Aquitaine sont à destination de lItalie. Bordeaux connaît un âge d'or au 18ème siècle du , pour l'essentiel, au développement extrèmement vigoureux du trafic colonial dont Saint-Domingue représente à elle seule 70%.

Related: