background preloader

Groupement transfrontalier européen - Accueil

Groupement transfrontalier européen - Accueil
Related:  Entrepreneur

Frontières mobiles en montagne 1Le propos de ce numéro de La Revue de Géographie Alpine / The Journal of Alpine Research est de revenir sur le lien entre montagnes et frontières, dans un contexte où la notion de frontière, traditionnellement conçue comme support de catégorisation et de délimitation est remise en cause par des dynamiques de flux multiples. Différentes tendances sont en effet à l’œuvre, qui produisent des frontières plus mouvantes, plus ouvertes ou plus floues. Ainsi, l’inscription spatiale de la frontière est de plus en plus difficile à définir, enjeu dont l’interrogation constitue le cœur problématique de cette publication. D’où la proposition de décliner la possible adaptation de l’idée de « frontière mobile » (Amilhat Szary & Giraut, 2011) aux territoires de montagne. 2Si le lien entre frontière et montagne n’est pas neuf, il a généralement été mobilisé dans le sens de la fixité induite par les barrières topographiques. 7Contact : Anne-Laure.Amilhat@ujf-grenoble.fr

Frontaliers au Grand-Duché : quarante fois plus qu’en 1960 le 17/07/2012 à 05:00 par K. C. Vu 1016 fois Un frontalier sur deux travaillant au Luxembourg est domicilié en Lorraine. Au début des années 2000, alors qu’il épluchait les archives départementales en vue de publier un ouvrage consacré au boom économique des Trente glorieuses (1945-1975) en Moselle-Nord, Philippe Stachowski dénicha une intervention du conseiller général de Thionville qui le fit sursauter. Avec une nuance de taille : dans les années soixante, ils n’étaient pas plus de 3 700 Allemands, Belges et Français à se rendre chaque jour au Luxembourg pour travailler. Le contingent français A vrai dire, les Français ont tout envahi, ces dernières années, comme le révèle l’étude historique publiée par l’ Institut national de la statistique et des études économiques du Luxembourg ( Statec) à l’occasion de son cinquantième anniversaire.

Coopération territoriale européenne Le Languedoc-Roussillon participe à la mise en œuvre de trois programmes transnationaux destinés à développer le sud de l’Europe et le bassin méditerranéen: MED, SUDOE et IEVP. Le programme MED couvre les régions côtières et méditerranéennes de neuf Etats-membres de l'Union européenne situés autour du Bassin méditerranéen : France, Chypre, Espagne, Grèce, Italie, Malte, Portugal, Slovénie et Gibraltar. Quatre régions françaises sont concernées : Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Rhône-Alpes et Corse. Doté de plus de 250 millions d’euros (dont 193 millions d’euros de FEDER) pour la période 2007-2013, il vise à renforcer les capacités d'innovation, à protéger l'environnement, à promouvoir un développement territorial durable, à améliorer la mobilité, l'accessibilité des territoires et le développement intégré de l’espace MED. Les résultats sont là : Depuis 2007, le Languedoc-Roussillon a bénéficié d’investissements :

Cour de cassation, Chambre civile 2, 25 avril 2013, 12-13234 LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l'arrêt suivant : Attendu, selon l'arrêt attaqué (Paris, 1er décembre 2011), que M. X..., entraîneur de chevaux de course, contestant être redevable de cotisations auprès de la caisse de mutualité sociale agricole d'Ile-de-France (la caisse), a frappé d'opposition devant une juridiction de sécurité sociale une contrainte décernée par la caisse pour avoir paiement des cotisations et majorations de retard pour les années 1996 et 1997 ; Sur la demande de saisine préjudicielle de la Cour de justice de l'Union européenne, qui est préalable : Attendu que M. Ainsi fait et jugé par la Cour de cassation, deuxième chambre civile, et prononcé par le président en son audience publique du vingt-cinq avril deux mille treize. Moyen produit par la SCP Barthélemy, Matuchansky et Vexliard, avocat aux Conseils, pour M. X...

Chaire Raoul-Dandurand | Murs et barrières en relations internationales - Après-colloque Page créée à la suite du colloque international organisé par la Chaire Raoul-Dandurand sur les murs et barrières en relations internationales, les 29 et 30 octobre 2009. Informations sur l'événement Une semaine thématique et un colloque international ont eu lieu à l'Agora Hydro-Québec, du 26 au 30 octobre 2009. Programme du colloque Compte rendu des conférences Photos de l'événement Photos des activités de la semaine thématique Photos du colloque international Couverture médiatique Cahier spécial préparé par la Chaire Raoul-Dandurand dans Le Devoir du 26 octobre 2009 Le fantasme du mur, Élisabeth Vallet et Charles-Philippe David, respectivement Directrice et Président de l'Observatoire de géopolitique de la Chaire Raoul-Dandurand. Le rideau de fer, Christian Rioux, correspondant du Devoir à Paris et membre associé de la Chaire Raoul-Dandurand. Chine - De la Grande Muraille à la cybermuraille, Marie-Hélène Pozzar, étudiante à la maîtrise en science politique, UQAM. Autres articles et entrevues

Le travail frontalier dans l’Eurorégion Nord : Aspects législatifs et bases de données 1Ce dossier s’intéresse aux travailleurs frontaliers de l’Eurorégion Nord, une région tranfrontalière qui réunit : Hainaut, Flandres, Bruxelles-capitale, Nord-Pas-de-Calais et Kent. 2Outre la présentation des cadres juridiques et administratifs, il a pour objectif de recenser les sites qui permettent un accès en ligne à des ressources bibliographiques et à des sources statistiques. 3Dans ce numéro de la revue est publiée la première partie d’un dossier qui en comporte deux, la seconde fera l’objet d’une publication ultérieure dans Espace Populations Sociétés. Elle portera sur l’observation des flux de travailleurs frontaliers entre la France, la Grande-Bretagne et la Belgique, ainsi qu’une bibliographie sur le sujet. 1 D’après la définition « espace transfrontalier », 2 L’ensemble du dossier dont est extraite la partie juridique présentée ici est disponible en ligne h (...) Tableau 1. Tableau 2. À l’échelon européen - EURES (European Employment Services)

Présentation du diplôme universitaire d'attaché territorial En partenariat avec l'UPOPA, le Centre de Gestion propose une préparation au concours d’attaché territorial. Ce diplôme universitaire comprend plus de 400 heures de formation dispensées au sein des locaux de l’UPPA chaque samedi. Ce diplôme universitaire doit permettre aux futurs candidats et notamment aux diplômés de l’UPPA d’optimiser leurs chances de réussite au concours et de pourvoir des postes de cadre territorial dans les collectivités locales des Pyrénées-Atlantiques. Les agents des collectivités du département peuvent également suivre cette préparation. Cette formation propose des enseignements approfondis en droit public des enseignements spécifiques en lien avec les principaux problèmes d’administration locale et les faits politiques économiques et sociaux contemporains des analyses transversales et des mises en perspectives, ainsi que des entraînements aux épreuves écrites et orales.

Les régimes de sécurité sociale et la libre circulation des personnes: règlement de base Ce règlement est assorti du règlement d’application (CEE) n° 574/72 qui en détaille l’application pratique (autorités nationales responsables, formalités administratives, etc). Champ d'application personnel Le règlement s'applique aux travailleurs (salariés et non salariés) ressortissants d'un État membre ou d’un pays tiers, ainsi qu’aux apatrides/réfugiés résidant sur le territoire d'un État membre, soumis à la législation d'un ou de plusieurs États membres, ainsi qu'aux membres de leur famille et à leurs survivants. Il s'applique en outre aux survivants de ces travailleurs quelle que soit la nationalité de ces derniers ainsi qu'aux fonctionnaires et au personnel assimilé à ces travailleurs selon la législation applicable.Ce règlement est également applicable aux personnes qui suivent des études ou une formation professionnelle et aux membres de leur famille. Égalité de traitement Champ d'application matériel Levée des clauses de résidence Détermination de la législation applicable

La frontière, discontinuités et dynamiques L'intérêt porté aux frontières fut tout d'abord géopolitique, géostratégique, utilitaire pourrait-on dire car il répondait, en un premier temps, à des besoins politiques. Cet intérêt s'est ainsi manifesté assez précocement dans les sphères proches du pouvoir et s'est construit bien plus sur une compilation de cas particuliers que sur de quelconques essais de conceptualisation. Les savoirs et les savoir-faire qui en ont résulté ont été, selon Paul Claval, dans ces premiers temps, transmis oralement de génération en génération, au sein des familles proches du pouvoir. Ces préoccupations relatives aux frontières sont récentes car ces dernières sont devenues de façon effective un objet de questionnement au moment de la formation des États. Née de préoccupations essentiellement politiques et stratégiques, l'étude des frontières s'est néanmoins constituée scientifiquement. C'est donc à la fin du XIXe siècle qu'une géographie des frontières se constitue. Notes Renvois bibliographiques

Formes spatiales de l’ouverture de la frontière franco-allemande. Analyse de la diffusion spatiale du travail frontalier (1968-1999) 1Au cours du processus de construction européenne les frontières politiques internes de l’Union Européenne sont devenues de plus en plus perméables. Dans le cas de la frontière franco-allemande, cette ouverture a permis une augmentation des échanges de toutes sortes et, quels qu’en soient les motifs (travail, loisirs, commerce…), une amplification des formes de la mobilité des populations situées de part et d’autre de la frontière. 1 Le grand Est inclut les quatre régions suivantes : Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Lorraine et Al (...) 2Le travail frontalier vers l’Allemagne, dont nous analyserons ici l’évolution et l’extension spatiale dans le grand Est français1 depuis les années 1960 jusqu’à la fin des années 1990, est particulièrement représentatif du développement de ces flux transfrontaliers. 3L’étude de la diffusion spatiale de ce phénomène, très structurant sur le plan économique et social, nous permettra de montrer que, comme le souligne J. Tableau 1. Tableau 2. Figure 1.

Related: