background preloader

Recettes de l'antiquité romaine : dans la cuisine d'Apicius

Recettes de l'antiquité romaine : dans la cuisine d'Apicius
Dans la cuisine d'Apicius Reconstitution d'une cuisine gallo-romaine - Musée d'Argentomagus © gellius Les recettes ci-après sont des adaptations modernes inspirées du célèbre livre de recettes romaines "De re coquinaria" d’Apicius . Cet ouvrage est en fait une compilation de recettes culinaires romaines dont la dernière version date de la fin du IVe siècle. Au Ie siècle, Marcus Gavius Apicius (- 25av JC/ 37 ap JC) , qui a vécu sous le règne de Tibère dont il était le cuisinier officiel, rédige vraisemblablement la première version, puis son contenu est continuellement retouché et enrichi jusqu’au IVe siècle. Il s'agit de la source la plus complète sur la cuisine romaine: elle est toutefois le reflet d'une cuisine extrêmement raffinée réservée aux plus riches. D'autres auteurs nous renseignent, au travers de traités d'agronomie notamment , sur des recettes de cuisine plus ordinaires : - Caton l'Ancien (-234av JC/ -149 ap JC) dans son traité d'agronomie De Re Rustica Les mises en bouche : 2.

http://www.actu-histoireantique.com/page-4062205.html

Related:  L'AntiquitéEPI LatinPetite cuisine antiqueBazar temporaire 3ARCHEOLOGIE

Cuisine aux temps de la Rome antique L'alimentation de la Rome primitive est frugale et se résume en légumes, céréales, et de la viande les jours de fêtes seulement. Parmi les produits céréaliers: l'orge, le blé, l'épeautre, le millet, l'avoine, préparés en bouillies (puls, tisana); les Romains en consomment tellement que les Grecs les ont surnommés "pultiphagonides", c'est-à-dire "mangeurs de bouillies", et dont la plus connue est la polenta, à base d'orge et parfumée de graines de lin. Mais venons-en au painLes tout premiers pains romains étaient sans levain, en forme de galettes et se cuisaient à la maison, soit à même la voûte du four, soit à même la sole. Puis, apparut le pain levé qu’on allait chercher, du moins en ville, chez le pistor, le boulanger.

De l'Antiquité La Préhistoire - Les Romains - Les Gaulois Au Néolithique, il y a 12 000 ans environ, se sont formées les bases de la société moderne. L'apparition de l'agriculture et de l'élevage a profondément bouleversé les rapports qu'entretenaient les humains entre eux et avec la nature.L'Antiquité est l'époque des premières grandes civilisations. Dans le bassin méditérranéen, les plus prestigieuses furent successivement l'Egypte, la Grèce puis Rome.En France (qui prendra le nom de Gaule), l'Histoire commence avec les Celtes qui s'installent dans le territoire entre le Rhin, les Alpes et les Pyrénées à partir de - 450. Avec les campagnes de Jules César, la Gaule va devenir romaine. De pays occupé, elle deviendra région prospère et florissante jouissant de la Pax Romana, avant d'être l'ultime bastion d'un Empire Romain d'Occident submergé et anéanti par les grandes invasions.

Grèce, cuisine grecque La cuisine grecque à travers son histoire et encore aujourd'hui est pour les Grecs, une véritable philosophie. Ils savent que pour qu’une fête soit parfaite la nourriture ne suffit pas, il faut aussi être en bonne compagnie. La nourriture est presque toujours préparée avec les goûts des invités à l'esprit, plats grillés ou frits, léger ou lourd, et le vin est choisi avec soin. Cuisine romaine Sur la cuisine romaine peu de sources nous sont parvenues, puisque qu’un ouvrage complet a été conservé : le « De re coquinaria » d’Apicius (gourmet qui vécut sous le règne de Tibère). D’autres recettes nous sont parvenues, notamment les traités d’agriculture de Caton (234-149 av. J.

Gibier Chez les familles aisées romaines, il ne pouvait y avoir de vrai festin sans gibier, produit de luxe par excellence. Composé essentiellement du lièvre, du sanglier et du chevreuil, le gibier était élevé dans de vastes enclos couvrant parfois plusieurs dizaines d'hectares; ce sont les leporaria (de lepus, le lièvre). Le sanglierC'est un certain Fulvius Lippinus qui passe pour avoir introduit en Italie l'élevage de sangliers, initiative bientôt suivie par nombre de ses compatriotes dont le célèbre Lucullus et qui y voyaient, au prix du gibier sur le marché, un substantiel moyen d'augmenter leurs revenus. Parmi le gibier, c'est le sanglier qui connaît la plus grande vogue, surtout celui de Toscane ou d'Ombrie, nourri de glands et donc bien plus parfumé que celui du Laurentin, dont l'alimentation à base de plantes des marais rend la chair insipide. D'après Pline, ce fut P. Servilius Refus qui présenta le premier sur sa table un sanglier tout entier.

la cuisine romaine antique, Apicius, De re coquinaria Le De re coquinaria est le seul livre de cuisine de l'Antiquité qui soit arrivé jusqu'à nous. Le livre Deipnosophistes ou Banquet des Sophistes du grec Athénée de Naucratis, au 3e siècle, cite des noms de cuisiniers et de livres de cuisine, quelques extraits de livres. On se rend ainsi compte qu'il a existé plusieurs Arts Culinaires, qui ont été perdus. La cuisine romaine antique est donc surtout connue par le De re coquinaria. Heureusement, on peut trouver des informations complémentaires sur les produits, les approvisionnements, les matériels ou les techniques culinaires dans des textes antiques variés : dans les écrits d'agronomes (Caton l'Ancien, Varron, Columelle), de philosophes ou écrivains (Sénèque, Horace, Juvénal, Martial, Pétrone, Apulée) ou chez Pline l'Ancien. L'archéologie et l'iconographie nous fournissent également quelques renseignements précieux sur assiettes, verres, amphores, architecture de la cuisine ou de la salle à manger.

Le savillum selon Caton l'Ancien - Recette de dessert romain Recette de cheesecake à la romaine. Recette originale ^ Le SavillumManière de le faire. Mélangez exactement une demi-livre de farine, deux livres et demi de fromages, trois onces de miel, comme pour le libum, et ajoutez un oeuf. Frottez d’huile un plat de terre, dans lequel vous déposerez tous vos ingrédients préalablement mélangés. Fermez le vase avec son couvercle, et tâchez que la cuisson pénètre jusqu’au centre du gâteau; c’est là qu’il a le plus d’épaisseur. Cuisine de la Rome antique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La cuisine de la Rome antique a très fortement évolué au cours des siècles. La nourriture des Romains de l’Antiquité, ne fut dépendante des mets exotiques que sous l'Empire. La plupart des Romains, sous la République, se contentaient d’une nourriture simple. Ils mangeaient peu, des mets assez grossiers, et la loi punissait même ceux qui se livraient à des banquets trop riches[1]. Ce n’est qu’à partir du IIe siècle av.

Related: