background preloader

Recettes de l'antiquité romaine : dans la cuisine d'Apicius

Recettes de l'antiquité romaine : dans la cuisine d'Apicius
Dans la cuisine d'Apicius Reconstitution d'une cuisine gallo-romaine - Musée d'Argentomagus © gellius Les recettes ci-après sont des adaptations modernes inspirées du célèbre livre de recettes romaines "De re coquinaria" d’Apicius . Cet ouvrage est en fait une compilation de recettes culinaires romaines dont la dernière version date de la fin du IVe siècle. Au Ie siècle, Marcus Gavius Apicius (- 25av JC/ 37 ap JC) , qui a vécu sous le règne de Tibère dont il était le cuisinier officiel, rédige vraisemblablement la première version, puis son contenu est continuellement retouché et enrichi jusqu’au IVe siècle. Il s'agit de la source la plus complète sur la cuisine romaine: elle est toutefois le reflet d'une cuisine extrêmement raffinée réservée aux plus riches. D'autres auteurs nous renseignent, au travers de traités d'agronomie notamment , sur des recettes de cuisine plus ordinaires : - Caton l'Ancien (-234av JC/ -149 ap JC) dans son traité d'agronomie De Re Rustica Les mises en bouche : 2. Related:  petite Cuisine antique

L’inhospitalité à table dans le monde romain, une inversion des valeurs de la commensalité | HospitAm Dimitri Tilloi d’Ambrosi (Université Lyon 3) Résumé Le modèle de la cena romaine est empreint de règles que doivent suivre les invités, qui se réunissent pour partager un repas autour du maître de maison, lequel manifeste ainsi son hospitalité. Cependant, si ces préceptes ne sont pas respectés, des tensions peuvent apparaître entre l’hôte et ses convives, ou bien entre les invités eux-mêmes. Les sources littéraires, en particulier épistolaires et satiriques, épigraphiques ou iconographiques laissent entrevoir plusieurs exemples de situations où des tensions résultent du non-respect des principes de l’hospitalité. Le repas romain est ainsi l’occasion d’observer une multitude d’occasions où les manières et les comportements adoptés peuvent aller à l’encontre de l’hospitalité. L’étude du thème de l’hospitalité couvre pour une large part celui de l’alimentation et de ses pratiques. L’invitation, son refus, ou son absence, peut être source d’affront entre un maître de maison et ses amis.

Cuisine de la Rome antique La cuisine de la Rome antique a beaucoup évolué au cours de la civilisation romaine. Elle est principalement connue par le seul livre de cuisine qui nous soit parvenu, au IVe, de De re coquinaria, attribué à un Apicius dont l'identité fait débat. Préparer à manger[modifier | modifier le code] On a pu remarquer qu'à Pompéi, détruite en 79, pratiquement toutes les maisons possèdent leur propre meule à grains. Chaque maison possédait aussi son propre four dans lequel on cuisait des pains circulaires et plats. De nombreuses maisons possédaient aussi des moulins à huile d'olive. Disposition de la cuisine[modifier | modifier le code] cuisine romaine reconstituée Des mentions retrouvées dans les textes des auteurs antiques semblent aussi indiquer l'importance d'une vente ambulante dans les rues des villes romaines. Dans les habitations des classes les plus aisées, la présence d'une culina est généralisée. Instruments culinaires[modifier | modifier le code] Cuisiner[modifier | modifier le code] Rôtir

Make some Roman Stuffed Dates:: Time Traveller Kids These stuffed dates are a quick and easy thing to make for any Roman Feast. The recipe was written by Apicius, who wrote a cookery book in Latin some time between 300-400AD. You will need: Dried datesSome nuts – walnuts and almonds work very wellHoneySaltSome chopped pistachios or pine nuts to decorate. Firstly, pull the dates apart and remove the stone from the middle. Next put the honey into a pan and heat it on a stove. Warning: do not touch the dates until they have completely cooled. Sprinkle some chopped nuts over the dates before serving (optional). Why not invite your family to your Roman meal? Enjoy! Les enfers Pour la suite de la visite nous allons suivre les recommandations de Circé à Ulysse: "Mais quand tu auras traversé l'Océan, jusqu'au rivage étroit et aux bois sacrés de Perséphone, où croissent de hauts peupliers et des saules stériles, alors arrête ta nef dans l'Océan aux profonds tourbillons, et descends dans la noire demeure d'Hadès, là où coulent ensemble, dans l'Achéron, le Pyriphlégéthon et le Cocyte qui est un courant de l'eau de Styx". Pour empêcher toute fuite, les Enfers étaient entourés de fleuves qui roulaient des eaux noires ou enflammées. Les Enfers Styx Le Styx est le fleuve le plus connu qui entourait les Enfers. Il fallait payer son passage avec une pièce de monnaie que les parents du défunt avaient placée dans la bouche du mort. Phlegethon (nommé aussi Pyriphlégéthon, Phlégéthon de feu). Charon traversant le Styx J. Acheron Cocyte Ce fleuve des enfers aux eaux très froides était alimenté par les larmes des méchants, voleurs, etc. Lethe Les trois juges du monde souterrain.

Make some Roman Honey Cakes:: Time Traveller Kids This is a recipe based on a very popular Roman sweet pastry which had the disgusting name of placenta (also the name for yukky afterbirth). It was like a lasagne made with a cheese and honey mixture layered with very thin pastry and baked in a pastry crust on a bed of bay leaves. We know this because Cato the Elder wrote the recipe down. Our first attempts were based on this version, but it turned out very soggy and I could see why the original had a harder pastry crust. It also reminded everyone of sausage rolls because of the bay leaves, which was a bit off-putting for some. Next we tried making some little tarts using a spelt pastry case, but this was so crumbly they all fell apart. Roman Honey Cakes 1 x 250g packet of short-crust pastry250g ricotta cheeseabout 5 tablespoons of honey (according to taste) First preheat the oven to 350°F/180°C/Gas 4. Roll the pastry out on a floured surface until it is nice and thin. Next, in a small bowl, gradually mix the honey into the ricotta.

Les Enfers Les Enfers qu'il vaudrait mieux appeler le "monde souterrain" étaient le lieu où résidaient toutes les ombres des morts. Les Enfers qu'on appelait aussi l'Hadès n'ont rien à voir avec la conception chrétienne de l'Enfer tout au moins à l'origine. Ici venaient toutes les âmes des défunts mais les Enfers étaient divisés en plusieurs régions où allaient les ombres en fonction de leur vie terrestre Ils étaient situés tantôt sous la terre tantôt au delà du fleuve Océan à l'extrême occident dans une région que les rayons du soleil n'éclairaient jamais. Les Grecs, situaient les entrées des Enfers dans les antres voisins du cap Ténare, au sud du Péloponnèse ; les Romains les supposaient dans les gouffres du lac Averne ou les grottes voisines de Cumes. Tartare Entouré d'un triple rempart d'airain, le Tartare était l'endroit le plus profond des Enfers. Le supplice d'Ixion Cronos y avait enfermé les Cyclopes que Zeus délivra pour l'aider à conquérir le pouvoir. Erebe Plaine des asphodeles Leuce

Cuisine romaine Sur la cuisine romaine peu de sources nous sont parvenues, puisque qu’un ouvrage complet a été conservé : le « De re coquinaria » d’Apicius (gourmet qui vécut sous le règne de Tibère). D’autres recettes nous sont parvenues, notamment les traités d’agriculture de Caton (234-149 av. J. La littérature culinaire romaine est tardive car la cuisine n’a commencé à être » tenue pour un art » (Tite-Live) qu’à partir du IIIe siècle avant J.C., époque à laquelle les administrateurs et officiers romains ramenèrent de leurs expéditions en Grèce et en Asie le goût des bons petits plats. Les Romains appréciaient la cuisine parfumée et bon nombre d’herbes et plantes aromatiques étaient utilisées : persil, bourrache, cerfeuil, coriandre, aneth, fenouil, menthe, thym, ail, oignon, poireau, échalote, hysope, romarin, sauge, sarriette, marjolaine, radis, … Le sel n’était utilisé que rarement et en très faibles quantités. Une perception personnelle qui réduit l’art culinaire à l’anorexie permanente!

Histoire romaine : Cicéron CICERON (Marcus Tullius), homme politique, orateur et écrivain latin, né à Arpinum en 108 avant notre ère, mort à Formies en 43, naquit d'une famille d'ordre équestre, mais obscure. Après de brillantes études faites sous la direction du grand orateur Crassus et du jurisconsulte M. Scaevola, il prit part à la guerre sociale, et, sous Sylla, à une campagne contre les Marses. Puis, à Rome, il suivit les leçons du rhéteur Molon et de l'académicien Philon. A vingt- six ans, il débuta au Forum en plaidant contre un favori de Sylla (Pro Quinctio). Edile en 72, Cicéron se rendit populaire ; mais il recherchait particulièrement l'amitié de Pompée, et, devenu prê- teur (66), il contribuait à faire donner au chef du parti sénatorial la conduite de la guerre contre Mithridate. Il se sépare alors des démagogues, conduits par Catilina (Catilinaires) qu'il contraint de quitter Rome, et met à mort ses complices sans en référer au peuple. Cicéron

Related: